A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Noms commençant par A

Aabdi-Adine
Adjadi-Alegre
Aleins-Ancion
Anclade-Arjo
Arlen-Audigou
Audin-Azzouz

  

Anclade, Anclades    Nom porté dans les Hautes-Pyrénées. Désigne celui qui est originaire d'Anclades (commune de Lourdes). Sens du toponyme : sans doute variante d'Anglade (voir ce nom).
Ancona    Nom italien désignant celui qui est originaire de la ville d'Ancone, dans les Marches. C'est dans les Pouilles (province de Bari) qu'il est le plus répandu. Il a souvent été porté par des israélites, Ancone ayant possédé un important quartier juif. Avec le même sens : Anconi, Anconetani, Anconetti.
Andanson, Andansson    Nom porté en Auvergne. C'est un diminutif d'Andan, rencontré dans la même région. Le dictionnaire de M.T. Morlet voit dans Andan une variante de andain, et considère qu'il s'agit d'un surnom donné à un faucheur. Je pense pour ma part qu'il s'agit d'une variante régionale du nom de baptême Adam.
Andarelli    Si l'on excepte la Guyane, le nom est porté exclusivement en Corse. Je n'en connais hélas pas la signification.
Andasse    Le nom est porté en Seine-Maritime, où il est attesté depuis le XVIe siècle à Saint-Aignan (commune d'Avesnes-en-Val). Je n'en connais pas le sens. À noter cependant l'ancien français "andanse", serpe pour tailler les buissons selon le dictionnaire de Godefroy.
Andè    Nom italien assez rare, porté en Lombardie mais qui pourrait venir de Vénétie-Frioul. Je n'en connais pas la signification. Le nom Andé en est parfois une forme francisée, mais il désigne le plus souvent celui qui est originaire d'Andé, commune de l'Eure.
Anderson    Désigne en Grande-Bretagne et dans certains pays scandinaves (variante : Andersson) le fils d'Anders, autre forme du prénom André.
Andlauer    Désigne celui qui est originaire d'Andlau, nom d'une commune du Bas-Rhin.
Andoche    Nom porté notamment dans la Nièvre. C'est un ancien nom de baptême popularisé par un martyr bourguignon (martyrisé à Saulieu au IIe siècle). On rencontre la variante Andouche dans le Pas-de-Calais. Etymologie : la forme latine Andochius semble renvoyer au grec an(a)dochos (= qui apporte la sécurité, la sûreté), mais ce n'est pas une certitude.
Andoque    Nom surtout porté dans l'Hérault (région de Béziers). Il semble désigner celui qui est originaire de la commune d'Andouque, dans le Tarn (écrit Andoca en 1060-1065). A noter cependant, toujours dans l'Hérault, la forme Andoch qui peut laisser penser à un ancien nom de personne (voir Andoche).
Andorra     Originaire d'Andorre.
Andrac    Nom porté à la fois dans le Lot-et-Garonne et en Provence (83, 84). Il s'agit certainement du nom d'un ancien village, Andrac ou Andirac (à noter dans le Lot-et-Garonne l'existence de la commune d'Andiran), formé avec le suffixe -acum sur un nom de personne gallo-romain.
Andrade    Rencontré aussi sous la forme De Andrade. Nom de famille portugais, également nom de plusieurs localités. L'origine en est incertaine. On pense le plus souvent à un dérivé de l'anthroponyme grec Andras (formé sur andros = homme). On rencontre aussi le nom en Espagne (Galice).
André, Andreu, Andrieu, Andrieux      Le même nom dans ses versions française (ou portugaise), catalane et occitane (les formes Andrieu et Andrieux sont aussi présentes dans le nord de la France). L'un des douze apôtres. Ce nom est d'origine grecque (Andros = homme), latinisé en Andreas, et signifie viril.
Andreani, Andréani    Diminutif corse ou italien d'Andrei, qui correspond au nom de baptême Andrea (= André). Parmi les autres diminutifs, l'un des plus répandus est Andreotti.
Andreaux    Variante ou diminutif d'André (voir ce nom) portée en Auvergne et dans le Limousin. Formes voisines : Andrau (31, 81, 83), Andraud (63, 43), Andrault (86, 79), Andraut (33), Andraux (36, 63), Andreau (33, 79), Andreaud (33, 24), Andreault (79, 86).
Andreck    Variante ou dérivé du prénom Andreas (André), c'est une forme difficile à localiser, présente en Alsace au XVIIIe siècle.
Andreetto    L'un des nombreux diminutifs du nom de baptême italien Andrea (= André). Variante ou matronyme : Andreetta.
Andreo    Variante piémontaise du nom de baptême italien Andrea (= André).
Andres    Variante du nom de baptême André (latin Andreas, du grec andros = homme) portée dans diverses régions de France (Alsace-Lorraine notamment), en Allemagne, ainsi qu'en Espagne sous la forme Andrés.
Andreux    Variante du prénom André surtout portée dans les Vosges.
Andrew, Andrews    Correspond au français André (voir ce nom). La forme Andrews comporte un s final marquant la filiation.
Andriet    Porté en Loire-Atlantique et en Côte-d'Or, c'est un diminutif d'Andrieu, autre forme du prénom André. On trouve en Corse, et avec le même sens, la forme Andrietti.
Andrinople    Le nom est rare, il a été porté dans l'Allier et les Pyrénées-Atlantiques. Il renvoie à la ville turque d'Andrinople (Edirne), et pourrait avoir été donné à un enfant trouvé.
Andrissen    Le nom est porté en France dans le Pas-de-Calais. C'est une forme génitive de Andris, Andrisse (59, 62), variante du prénom André. Formes voisines : Andries, Andriessen, Andriessens.
Andron    Nom porté en Gironde et en Charente-Maritime. Il s'agit en principe d'une forme locale du prénom André. Le nom est à rapprocher de la commune de Saint-Androny, en Gironde.
Androt    Assez rare et porté notament dans l'Indre et l'Isère, c'est un diminutif du prénom André.
Androuard    Apparemment un dérivé de baptême André. M.T. Morlet y voit cependant un nom de personne germanique hybride, Androward, formé avec la racine grecque andr- (= homme) et la racine germanique -ward (wardan = garder). Le nom est porté dans la Sarthe et les départements voisins.
Andruéjol    Porté dans le Vaucluse, le nom s'écrit aussi Andréjol, Andruézol. C'est un toponyme dont la finale est sans doute le gaulois -ialos (= clairière, puis village), le premier élément étant le nom de personne gaulois Anderos. Un petit village s'appelle Andreujols à Saugues (43), où un autre hameau porte le nom d'Andruejolet.
Andruet    En France, c'est dans l'Ain que le nom semble avoir été le plus porté, mais il est également présent en Suisse et en Italie (Val d'Aoste). On trouve la forme Andruetto dans le Piémont. C'est un diminutif d'André. Le nom est à l'origine du curieux dérivé Andruetan (ou Andruétan), porté lui aussi dans l'Ain (première mention connue à Nantua au début du XVIIe siècle), marquant sans doute l'appartenance à la famille, la maison ou le domaine des Andruet.
Andry    Nom surtout porté dans les Ardennes et la Seine-et-Marne. Il s'agit sans doute d'une variante du nom de baptême André, mais celui-ci a dû se mélanger à un nom de personne d'origine germanique, Andric (and = pointe de l'épée + ric = puissant).
Andurand    C'est dans l'Aveyron que le nom est le plus répandu (également 47, 82). Variantes : Anduran, Andurant, Enduran. On peut certes y voir le surnom d'un homme endurant, patient, mais une autre solution est envisageable : le nom Durand, précédé de la particule occitane "en" (marquant en général un degré élevé dans la hiérarchie sociale). Dernière possibilité : un éventuel nom de baptême médiéval. Les noms Danduran, Dandurand désignent pour leur part le fils d'Anduran(d), ou encore celui qu'on appelait "dam Durand" ("dam", du latin "dominus", à rapprocher de l'espagnol "don").
Anelka    Porté en Martinique, le nom est d'origine africaine (Nigeria). Comme c'est le cas pour bon nombre de noms africains, le sens en est obscur.
Anezo    Nom rencontré surtout en Bretagne (56, 44). Il s'agit sans doute d'un nom de personne d'origine germanique formé sur la racine ano = aïeul.
Anfous    Tout comme Amphoux (voir ce nom), c'est une variante provençale du nom de personne Alphonse, également écrite Anfonce, Anfond. On trouve aussi dans les Alpes-Maritimes, le Piémont et la Ligurie les formes Anfosso, Anfossi (variante graphique Anfossy), Anfonso, Anfonsi.
Anfray    Le nom est porté en Normandie. Variantes : Anffrey, Anfrai, Anfré, Anfrey, Anfroy, Anfry, Anfrye et Anfrie (ces deux dernières formes étant sans doute des matronymes), toutes rencontrées en Normandie (Anfré a aussi été présent à Nice). C'est un nom de personne d'origine germanique, sans doute norrois, Ansfrid (ans = nom de divinité + frid = paix).
Angays    Nom rare porté dans les Pyrénées-Atlantiques. Il désigne celui qui est originaire d'Angaïs, commune du même département. Le toponyme (Angays en 1343) est de sens incertain.
Ange    Surtout porté dans les Hautes-Alpes, c'est un nom de personne (prénom) à valeur mystique qui a toujours eu beucoup de succès dans le Sud-Est ainsi qu'en Italie (Angelo).
Angel    Quand le nom se rencontre dans les régions méridionales, c'est une variante du prénom Ange. Ailleurs, notamment dans le Doubs, en Lorraine ou en Allemagne, on pensera à un nom de personne d'origine germanique (également Engel), formé sur une racine évoquant soit une pointe, un aiguillon (sans doute la pointe de l'épée), soit le peuple des Angles.
Angelergues    Nom surtout porté dans le Cantal, mais qui s'est exporté jusqu'en Catalogne (région de Tarragona). Désigne celui qui est originaire de l'ancien village d'Anjaliergues, dans le Cantal (commune de Constant). Il s'agit d'un nom de domaine gallo-romain, formé avec le suffixe -anicas sur un nom de personne d'origine germanique, Angilo.
Angeliaume, Angéliaume    Nom de personne d'origine germanique, Angilhelm (angil = pointe de l'épée + helm = casque). On trouve ce patronyme dans l'Indre-et-Loire et la Nièvre.
Angelier    Le nom est porté dans l'Isère ainsi que dans le Sud-Ouest (16, 33). Variante : Angellier (30, 77). C'est un nom de personne d'origine germanique, Angelhari (angel = pointe de l'épée ou peuple des Angles + hari = armée).
Angelin    Porté en Savoie, c'est l'équivalent de l'italien Angelino (Piémont, Campanie), diminutif d'Angelo (nom de personne correspondant au prénom Ange). On trouve également des Angelin en Italie (Vénétie). La forme italienne la plus courante est Angelini, nom également assez répandu en Corse.
Angelle    Matronyme assez rare, surtout porté dans la Meuse, qui correspond à l'actuel prénom Angèle (formé sur Ange, qui vient du grec angelos = messager).
Angelliaume    Nom porté dans l'Indre-et-Loire. Voir Angeliaume.
Angello    Correspond au prénom italien Angelo (= Ange), dont c'est une variante très rare. Diminutif : Angellotti.
Angelmann    Le nom est porté en France dans le Haut-Rhin et le Territoire de Belfort. C'est une variante assez rare de Engelmann, nom de personne d'origine germanique (engel = le peuple des Angles, ou la pointe de l'épée + mann = homme).
Angeloz    Originaire de Franche-Comté ou de Savoie, c'est un diminutif d'Angel (voir ce nom). Variante : Angelloz.
Angenot    Nom porté notamment dans la Vienne et le Maine-et-Loire. Formes voisines : Angenost (77), Angenault (45), Angeneau (72), Anguenot (25). Selon M.T. Morlet, ce sont des diminutifs d'Angenard (35, 28, 27), nom de personne d'origine germanique (ango = pointe de l'épée + hard = dur).
Anger    Pourrait éventuellement désigner une personne originaire d'Angers, mais c'est en Normandie et en Bretagne que le nom est le plus fréquent. En fait, il s'agit dans la plupart des cas d'un nom de personne d'origine germanique, Ansgari (ans = nom de divinité païenne + gari = lance).
Angibaud, Angibeaud    Nom de personne d'origine germanique, Angilbald (angil < ango = pointe de l'épée + bald = audacieux). C'est en Vendée que le nom est le plus répandu. Variantes : Angibault (41), Angibeau (24), Angebaud (44), Angebault (49), Angebeau (49, 27), Angebeaud, Angebeault, Angebeaux (44).
Angibert    Nom de personne d'origine germanique, Angilberht (angil = pointe de l'épée ou nom d'un peuple germanique + berht = brillant). Le patronyme est porté dans le Centre-Ouest (49, 86, 37). Variantes : Angelbert (33), Angelibert (46, 19, 33), Angilbert (71, 63, 47), Anglebert (77).
Angioi    Nom originaire de Sardaigne. Tout comme Angius (Sardaigne, Corse), c'est un équivalent sarde des prénoms Angelo, Angiolo (= Ange).
Anglade, Anglada     Terme toponymique, qui désignait vraisemblablement une parcelle formant un angle, ou encore une maison faisant angle. Du latin *angulata, formé sur angulus = angle. Patronyme très fréquent dans tout le Sud et le Sud-Ouest, où l'on trouve également la variante Anglada.
Anglais    Le nom est assez rare et se rencontre dans des régions assez diverses (63, 22, 39). Désigne celui qui vient d'Angleterre, ou d'une région dominée par les Anglais.
Anglard    Surtout porté dans la Corrèze, et plus généralement en Limousin et en Auvergne, c'est un toponyme très courant dans cette région, avec le sens de rocher angulaire ou abrupt, bord de falaise ("anglar", contraction de l'occitan "angular" = angulaire). Variantes et dérivés : Anglards (15), Anglarès (12), Anglaret et Anglareix (63), Anglars (12), Anglas (82).
Anglès     voir Inglès.
Angoin    Nom de personne d'origine germanique, Angowin (ango = pointe de l'épée + win = ami). Assez rare, le nom est porté en Limousin. Variante : Anguin (Poitou).
Angot    Fréquent en Normandie (76, 50) et dans la Mayenne, c'est un nom de personne d'origine germanique, Ansgaud selon M.T. Morlet (ans = nom de divinité + gaud = du peuple goth). Variante : Angau, Angaud, Angaut (Ouest, Sud-Ouest).
Angoujard    Le nom est porté en Bretagne (56, 22). Variantes : Angougeard, Angoujart. Il correspond au vannetais "goujard" (= gamin), précédé de l'article breton "an". La graphie "An Goujart" est attestée en 1597.
Angoulvant    Le nom est surtout porté dans l'Eure-et-Loire. Variantes : Angoulevant, Agoulevent, Angoulvent, Engoulevent, Engoulvent. C'est sans doute un surnom lié à l'oiseau du même nom (l'engoulevent, qui doit son nom à ce qu'il a toujours le bec ouvert, comme s'il avalait le vent).
Angousture    Le nom de famille est originaire des Pyrénées-Atlantiques. Variante : Angoustures. C'est un toponyme, dérivé de l'occitan angost (= gorge, défilé, passage étroit).
Anguet    Nom assez rare porté en Normandie. Il pourrait s'agir d'une déformation de Anquet, patronyme picard qui est un diminutif de Han (Jehan = Jean).
Anicet    Nom porté dans les départements d'Outre-Mer (variante : Annicet, matronymes : Anicette, Annicette). C'est un prénom aujourd'hui assez rare, qui vient du latin Anicetus (grec aniketos = invaincu). Saint Anicet fut le onzième pape de la chrétienté (155-166).
Aninat    Le nom est porté dans le Tarn, où il est présent au moins depuis le XVIe siècle, notamment à Murat-sur-Vèbre. Il paraît s'agir d'un toponyme, rencontré dans l'Ardèche sous la forme Aninac (hameau à Saint-Laurent-les-Bains). Autre possibilité : le fils "à Ninat", le patronyme Ninat étant porté dans la Creuse et l'Indre (diminutif de Nin, lui-même diminutif de Joan = Jean).
Aniort    Nom porté surtout dans l'Aude. Variante : Anior (66). Désigne celui qui est originaire du village de Niort-de-Sault, dans le même département, ancien évêché qui s'écrivait autrefois Aniort. Etymologie : sans doute composé des deux racines gauloises ande (= devant) et rito (= gué).
Anique    Variante de Hanique (voir Hanicq). Le nom, rare, est porté en Picardie (60). Diminutif : Aniquet (02).
Anis    Surtout porté dans le Maine-et-Loire, le nom me paraît bien obscur. A noter qu'un hameau s'appelle l'Anis à Mâle, dans l'Orne.
Anjard    Porté dans la Sarthe et le Maine-et-Loire, c'est un nom de personne d'origine germanique, Anghard (ang = pointe de l'épée + hard = dur). Variantes : Angeard, Enjeard (même région), Angard (23).
Anjou, Danjou, D'Anjou    Désigne celui qui est originaire de l'Anjou (en latin pagus Andecavus, d'après le nom d'un peuple gaulois, les Andecavi ou Andegavi).
Anjubault    Le nom est surtout porté dans la Sarthe. Variantes : Anjoubault (72), Anjubeau (61), Anjubeault (37). C'est l'équivalent d'Angibaud (voir ce nom).
Ankaer    Porté en Belgique, c'est une variante de Hankart, diminutif de Han (= Jean). Variante : Ankaert (59 et Belgique).
Ankri    Nom porté par des Juifs séfarades de Tunisie. Variantes : Ancri, Ancry, Lancri, Lankri, Enkri. Il semble que ce soit un gentilé, reste à savoir à quel lieu il renvoie. Certains auteurs ont proposé Láncara de Luna, localité espagnole de la province de Léon (il existe aussi un Láncara dans la province de Lugo), la forme Ankri étant due selon eux à une déglutination du L perçu comme un article. Cette hypothèse peut s'appuyer notamment sur le fait que le nom Lancri est attesté au Maroc au XVIe siècle. J'aurais pour ma part plutôt pensé à Ankara, mais là encore cela pose pas mal de problèmes phonétiques. Maurice Eisenbeth (voir bibliographie) évoquait pour sa part un village nommé Ankri, dans le Djebel Nefoussa (Libye), mais je n'en trouve aucune trace.
Annabi    Porté aussi bien par des juifs que par des musulmans, désigne celui qui est originaire d'Annaba, autrement dit Bône, en Algérie orientale.
Annaix    Nom porté en Bretagne et en Normandie. Variante : Anneix. Pourrait désigner celui qui est originaire d'Anais, nom de deux communes des Charentes et d'un hameau de l'Ille-et-Vilaine (l'Anais, commune de Tremblay). On peut aussi penser à un diminutif du prénom Anne. Mais en fait c'est l'incertitude qui l'emporte pour moi.
Anne    Nom de famille fréquent dans le Calvados, où les matronymes sont omniprésents. Sainte Anne (Hannah = grâce), d'après les évangiles apocryphes, était la mère de la Vierge. On le retrouve dans plusieurs noms composés avec "dit", souvent surnoms d'enfants abandonnés : Anne dit Bachelet, Anne dit Duval, Anne dit Huault, Anne dit Lecocq (ou Lecoq), Anne dit Tapin, tous ces noms étant portés dans la Manche ou le Calvados. D'autres noms composés sont caractéristiques des départements d'Outre-Mer, Guadeloupe ou Martinique : Anne-Aveline, Anne-Hélène, Anne-Marguerite, Anne-Marie, Anne-Marie-Sainte, Anne-Robertine, Anne-Rose, Anne-Toinette (avec ou sans trait d'union).
Annear    Très rare en France, ce patronyme paraît venir d'Angleterre, via le Canada, et doit avoir la même origine que le nom Anger, rencontré en Normandie (voir Anger).
Anneheim    Egalement écrit Annaheim, Anheim (variante ancienne Annheim), le nom, venu de Suisse (Lostorf), s'est implanté à la limite du Haut-Rhin et des Vosges au XVIIIe siècle. Il désigne en principe celui qui est originaire d'une localité portant ce nom ou un nom voisin. On pensera à Annenheim, localité autrichienne de la province de Kärnten. A noter cependant qu'à l'aide d'un moteur de recherche, on rencontre quelques lieux appelés St-Annaheim, qui laisseraient penser qu'on a affaire à un ancien prénom.
Annequin    Variante de Hannequin (voir ce nom) portée notamment dans l'Isère et la Haute-Saône.
Annibal    Les plus anciennes mentions situent le nom en Lorraine (54, 57). On le rencontre aussi à la Réunion et en Martinique, et parfois en Italie (Vénétie). Il évoque bien sûr le célèbre général carthaginois, le nom signifiant en phénicien "Grâce au dieu Baal". En Italie, c'est un prénom assez répandu, à l'origine de divers noms de famille : Annibale, Annibali, Anniballe, Anniballi (Lazio surtout). Dans les D.O.M., c'est en principe un nom attribué à un ancien esclave.
Anoll    Variante catalane de Anouilh (voir ce nom).
Anot, Annot    On rencontre ce nom dans des régions géographiques diamétralement opposées. Dans le Sud-Est (83 notamment), il désigne sans doute celui qui est originaire de la commune d'Annot (04). En Champagne-Ardennes, il s'agit d'une variante de Hanot, Hannot, diminutifs de Han (= Jean).
Anouilh    Nom occitan désignant soit un agneau, soit un jeune boeuf (entre un et deux ans). Sans doute un surnom désignant le berger ou le vacher chargé de s'occuper de ces animaux, ou encore un sobriquet métaphorique.
Anquetil    Un patronyme normand, nom de personne formé à l'aide de racines scandinaves : ans = nom de divinité, et ketell = chaudron servant pour les sacrifices. Variantes : Anctil, Ancquetil. Le nom se recontre en Angleterre sous la forme Ashkettle (également Axtell). Il devient Eschel, Eschels en Allemagne.
Anrich    Variante d'Enric, Enrich, forme catalane du prénom Henri.
Ansaldi    Nom porté en Corse et dans le Piémont, présent aussi en Sicile (où on trouve aussi les formes Anzaldo, Anzaldi). Le singulier Ansaldo se rencontre pour sa part surtout en Ligurie. C'est un nom de personne d'origine germanique, Answald (ans = nom de divinité + waldan = gouverner).
Ansard, Ansart    Nom de personne d'origine germanique, Anshard (ans = nom de divinité + hard = dur). Le patronyme est porté surtout en Normandie et en Picardie, mais rencontré aussi en Belgique, où il peut avoir un autre sens : celui qui est originaire du village d'Ansart (Anselli sartum en 1049, l'essart d'Ansel).
Ansault    Surtout porté dans l'Indre-et-Loire (variante rare : Ansaud), c'est un nom de personne d'origine germanique, Answald (ans = nom de divinité + waldan = gouverner).
Anseaume    Variante du prénom Anselme (voir ce nom) portée notamment en Seine-Maritime. Formes voisines : Anceaume (28, 61), Anciaume (76).
Anselme    Nom de personne d'origine germanique, Anshelm (ans = nom de divinité + helm = casque), porté surtout en Savoie et en Dauphiné. Variantes : Anselm (Alsace-Lorraine), Anselmo, Anselmi (Italie). Diminutifs : Anselmet, Anselmier, Anselmoz, Ansermaud, Ansermet, Ansermin. Diminutifs italiens : Anselmetto, Anselmetti, Anselmino, Anselmini.
Ansquer    Patronyme fréquent dans le Finistère. C'est un nom de personne d'origine germanique, Anskari, Ansgari (ans = nom de divinité + gari = lance). On le rencontre également sous la forme Anger.
Antagnac    Nom porté dans l'Aude et la Haute-Garonne. Désigne celui qui est originaire d'Antagnac, commune du Lot-et-Garonne.
Antech    Le nom est surtout porté dans l'Aude (Roquetaillade). Sens incertain. Il faut peut-être le rapprocher des formes Antic, Antich (voir Antic).
Antheaume, Anthaume    Nom porté dans la région parisienne et en Seine-Maritime. C'est un nom de personne d'origine germanique, Andhelm (and = pointe de l'épée + helm = casque). On trouve aussi les formes Antheme, Anteaume et Antelme dans le Sud-Est (13, 83). Autre variante : Anthelme (38, 71). A noter qu'un saint Anthelme fut évêque de Belley (01) au XIIe siècle.
Anthème    Deux possibilités : soit une variante d'Antheaume (voir ce nom), soit un autre nom de personne, Anthime, porté par un évêque de Nicomédie, martyr au IVe siècle (gre "anthemon" = fleur). Rare, le nom Anthème est porté dans les Bouches-du-Rhône. Le patronyme Anthime est présent dans l'Aisne. Autre forme : Antem (59).
Anthoine    Variante du prénom Antoine, surtout portée en Haute-Savoie et dans les Côtes-d'Armor. Nom composé : Anthoine-Milhomme (74).
Anthon, Anton    Formes alsacienne ou lorraine du nom de baptême Antoine. Anton (Antón) est aussi une variante espagnole originaire de Galice.
Anthonioz    Assez courant en Haute-Savoie, c'est un diminutif d'Anthoine, variante savoyarde du prénom Antoine.
Anthoons    Porté dans le département du Nord et en Belgique, c'est un génitif de filiation d'Anthoon, l'une des formes néerlandaises (flamandes) du prénom Antoine. Avec le même sens: Antoon, Antoons.
Anthore    Le nom est porté en Seine-Maritime, où on trouve aussi la forme Anthor. Aucune idée précise, sinon qu'un personnage de l'Énéide s'appelait Anthor, et que l'anthore est une espèce d'aconit. Ceci dit, en Normandie, il est possible que ce soit un nom de personne d'origine norroise (ans + thor, noms de divinités), encore faudrait-il qu'un tel nom soit documenté.
Antic    C'est dans la Haute-Garonne que le nom est le plus répandu (également 81, 82), on le trouve aussi en Catalogne. Variantes : Antich (31, 33), Antiq (04, 84, 64). Il correspond au latin "antiquus" (= vieux, ancien), et a été utilisé fréquemment comme nom de baptême. Avec le même sens : Lantic (11, 31, variante ancienne Lantiq), Lanticq (64). Le patronyme est également présent en Italie sous les formes Antico, Antichi.
Antichan    Porté dans le Sud-Ouest (65, 82, 64, 32), désigne celui qui est originaire d'Antichan, nom de deux communes des Hautes-Pyrénées et de la Haute-Garonne. Signification : le domaine d'Antistius, nom d'homme latin.
Antier    Nom de personne d'origine germanique, Anthari (ant = pointe de l'épée selon M.T. Morlet + hari = armée). Rencontré notamment dans le Maine-et-Loire.
Antignac    Surtout porté dans la Corrèze (Brive), désigne celui qui est originaire d'Antignac, nom de trois communes françaises dont une dans le Cantal. Sens du toponyme : le domaine d'Antinius, nom de personne latin. Variante : Anthiniac.
Antigny    Porté dans la Vienne et dans l'Indre, désigne celui qui est originaire d'Antigny, nom de plusieurs communes (dont une dans la Vienne). Le toponyme, dont la forme latine est Antiniacum, désigne le domaine appartenant à Antinius, nom d'homme latin. Avec la même étymologie, on trouve les formes Antignac, Anthiniac et Antignat (19, 63).
Antil    Porté en Normandie (76), devrait être une contraction de Anctil (voir Anquetil). La forme Antille semble en être une variante, mais peut aussi être un matronyme.
Antoine, Anton    Nom de baptême d'origine latine, Antonius (= inestimable, sans prix ?), très répandu en Lorraine (54, 57, 88).
Antolini    Porté en Corse et en Italie, le nom peut renvoyer à saint Antolin, un croyant du IIIe siècle qui aurait été lapidé pour avoir construit un lieu de culte en Palestine. Antolin est soit un nom de personne d'origine germanique (voir Antouly), soit une variate d'Antonin, diminutif de Antoine. Le nom se rencontre aussi sous la forme Antolin en Languedoc et en Espagne (Antolí en Catalogne). Le nom italien Antolotti est également un diminutif d'Antoine.
Antona    Assez fréquent en Espagne, rencontré aussi en Corse et en Italie, c'est un matronyme correspondant au prénom Antoine.
Antone    Autre forme d'Anton, variante du prénom Antoine portée en Moselle.
Antoni    Fréquent en Corse et en Italie, c'est le pluriel de filiation de Antonio (en Corse Antone), équivalent italien du prénom Antoine. Diminutifs les plus fréquents : Antonelli, Antonetti, Antonietti, Antonini, Antonioli, Antoniolli, Antonioni, Antoniotti, Antoniucci, Antonuccio, Antonucci.
Antouly    Porté dans l'Ardèche et les Bouches-du -Rhône, le nom est une variante d'Antoulin (26, 69, 13), diminutif d'Antoul, nom de personne d'origine germanique (Antulf : and = pointe de l'épée + wulf = loup). Voir Antolini pour d'autres explications. Porté à la Réunion, le nom Antou pourrait être une variante de Antoul.
Antozzi    En Italie le nom est notamment porté dans la région milanaise et vers Parme. Il paraît s'agir d'une contraction d'Antognozzi (dérivé de Antonio = Antoine).
Antrope    Porté dans le département du Nord, le nom existe dans la Marne et en Belgique sous la forme Antrop (variante ancienne : Van Antrop). Il paraît désigner celui qui est originaire de la commune allemande d'Antrup (Rhénanie du Nord-Westphalie) ou d'une localité portant un nom similaire. Sens du toponyme : le second élément est une métathèse de "torp, dorp", variante de Dorf (= village). Le premier élément pourrait être la préposition "am" (= auprès de), mais Bahlow (voir bibliographie) y voyait plutôt un terme signifiant "eau". Formes similaires : Antrup, Amtrup, portées en Allemagne et au Danemark. Pour être complet, il convient de signaler le curieux nom Antropius (57, 67), fréquent en République tchèque, qui pourrait être un ancien prénom.
Antunes    Le nom désigne en portugais le fils de ce lui qui s'appelle Antun, autrement dit Antoine (suffixe -es).
Anus    Porté dans le Nord-Pas-de-Calais, en Belgique et en Moselle, c'est une variante de Hanus, Hannus, formes latinisées de Han (aphérèse de Johan, Jehan = Jean). Diminutifs : Anuset, Anuzet.
Anxionnaz    Un nom savoyard qui est rattaché par M.T. Morlet à l'adjectif 'ancien' (surnom d'une personne âgée). Félix Fenouillet (les Noms de famille en Savoie) y voyait pour sa part un nom de personne d'origine latine (Anxionnus).
Anzil    Nom italien porté dans le Frioul. Aucune certitude sur son sens, mais il pourrait correspondre à Angelo (= Ange, prénom). Diminutif : Anzilutti.
Aouane    Peut-être un augmentatif de Aoun (voir ce nom).
Aouate    Porté par des Juifs séfarades algériens, notamment du Constantinois, le nom s'écrit aussi Aouat. Je n'en connais pas le sens. C'est le nom d'une tribu et d'une région (Ouled Aouat) près de Jijel.
Aouchiche    Nom de personne berbère, parfois porté par des juifs séfarades, qui signifie brave, agréable.
Aouissi    Originaire d'Afrique du Nord, le nom est un dérivé de Aouis, de sens incertain, mais que l'on peut rapprocher de l'arabe aws (= don, cadeau, également loup ou lynx), qui est à l'origine des noms Aous, Aoussi. A envisager aussi un dérivé de Aissa (voir Aissaoui).
Aouizerate    Nom originaire d'Algérie (régions d'Alger et de Constantine), très souvent porté par des Juifs séfarades. Variantes : Aouizerat, Aouizrat, Aouizrate, et sans doute aussi Avizrat. Il est apparemment berbère, mais je ne saurais en dire vraiment plus. S'il s'agit d'un toponyme, on peut éventuellement penser à une localité marocaine appelée Aouzert. je suis aussi frappé par la ressemblance avec le mot arabe "wizarat", qui signifie "ministère", et qui a peut-être aussi désigné une circonscription administrative.
Aoun    C'est un nom de personne correspondant à l'arabe `awn (= aide). Dérivés : Aouni, Aouna, et sans doute Aouini.
Aoust    Variante le plus souvent occitane (43, 83, 11) du prénom Auguste. Variante : Aout (15). Diminutifs : Aoustet (07, 43, 42), Aoustin (44, 78), Aoutin (78).
Aparicio    Patronyme espagnol ou portugais. C'est un nom de baptême (du latin apparitio = apparition) dont on pense qu'il a été surtout donné à des enfants nés le jour de la fête de l'Epiphanie.
Apcher    Le nom est surtout porté dans le Cantal (variante : Apché). C'est un toponyme, rencontré en Lozère avec les communes de Saint-Chély-d'Apcher et Arzenc-d'Apcher, mais également fréquent dans le Cantal, puisque quatre hameaux du département s'appellent Apcher (communes de Saint-Cernin, Madic, Drugeac et Saint-Paul-de-Salers). Le toponyme semble désigner un rucher, mais M.T. Morlet propose un nom de domaine formé à partir d'Appius (nom d'homme latin).
Apesteguy    Désigne en basque la demeure (tegi) du prêtre (aphez), autrement dit le presbytère. Variantes et formes voisines : Aphesteguy, Apesteguia, Apezteguia. Avec le mot etxe (= maison), on trouve les noms Apessetche, Aphessetche, Aphecetche, Apheceix, Apheseix.
Apffel    Porté en Alsace (variante Apfel en Moselle), le nom évoque en allemand la pomme (Apfel) et a dû désigner un lieu-dit marqué par la présence d'un pommier.
Apicella    Nom de famille italien très répandu en Campanie. Il pourrait signifier "petite abeille", mais il semble préférable d'en faire un diminutif du nom de personne Apicia, féminin du latin Apicius.
Aplincourt    Désigne celui qui est originaire d'Haplincourt, commune du Pas-de-Calais. Variante probable : Aplancourt. Signification du toponyme : domaine (court) de Happilo (ou Happila), nom de personne germanique.
Apparu    Nom rare et plutôt surprenant, porté surtout dans les Vosges. J'avoue pour ma part ne pas en comprendre la signification.
Appas    Porté dans la Haute-Garonne, le nom s'écrivait surtout autrefois Apas. Il faut peut-être y voir le mot "pas" (= passage, col), avec présence d'un a prosthétique (phénomène assez courant dans cette région). À noter l'existence d'un moulin d'Apas à Saint-Martory, déjà mentionné sur la carte de Cassini, dont il serait inéteressant de savoir s'il est formé sur un nom de personne ou si c'est un toponyme dès l'origine.
Appelghem    Surtout porté dans le département du Nord, désigne celui qui est originaire d'Ebblinghem, commune du même département, dont le nom s'est aussi écrit Appelghem (également Abblinghem sur la carte de Cassini, fin XVIIIe siècle). Au XVIIe siècle, le nom de famille se rencontre parfois sous la forme Van Abbleghem. Sens du toponyme (Humbaldingahem en 826) : le domaine d'Humbald, nom de personne germanique.
Appellis    Nom surtout porté dans le Doubs. C'est une forme latinisée de l'allemand Apel, Appel, hypocoristique du nom de baptême Albert. Variantes : Appell, Appelle.
Appelmans    Le nom signifie en néerlandais 'l'homme à la pomme'. C'est un surnom possible pour un marchand de pommes, ou pour celui dont la maison a une pomme comme enseigne.
Appendino    Nom italien porté dans le Piémont. Le pluriel de filiation (Appendini) est plus rare, tout comme la forme Appendin. Il pourrait renvoyer à la chaîne montagneuse des Apennins, mais c'est loin d'être une certitude. Le rapport avec le verbe "appendere" (= pendre, suspendre) est lui aussi incertain.
Appert    Un nom caractéristique du département de la Marne. Le dictionnaire de M.T. Morlet pense qu'il s'agit d'un surnom désignant celui qui est intelligent, qui a l'esprit ouvert (latin apertus = ouvert). Je n'y crois guère, du fait de la localisation du nom dans un seul secteur géographique. Mais quelle autre solution proposer ? Peut-être une variante de Happart, qui a désigné en ancien français un crochet à suspendre et une sorte de serpe, ainsi que l'utilisateur de ces outils. Il semble que le nom happart ait aussi désigné le lieu où l'on pendait les condamnés à mort : un certain nombres de lieux-dits en Belgique s'appellent Happart, Happert ou Hapert, et dans la plupart des cas ils ont cette signification. Un tel lieu-dit a peut-être existé aussi dans la Marne.
Appin    Nom porté en Martinique. Difficile de se faire une idée sans données généalogiques permettant d'en connaître l'origine géographique. On peut envisager celui qui est originaire d'Appin (en Ecosse), ou encore une variante de l'italien Appino, dont le sens m'échappe. Si le nom était français, ce serait sans doute le fils de celui qui s'appelle Pin (à Pin).
Applincourt    Le nom est porté dans l'Aisne et dans le Nord. Variantes : Applaincourt, Applancourt, Applencourt, Aplancourt, Aplincourt. Il désigne celui qui est originaire d'Haplincourt, commune du Pas-de-Calais, ou d'une localité ayant un nom similaire. Signification probable : le domaine d'Happilo, nom de personne germanique (E. Nègre propose Abilinus, autre nom germanique).
Appourchaux    C'est un nom du Nord de la France (départements 59 et 62 essentiellement), qui correspond sans doute à un éleveur de porcins. Il faut en effet le comprendre comme à pourceaux. C'est du moins l'interprétation qui est reconnue par les spécialistes.
Apprill    Nom porté dans le Bas-Rhin, où il est assez rare. Variantes : April, Aprell, Abrell. Il correspond au mois d'avril, et semble avoir été utilisé comme nom de baptême (l'hypothèse d'un nom donné à un enfant trouvé en avril est de plus en plus contestée).
Appriou    Nom surtout porté dans le Finistère. Il est formé avec le préfixe breton de filiation ab- sur le nom de personne Riou, diminutif en -ou du vieux breton ri (= roi).
Appy    Difficile de se prononcer sur ce nom porté dans le Vaucluse, dont Appay semble une variante. Une commune s'appelle Appy, mais elle se trouve dans l'Ariège (origine : peut-être le nom de personne aquitain Apinus, mais plutôt le nom de personne latin Appius).
Aprile    Assez courant dans toute l'Italie, le nom est très répandu dans le sud des Pouilles et de la Sicile. Il correspond au mois d'avril, et a été donné comme surnom ou comme nom de baptême, souvent sans doute à un enfant né en avril.
Aptel    Nom surtout porté dans les Vosges et la Meuse. C'est une contraction de Apostel (88 et Allemagne), qui signifie "apôtre", sans doute avec le sens de prêcheur ou de beau parleur.
Aquaron    Porté à Marseille, le nom correspond aux formes italiennes Aquarone, Aquaronne, Acquarone (Ligurie). C'est un toponyme lié à la présence de l'eau, peut-être une mare ou un étang. Une commune s'appelle Acquarone, mais elle se trouve en Sicile.
Aquatias    Un nom bien étrange, que l'on trouve dans la Marne. Semble se décomposer en à Quatias, Quatias étant peut-être un ancien nom de baptême. Si quelqu'un peut m'aider !
Arab    Porté en Afrique du Nord, le nom désigne celui qui appartient à une communauté arabe, tout comme son dérivé Arabi.
Aradan    Nom rare porté dans le Cher. Sens incertain. On envisagera un éventuel lien avec l'occitan "arada" (= terre labourée, également araire dans certaines régions).
Arafat    Nom de famille arabe lié à un toponyme, le mont Arafat (`arafât), montagne située près de La Mecque et objet de dévotions le 9 du mois de Dhû al-Hijja.
Aragnouet    Porté dans les Hautes-Pyrénées, désigne sans doute celui qui est originaire d'Aragnouet, commune du même département. Sens du toponyme : lieu où pousse le prunellier (occitan "aranhon"). Le prunellier explique aussi les noms de famille Aragnon (31) et Aragnou (65).
Arago, Aragon    Originaire de l'Aragon, soit au sens géographique strict, soit en tant que royaume. Le nom Arago est surtout porté dans les Pyrénées-Orientales. La forme Aragon se rencontre dans le Sud-Ouest (09, 31, 32) et dans le Var. Avec le même sens : Aragonais (31), Aragonès (09), Aragonez (Espagne).
Arama    Le nom est rare en Espagne, où il désigne celui qui est originaire d'Arama, commune de la province de Guipúzcoa. Le sens du toponyme est obscur. Le nom de famille est ou a été plus fréquent en Afrique du Nord, le plus souvent porté par des Juifs séfarades. Il a peut-être la même origine (c'est le nom d'un rabbin du XVe siècle, mort à Naples, qui venait de Zamora), mais on pensera surtout à un dérivé d'Aram, nom de personne biblique (fils de Sem dans la Genèse) et ancien nom d'un territoire correspondant en gros à la Syrie, d'où vient le mot "araméen". Le mot "aram" signifie en syriaque "haut, éminent".
Arambol    Rare en France, où il est porté dans la région parisienne, le nom se rencontre aussi en Espagne, mais il y est également très rare. Il semble basque ou gascon, formé sur la racine aran (= vallée). Peut-être la vallée arrondie.
Aramburu    Nom de famille basque, désignant celui qui est originaire d'une localité appelée Aramburu, Aranburu (aran = vallée + buru = le sommet). Variante : Arambourou.
Araminthe    Porté en Guadeloupe, fait partie des prénoms plus ou moins étranges donnés aux esclaves au XVIIIe siècle. En l'occurrence, le choix est lié au succès de la pièce de Marivaux 'les Fausses Confidences', dont l'héroïne s'appelle Araminte. Etymologie obscure.
Aramu    Nom porté presque exclusivement au sud de la Sardaigne (province de Cagliari), parfois rencontré sous la forme Aramo. Sens incertain : il peut évoquer le cuivre ou l'airain (sarde "ramu", catalan et occitan "aram"). À envisager aussi le nom de personne hébreu Aram (voir Arama), dont on trouve trace dans une liste de Juifs à Rome vers 1550 (Aramo di Aron Scazzocchio).
Arandel    Nom porté en Savoie. C'est l'équivalent de l'ancien français arondel, arondelle (= hirondelle), utilisé soit comme surnom, soit pour désigner un lieu fréquenté par l'hirondelle.
Aranias    Rare, ce nom devrait être une déformation de Arañas, lui-même graphie erronée du nom d'origine basque Aranas (formé sur aran = vallée).
Aranowski    Dérivé polonais du nom biblique Aron (voir Aaron), également à l'origine de Aronowicz et Aronowski, patronymes surtout portés par des Juifs askhénazes.
Araujo    Nom portugais ou galicien désignant celui qui est originaire de l'une des nombreuses localités appelées Araújo, soit au Portugal, soit en Galice. Le sens du toponyme, vraisemblablement d'origine préromane, demeure obscur.
Arbel    Nom porté dans le département du Jura et en Suisse. Variantes : Arbez, Arbey. M.T. Morlet y voit un diminutif du nom de personne d'origine germanique Herbert, mais on pensera aussi à un diminutif de l'allemand Erbe (= héritier). Enfin, Arbel est aussi un nom de lieu hébreu (cf. Osée 10:14) parfois utilisé comme nom de personne, y compris en Suisse : un Juif nommé Arbellus est présent dans le canton de Vaud en 1493.
Arbentz    Le nom vient de Suisse (Zürich), où sa graphie habituelle est Arbenz. Il pourrait désigner celui qui est originaire d'Albens, commune de Savoie (Arbenci castellania au XVe siècle).
Arbez    Nom porté dans le Jura où l'on trouve la variante Arbey. Vu la localisation, il pourrait désigner celui qui est originaire de l'Arbois. Mais c'est plutôt une variante de Arbel (voir ce nom).
Arbillaga    Ce nom basque semble désigner un lieu (-aga) abondant en galets (arboil, harbibil, contraction de haribiribil = pierre ronde).
Arbinet    Porté en Bourgogne (21), c'est un diminutif d'Arbin (77 notamment), variante du nom de personne Albin (voir Aubin). Avec un autre suffixe : Arbinot (71).
Arbini    Assez rare, ce nom italien est porté à la limite de la Lombardie et du Piémont (Pavie, Varese), il était également présent dans les Alpes-Maritimes au XVIIIe siècle. On trouve dans le Piémont la forme encore plus rare Arbino. Il pourrait s'agir d'une variante du nom de baptême Albino (latin Albinus, dérivé de "albus" = blanc). A noter aussi qu'Arbin(o) est un toponyme dans le Tessin (nom d'une montagne).
Arbogast    Rencontré dans le Bas-Rhin et la Moselle, c'est un nom de personne d'origine germanique formé sur les racines arb (= héritage) et gast (= hôte). Il a été popularisé par saint Arbogast(e), évêque de Strasbourg au VIIe siècle : alors qu'il vivait en ermite dans la forêt vosgienne, le roi Dagobert II, connaissant ses vertus, le fit venir à Strasbourg pour succéder à l'évêque Lothaire qui venait de mourir.
Arboireau    Nom surtout porté dans la Vienne, où il s'écrit aussi Herboireau (variantes anciennes rares : Erboireau, Harboireau). Difficile de savoir laquelle des deux formes est antérieure à l'autre. Herboireau devrait être un diminutif des mots "herboi" ou "herbier" (lieu où l'herbe est abondante), tandis qu'Arboireau renverrait plutôt à "arboi" (lieu planté d'arbres). La solution de l'herbe semble cependant la meilleure.
Arbois    L'origine géographique du nom est incertaine, peut-être la Moselle. C'est en tout cas un toponyme devenu nom de famille. On pensera évidemment à la commune d'Arbois, dans le Jura, mais il existe dans l'Est d'autres lieux-dits portant le même nom. Le sens est incertain : le mot "arbois" désigne dans les Vosges le cytise (Laburnum anagyroides). Selon le lexique de Pégorier (voir bibliographie), il a en Suisse le sens de "terre riche". Enfin, le mot peut désigner un bosquet, un lieu planté d'arbres (variante de l'ancien français "arbroi").
Arbola    Porté en Italie, notamment en Lombardie, devrait renvoyer à un toponyme, nom d'une montagne entre le Piémont el le Tessin.
Arbona    Nom de famille catalan dont on pense généralement qu'il désigne celui qui est originaire de Narbonne : la graphie N'Arbona (parfois Na Arbona), fréquente dans les textes médiévaux, serait liée à une erreur consistant à voir dans le nom la particule honorifique "na". A noter cependant qu'Arbuna est un nom de personne germanique documenté. De la même façon, Arbonés désigne un Narbonnais.
Arboucau    Devrait désigner celui qui est originaire d'Arboucau, hameau de la commune de Saint-Pé-de-Bigorre (65). Un autre hameau de la même commune s'appelle Arboucalot, et a également donné naissance à un nom de famille. Le sens de ces toponymes est incertain. A noter qu'Arboucau semble être lui-même un dérivé d'Arbouch, nom rencontré dans le même secteur géographique.
Arbouet    Désigne celui qui est originaire d'une localité portant le même nom, sans doute la commune d'Arbouet-Sussaute, dans les Pyrénées-Atlantiques. Signification probable : lieu planté d'arbres.
Arbousset    Surtout porté dans le Gard et la Lozère, c'est un toponyme désignant un lieu où pousse l'arbousier (occitan "arboç"). On pensera notamment au hameau d'Arbousset à L'Estréchure (30). L'arbousier est également présent dans les noms Arbous (11, 30), Arbousse-Bastide (30), Arboux (34, 84) et sans doute Arbus (31, 82, 48) et Arbusa (64, 66).
Arcade    Essentiellement porté en Martinique, c'est un ancien prénom, popularisé par saint Arcade (fête le 1er août), qui fut évêque de Bourges au VIe siècle. Etymologiquement, le nom est lié à l'Arcadie, région de la Grèce antique célèbre pour ses bergers, et qui a longtemps symbolisé le bonheur dans la littérature. On rapprochera de ce nom les formes corses Arcadio et Arcadi, ainsi que Arcadias (17, 79).
Arcan    Le nom, rare, se rencontre dans les Pyrénées-Orientales et dans le Gers. Il désigne celui qui est originaire d'une localité appelée(l') Arcan, nom de divers hameaux, notamment à Saint-Martin-de-Hinx (40) et à Montiron (32). Le nom Arcand, rencontré au XVIIe siècle dans le Bordelais, semble en être une variante.
Arce    Nom assez fréquent en Espagne, qui renvoie à un toponyme. La solution la plus logique est le mot castillan "arce", désignant l'érable. Autre piste possible : le basque "artze", avec le sens de terrain pierreux (cf. la commune d'Arce, en Navarre, dont le nom basque est Artze).
Arcemisbehere    Nom porté en Pays basque pour lequel je n'ai aucune certitude. On y retrouve la racine -behere (= en dessous, en bas), mais le premier élément est difficile à apprécier. On pourrait le rapprocher du gascon arremitsa (= ronceraie), mais ce n'est qu'une hypothèse.
Arcens    Pourrait désigner celui qui est originaire d'Arcens, nom d'une commune de l'Ardèche, mais c'est dans l'Aude que ce patronyme est le plus répandu. La commune de l'Ardèche correspond au nom de personne latin Arsenius (= Arsène), qui pourrait être aussi à l'origine des Arcens audois.
Archambaud    Assez fréquent en Vendée et dans la Vienne, c'est un nom de personne d'origine germanique, Arcanbald, Ercanbald (ercan = sincère + bald, bold = audacieux). Variantes : Archaimbaud, Archaimbault (79), Archambault (37, 86), Archambaut, Archambaux, Archambeau, Archambeaud (17), Archambeault, Archambeaux, Archambot, Archimbaud (63), Archimbault (79), Archimbaut, Archimbeau, Archimbeaud.
Archambaudière    Originaire d'un domaine ou d'une ferme appartenant à Archambaud. On rencontre ce patronyme surtout dans l'Allier.
Archassal    Porté en Corrèze (variante : Orchassal), pourrait désigner celui qui est originaire de Lorchassal, hameau à Estivals (19). Autre possibilité : Archassal, lieu-dit à Noailhac.
Archenault, Archenaud    Nom de personne d'origine germanique, Archenwald (ercan = sincère + wald = qui gouverne). Nom surtout rencontré dans le Loiret.
Archer    Le nom est surtout porté dans la Haute-Loire. C'est en principe le surnom d'un archer (celui qui tire à l'arc).
Archimède    Nom de personne grec (Arkhimêdês) signifiant "grand penseur", popularisé un savant du IIIe siècle avant J.-C. On le rencontre surtout en Guadeloupe et en Guyane (nom sans doute attribué en 1848), mais il existe aussi en Italie (Archimede), où il a pu être porté par quelque obscur saint aujourd'hui oublié.
Archin    Très rare aujourd'hui, le nom était porté autrefois dans l'Aisne et dans la Somme. Sens incertain. Il pourrait s'agir d'une variante picarde de l'ancien français "arsin" (= incendie, bois brûlé). Dans ce cas, il s'agirait d'un toponyme, ce qui paraît confirmé par les formes Darchin, Darsin (d'Arsin), rencontrées dans la même région.
Archinard    Nom de personne d'origine germanique, Arcanhard, variante de Ercanhard (ercan = sincère, véritable, excellent + hard = dur). Le patronyme est notamment porté dans la Drôme et l'Isère, il est aussi présent dans l'Aisne. À noter aussi qu'un hameau s'appelle Archinard à Orcières (05). La forme Archinet (69) devrait en être un diminutif.
Arcidiacono    Nom italien surtout porté dans l'est de la Sicile, en particulier dans la province de Catane. Il correspond à l'italien "arcidiacono" (= archidiacre, fonction ecclésiastique). Variante : Arcidiaco (extrémité sud de la Calabre). Avec une erreur de graphie : Arcidiacomo (Marseille).
Arcizet    Patronyme porté surtout dans l'Aude. On le trouve à Coudons (11) depuis 1699 au moins. Semble un diminutif de Arcis, apparemment un toponyme appliqué à une terre défrichée par brûlis. Il existe des lieux-dits l'Arcizette, mais on les trouve dans les Pyrénées-Atlantiques. On rencontre le nom de famille Arcis dans l'Ardèche et les départements voisins, où de nombreux hameaux s'appellent les Arcis.
Arcocha    Variante du basque Arkotxa, qui pourrait désigner un petit monticule de pierres.
Arcony    Nom rare porté dans le Puy-de-Dôme et l'Allier. Je n'en connais pas le sens.
Arcos    Porté en Espagne et au Portugal, désigne le plus souvent celui qui est originaire de l'une des nombreuses localités appelées Arcos dans ces deux pays. Le toponyme évoque la présence d'un pont. A envisager éventuellement un fabricant d'arcs ou un archer, mais cela semble peu probable.
Arcourt    Patronyme rencontré dans les Deux-Sèvres et en Vendée. Semble désigner celui qui est originaire d'une localité portant ce nom. La seule que je connaisse est Harcourt, dans l'Eure, ce qui fait un peu loin, mais il y en a peut-être d'autres. Sens tu toponyme : le domaine, la ferme d'Hardo (nom de personne d'origine germanique).
Arculeo    Nom italien porté en Sicile (province de Palerme), également écrit Arcoleo. C'est l'équivalent du français Hercule, sans doute par l'intermédiaire du gentilice Herculeus. On rencontre aussi les graphies Ercoleo, Erculeo, beaucoup plus rares. C'est un nom de baptême assez fréquent en Italie, notamment sous la forme Ercole.
Arcuri    Nom italien surtout porté en Calabre, présent également dans l'ouest de la Sicile. Tout comme Arcudi, c'est l'équivalent du nom  grec Arkudis, dérivé de "arkouda" (= ours), en grec ancien "arktos" (terme qu'on retrouve dans l'océan Arctique). Avec le même sens : Arcuti (province de Lecce).
Ardaillon    Le nom est surtout porté dans la Haute-Loire et le Puy-de-Dôme. Formes voisines : Ardaillou, Ardailloux (46, 47). C'est un toponyme occitan désignant un petit ruisseau, un canal, le déversoir d'un étang.
Ardant    Les plus anciennes mentions connues situent ce nom à Limoges depuis la fin du XVIe siècle. Il devrait correspondre à l'adjectif "ardent", peut-être pour désigner celui qui souffrait du mal des ardents. L'adjectif a aussi désigné au Moyen Âge une personne brutale ou à la sexualité exubérante. Enfin, et c'est peut-être la meilleure solution, l'adjectif a été utilisé comme prénom au Moyen Âge (une mention en 1385 à Thuir, 66). 
Ardibus    Nom très rare rencontré dans l'Indre. A noter qu'on trouve dans la Vienne le patronyme Arthibus, qui visiblement équivalent. Difficile de se faire une idée. La solution la plus simple (mais est-elle juste ?) consiste à y voir un mot latin (= des arts), et donc le surnom d'un artiste ou d'un artisan.
Ardilouze    Le nom est surtout porté dans le Lot-et-Garonne. Variante : Ardilouse. C'est un toponyme avec le sens de "terre argileuse". A noter un lieu-dit l'Ardilouse à Lacanau (33), mais ce n'est certainement pas le seul.
Ardin    Beaucoup de mentions anciennes du nom dans le Jura et en Rhône-Alpes. Variante : Hardin (25). Il devrait s'agir d'un nom de personne germanique formé sur la racine "hard" (= dur). C'est aujourd'hui en Martinique que le nom est le plus répandu. Diminutifs : Ardinat, Ardinet.
Ardisson    Nom porté dans les Alpes-Maritimes, où l'on rencontre aussi la variante Ardissone. On le trouve également en Italie sous les formes Ardizzone, Ardizzini. C'est un nom de personne d'origine germanique, hypocoristique de Ardo (hard = dur).
Arditti    Variante de l'italien Ardito, Arditi, surnom donné à un homme hardi, courageux. Le patronyme Arditti vient le plus souvent d'Afrique du Nord, où il a été porté par des juifs séfarades.
Ardois    Le nom est notamment porté dans la Loire-Atlantique et la Seine-Maritime. Il semble logique de le rattacher à l'ancien français ardeis (= incendie, ardeur), soit comme surnom pour un homme ardent, soit comme toponyme (terre ou maison brûlée). Même si le rapport géographique semble impossible, on évoquera aussi la commune d'Ardoix, dans l'Ardèche, qui désigne en principe le domaine d'Ardoicus, nom de personne germanique.
Arduin    Surtout présent dans le Nord, c'est un nom de personne d'origine germanique, Hardwin (hard = dur + win = ami). Autres variantes du nom : Harduin, Hardoin, Hardouin, Ardoin, Ardouin.
Ardurat    Le nom est surtout porté dans la Gironde, mais les plus anciennes mentions connues le situent plutôt dans les Landes. Variantes : Ardura, Ardurats. Il pourrait s'agir du participe passé du verbe gascon "ardurar", signalé par Frédéric Mistral qui lui donne le sens de "rester tranquille". Il existe un hameau appelé "les Ardurats" à Estang, dans le Gers (Ardorat sur la carte de Cassini), d'où pourrait provenir la famille.
Arellano    Désigne celui qui est originaire d'Arellano, localité de la province de Navarra. Sens du toponyme : le domaine (suffixe -anus) d'Aurelius, nom de personne latin.
Aren    Désigne celui qui est originaire d'une localité ainsi appelée. C'est le nom d'une commune en France (Pyrénées-Atlantiques) et d'une autre en Espagne (Arén, province de Huesca, en Aragon). Sens du toponyme : sans doute à rattacher à aran (= vallée), plutôt qu'au latin arena (= sable).
Arène, Arènes    Nom porté dans le régions méridionales (83, 84 pour Arène, 46 pour Arènes). C'est un toponyme désignant un lieu sablonneux, et donc celui qui habite un lieu-dit ou est originaire d'une localité appelés Arène(s). Etymologie : latin arena (= sable). Les noms castillans Arena, Arenas, Arenales ont le même sens (diminutifs : Arenilla, Arenillas), tout comme l'italien ou le corse Arena.
Arès    Sans doute un nom de baptême médiéval castillan. Viendrait du latin Aretius.
Arexis    Le nom est porté dans le Sud-Ouest, en particulier dans la Haute-Garonne et le Lot-et-Garonne. Variantes : Arexi, Arexy. Il semble que ce soit une variante du prénom Alexis, le passage de l à r étant assez fréquent dans cette région (cf. selva > serva = forêt).
Arfeuille    Porté en Corrèze et dans le Puy-de-Dôme, c'est un toponyme désignant un lieu où pousse le houx (latin acrifolium), nom de divers communes et hameaux. Variantes : Arfeil, Arfel, Arphel (24), Arfeille (47), et peut-être Arfeux (21, 89). Dérivés : Arfeuillère, Arfeuillères (19), Arfouillaud (19, 87), Arfouillère (23), Arfouilloux (19) et sans doute Arfoulu (23).
Arfos    Nom très rare porté dans l'Hérault. Aucune idée, faute de données généalogiques. À tout hasard, le nom voisin Alfos est porté en Catalogne (où il est rare) et pourrait être une variante d'Alfons (= Alphonse).
Argaud    Nom de personne d'origine germanique, Argwald (arg = méchant + wald = qui gouverne). On rencontre ce patronyme dans le Forez et l'Ardèche.
Argelès    Désigne une personne originaire de la commune d'Argelès.
Argelliès    Ou Argeliès. Nom porté dans l'Hérault et le Gard. Voir Argillier.
Argence    Le nom est surtout porté dans les Pyrénées-Orientales (également 05, 83). Peut-être un matronyme formé sur le nom de personne latin Argentius, mais plutôt un toponyme, nom de plusieurs cours d'eau et de quelques hameaux (03, 07, 16, 74). Signification : cours d'eau blanc comme l'argent.
Argency    Difficile de trouver l'origine géographique du nom. Peut-être le Vaucluse, où il est mentionné au XVIIe siècle. Le sens est également incertain. On envisagera une variante du nom Argenty, toponyme évoquant en général un torrent ou un ruisseau aux eaux argentées.
Argentier    C'est dans l'Isère et l'Aveyron que le patronyme est le plus répandu. On peut certes y voir un métier lié à l'argent mais, vu la localisation de ce nom, il semble plutôt s'agir d'un toponyme, variante d'Argentière, avec le sens de mine d'argent (ou de minerai argentifère). Autres sens possibles : rivière aux eaux argentées (un ruisseau de l'Isère s'appelle l'Argentier) ou sommet enneigé (nom d'au moins un sommet dans les Alpes). Le nom de famille Argentière, plus rare, se rencontre dans les Hautes-Pyrénées.
Argenty    Nom porté dans les Pyrénées-Orientales. Correspond au français Argentin, fréquent en Normandie et en Picardie. On estime généralement qu'il s'agit d'un surnom donné à celui qui a les cheveux argentés. A noter cependant que le nom a été utilisé comme nom de baptême (catalan Argentí, castillan Argentino).
Argillet    Nom porté dans la Seine-Maritime et le Puy-de-Dôme. Diminutif de Argillier, toponyme désignant un terrain argileux.
Argillier    Nom rencontré surtout dans le Gard, notamment à Alès et à Nîmes. Désigne celui qui est originaire d'une localité portant ce nom ou un nom voisin (Argelier, Argellier, Argeliès). Le toponyme signifie terrain argileux. Il existe dans le Gard le village d'Argilliers, près de Remoulins, qui pourrait bien être à l'origine du patronyme.
Argiolas    Nom fréquent dans le sud de la Sardaigne. Il devrait s'agir d'un toponyme correspondant au mot sarde "argiola", qui désigne l'aire pour battre le blé. On peut aussi signaler que le mois de juillet est appelé en sarde "mesi de argiolas", d'où l'idée parfois émise d'un surnom donné à un enfant né en juillet.
Argirakis    Nom grec plus souvent écrit Argyrakis, qui fait partie des nombreux anthroponymes liés au grec "argyros" (= l'argent, métal). Il peut s'agir d'un diminutif filiatif du nom et prénom Argyros, mais on pensera aussi à celui qui travaille ou vent l'argent. Autre nom très répandu : Argyropoulos (le fils d'Argyros).
Argoud    Surtout porté dans l'Isère, c'est un nom de personne d'origine germanique, Argwald (arg = méchant, ou encore gaulois argos = brillant + waldan = gouverner). Variantes : Argout (26), Argaud (07, 42, 43), Argault, Argaut.
Argueyrolles    Nom porté dans la Corrèze. Désigne celui qui est originaire d'Argueyrolles, hameau de la commune de Reygade (19). On trouve dans les Bouches-du-Rhône les formes voisines Arguairolles et Arguerolles. Sens du toponyme : terre argileuse.
Arguilhé    Egalement Arguillé en composition (Larrieu-Arguillé), le nom, rare, est porté dans les Pyrénées-Atlantiques, où on trouve aussi le patronyme Arguilh. Faut-il le rattacher à l'argile ? C'est possible, mais c'est loin d'être sûr. Il arrive que le mot "arguille" corresponde au français "aiguille", mais plutôt dans les Alpes que dans les Pyrénées.
Argy    Porté dans l'Indre et les départements voisins (37, 41), désigne celui qui est originaire d'Argy, nom d'une commune de l'Indre et de deux hameaux à Bléré (37) et Ouchamps (41). Sens probable du toponyme : le domaine d'Aredius, nom de personne latin.
Arial    Nom surtout porté en Loire-Atlantique, également présent depuis le XVIIe siècle en Maine-et-Loire, tout comme sa variante Ariail. Je n'en connais pas le sens. Il existe des lieux appelés (l') Arial ou l'Ariail, mais ils se trouvent presque tous dans la région pyrénéenne.
Arias    Nom castillan, qui pourrait être un dérivé de Arès ou un dérivé du nom hébreu Arieh ('arieh = lion). Variante galicienne ou portugaise : Aires.
Aribit    Un nom béarnais, qui semble désigner celui qui habite près du rivage (variante de Ribat, Ribet, avec un a prothétique typique de la langue gasconne).
Ariey    Le nom est porté dans les Hautes-Alpes, en particulier à Saint-Jean-Saint-Nicolas, où il est présent au moins depuis le XVIe siècle. C'est un ancien prénom, comme l'indique le lieu-dit Saint-Ariey à Saint-Firmin (05). Il correspond au latin Aredius, nom porté par un évêque de Gap au VIe siècle. En composition : Ariey-Bonnet, Ariey-Jouglard.
Ariman    C'est le plus souvent un nom de personne turc, désignant celui qui est loyal, pur.
Arimont    Nom porté en Belgique. Désigne celui qui est originaire d'Arimont, localité dépendant de Bévercé (province de Liège).
Aris    Il s'agit sans doute d'un nom de personne latin, mais plusieurs solutions sont proposées : Arldius, Aretius, Arisus, Auricius. Autre hypothèse, la forme ericius, nom qui signifie hérisson.
Arizmendi    Nom basque désignant une montagne (mendi) où pousse le chêne (aritz, haritz). Avec le même sens : Harismendy.
Arjo    Le nom est porté dans le Sud-Ouest et le Midi, ainsi qu'en Catalogne (région de Lleida). Son sens est obscur. On lui suppose une origine basque. A ma connaissance, (h)arjo signifie en basque soit vermoulu, véreux, ce qui ne donne pas grand-chose pour un nom de famille, soit amadou, amadouvier : s'agirait-il d'un lieu où pousse l'amadouvier, champignon parasite dont on tirait l'amadou ? Peut-être, encore faut-il que le nom soit réellement d'origine basque.

Retour à la page d'accueil du dictionnaire