Asphodèle
Asphodelus cerasiferus (asphodèle porte-cerises)
Photo prise en avril 2004 dans la région de Tarragone (Espagne)

Les asphodèles sont des plantes vivaces monocotylédones , appartenant à la famille des liliacées (1) et au genre Asphodelus. La plupart des espèces poussent autour du bassin méditerranéen et ont une prédilection pour les sols calcaires. À noter cependant une espèce parfois montagneuse, A. albus (et sa sous-espèce A. delphinensis), ainsi qu’une espèce poussant à la fois sur les côtes de Bretagne et de Galice, A. arrondeaui (bâton blanc d’Arrondeau).

(1) : la classification phylogénétique situe la plante dans la famille des Asphodelaceae, classification qui était déjà celle de Jussieu, et dans l’ordre des Asparagales. Depuis 2003 (APG II), elle propose de l’inclure dans la famille des Xanthorrhoeaceae.

Description

Le feuillage des asphodèles se présente sous la forme d’une rosette de feuilles radicales, étroites et linéaires, à extrémité pointue. De cette rosette émerge une tige nue portant une hampe florale plus ou moins ramifiée selon les espèces. Les fleurs sont groupées en grappes fleurissant du bas vers le haut (on trouve sur la même grappe les fruits en bas, les fleurs épanouies au centre et les “boutons” en haut). Elles sont formées de six tépales (trois sépales et trois pétales ayant la même forme et la même couleur). Elles sont en général blanches, chaque tépale portant une strie centrale rose ou brune. Les six longues étamines, à filet blanc, portent des anthères oranges ou brunes. Les fruits sont des capsules rondes, vertes ou brun-orange, ressemblant à des petites cerises. La racine, tubéreuse, est considérée comme comestible.

Principales espèces

Asphodelus albus Mill. : asphodèle blanc. Hampe florale non ramifiée (ou très peu), fleurs en grappe très serrée. Rencontré surtout en montagne, sur sol calcaire.
Asphodelus cerasiferus J.Gay : asphodèle porte-cerises, asphodèle cerise. Espèce méditerranéenne. Hampe florale faiblement ramifiée. Caractéristique par ses fruits globuleux, plus gros que dans les autres espèces. Fleurs nombreuses mais moins serrées que celles de l’asphodèle blanc.
Asphodelus fistulosus L. : asphodèle fistuleux. Espèce méditerranéenne. Tige étroite et creuse (les autres espèces ont une tige pleine). Les fleurs sont très espacées, formant une grappe lâche. Fruits brun-rouge très gros par rapport à la tige.
Asphodelus ramosus L. : asphodèle rameux. Espèce méditerranéenne. Souvent considéré comme synonyme de A. cerasiferus, il s’en distingue par une hampe florale plus ramifiée et par des fruits plus petits. Très commun de Banyuls à Port-Bou, où il marque une nette affinité pour les sols schisteux.
Asphodelus albus

Asphodelus albus (asphodèle blanc) Nom catalan : albó de muntanya. Photo prise à Rabouillet le 07/05/05

Asphodelus cerasiferus (asphodèle porte-cerises) : début de floraison. Noms catalans : Allassa. Arbessó. Aubagó. Caramuixa. Cebollí. Gamó. Lliri de gesses. Macaruller. Porrassa. Porreca. Quiricau. Vara de Sant Josep. Photo prise à Cases-de-Pène le 05/04/06.
Asphodelus cerasiferus (asphodèle porte-cerises) : fruits. Photo prise à Cases-de-Pène le 01/05/06.
Asphodelus ramosus

Asphodelus ramosus (asphodèle ramifié). Nom catalan: albó microcarp. Photo prise à Cerbère le 27/04/05

Asphodelus fistulosus

Asphodelus fistulosus (asphodèle fistuleux). Noms catalans : cibolla, cebollí, porrassí. Photo prise à Thuir le 01/04/05

Asphodeline lutea (L.) Reich. (asphodèle jaune, bâton de Jacob) : plante absente de France, moyenne à grande, poussant dans l’est du bassin méditerranéen (pentes rocailleuses, garrigue, bord des chemins, falaises). Nombreuses feuilles linéaires d’un vert foncé ou bleuâtre. Fleurs jaunes assez grandes, les tépales ayant des nervures centrales vertes. Floraison d’avril à mai. Photo prise à Paris (jardin des Plantes) le 20/04/08.
Asphodeline lutea (L.) Reich. (asphodèle jaune, bâton de Jacob) : fleurs. Photo prise à Paris (jardin des Plantes) le 20/04/08.
Bulbine sp. : les bubines sont des asphodélacées originaires pour la plupart d’Afrique du Sud ou d’Australie. Elles se distinguent notamment par la présence de nombreux poils au centre de la fleur. Beaucoup d’espèces ont des feuilles succulentes. C’est le cas de la plante photographiée ici, de petite taille, plantée sur un muret dans le parc de Paulilles. Photo prise à Paulilles le 21/03/09.
Bulbine sp. : fleurs. Photo prise à Paulilles le 21/03/09.
Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil