Les carrières du Conflent

Dans les années 1900, plusieurs carrières permettaient d’extraire notamment du granit ou du marbre : la carrière de Vinça, reliée à la gare par une trémie, n’eut pas une très longue existence. Elle fut supplantée par celle de Rodès, dont la spécialité était la production de pavés. Plus en amont, on extrayait le “marbre de Villefranche”, qu’il serait plus précis d’appeler “marbre de Ria-Corneilla”.

Une autre production mérite d’être signalée, celle du talc d’Embullà, à Ria-Sirach ; ce talc, en fait de la stéatite, entrait dans la composition d’un produit censé lutter contre le mildiou et autres parasites de la vigne, la poudre Chefdebien, fabriquée dans une usine située à Prades, près de la Tet.

La carrière de Vinça
La gare de Vinça et la trémie de la carrière
En 1926, les ouvriers de la carrière de Rodès
La carrière de marbre de Ria-Corneilla
Ouvriers de la carrière de talc d’Embullà en 1911
L’usine Chefdebien à Prades

Retour à l’index