Benoîte
Geum urbanum (benoîte commune)
Photo prise le 15/05/04 à Codalet
(le feuilles à l’arrière-plan sont des feuilles de lamier)

Les benoîtes sont des plantes appartenant au genre Geum et à la famille des rosacées.

Caractéristiques communes : plantes herbacées vivaces à feuilles pennées. Fleurs à 5 pétales, parfois 6, avec de nombreuses étamines. Le fruit est composé d’un ensemble d’akènes poilus, souvent munis d’une sorte de crochet (ce qui fait que les fruits se fixent aux vêtements ou aux poils d’animaux).

Espèces du genre Geum en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Geum chiloense Balb. ex Ser.
Geum heterocarpum Boiss.
Geum hispidum Fr.
Geum laciniatum Murray
Geum montanum L.
Geum pyrenaicum Mill.
Geum reptans L.
Geum rivale L.
Geum sylvaticum Pourr.
Geum urbanum L.
+ divers hybrides

Espèces décrites ici :

Geum urbanum (benoîte commune, herbe de saint Benoît) : fruit. Plante vivace poilue à tige érigée, poussant à partir de mai dans les lieux ombragés et plutôt humides. Les feuilles sont divisées en folioles inégales, pennées et dentées. Larges stipules à l’aspect de feuilles à la base des pétioles. Fleurs jaunes peu nombreuses, à pétales arrondis et espacés. Nom catalan : herba de sant Benet. Photo prise à Rennes (35) le 16/06/06.

Geum rivale

Geum rivale (benoîte des ruisseaux) : plante herbacée vivace très duveteuse, poussant en altitude (400-2000 m.), au bord des ruisseaux et dans les lieux humides. Tige rougeâtre érigée. Feuilles généralement tripartites (surtout les supérieures), les folioles étant elles-mêmes lobées et/ou dentées. Inflorescence en cyme. Fleurs inclinées, à très long pédicelle, à calice brun rougeâtre velu, à corolle crème ou rose. Très nombreuses étamines. Nom catalan : gèum de ribera. Photo prise au col de Jau le 23/06/05.

Geum sylvaticum (benoîte des bois) : plante vivace, velue, de 20 à 60 cm, poussant à l’orée des bois, dans les prés et les haies, fleurissant de mai à août. Feuilles basales à poils soyeux, avec une foliole terminale beaucoup plus grande que les autres, cordée, arrondie, peu profondément divisée, à dents émoussées. Les feuilles caulinaires sont très petites. Calice non renversé après la floraison. Corolle nettement plus grande que le calice, à cinq pétales jaunes, plus ou moins échancrés et en forme de coeur. Nom catalan : gèum selvàtic. Photo prise à Saint-Martin le 25/04/06.

Geum sylvaticum (benoîte des bois) : fleur. Photo prise à Saint-Martin le 25/04/06.

Geum montanum (benoîte des montagnes) : assez proche de la précédente, notamment par ses feuilles, cette plante de 10 à 30 cm pousse en montagne (prés, lieux rocheux, bois clairs) au-dessus de 1400 mètres. Les fleurs, solitaires, jaune vif, ont le plus souvent six pétales. La plante est spectaculaire par ses fruits, dont les carpelles sont surmontés chacun d’une longue arête plumeuse. Floraison de juin à août. Noms catalans : gèum de muntanya, gèum muntanyenc. Photo prise à Eyne le 01/07/11.
Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil