Campanule
Campanula persicifolia L. (campanule à feuilles de pêcher)
Photo prise le 10/06/04 à Corneilla-de-Conflent

Les campanules sont des plantes herbacées du genre Campanula et de la famille des campanulacées. Il en existe de très nombreuses espèces, souvent assez diffices à distinguer les unes des autres.

Caractéristiques communes : plantes herbacées annuelles ou vivaces, à feuilles simples, le plus souvent alternes. Les fleurs, assez grandes, sont généralement violettes ou bleues. Calice à 5 dents étroites. Corolle en cloche (d’où son nom) à tube plus ou moins long et à cinq lobes. 5 étamines. Le fruit est une capsule déhiscente comprenant de nombreuses graines.

Noms catalans : campanula, campaneta

Espèces du genre Campanula en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Espèces décrites ici :

Campanula persicifolia L. (campanule à feuilles de pêcher) : courante dans les lieux montagneux, cette campanule est une plante vivace, glabre, dont les feuilles inférieures rappellent celles du pêcher, mais sont plus étroites. Les feuilles supérieures, encore plus étroites, sont presque linéaires. Les fleurs forment des grappes lâches. Elles sont assez grandes (3-4 cm), de couleur bleue ou violette. Calice à cinq dents très étroites. Corolle presque aussi large que longue, à cinq lobes en pointe. Style à 3 stigmates blancs. Nom catalan : campaneta blava. Photo prise à Corneilla-de-Conflent le 10/06/04.

Campanula trachelium L. (campanule à feuilles d’ortie, campanule gantelée) : on reconnaît d’abord cette campanule vivace à ses nombreuses feuilles dentées ressemblant à celles de l’ortie. Elles sont plutôt cordées à la base, lancéolées au sommet de la tige. Tige érigée très velue. Fleurs formant une grappe lâche. L’intérieur de la corolle porte des poils qui offrent une prise aux insectes pollinisateurs. Nom catalan : campaneta a fulla d’ortiga. Photo prise à Mosset le 12/06/04.

Campanula glomerata L. (campanule agglomérée) : plante assez petite, à feuilles velues ovales ou triangulaires, assez charnues. Les fleurs sont groupées dans une inflorescence terminale. Chacune d’elles présente la forme d’une clochette érigée, les pétales étant largement ouverts. Corolle glabre à l’extérieur, quelques poils à l’intérieur. La plante apprécie surtout le calcaire et pousse dans les prés et les bois clairs, souvent en altitude. Nom catalan : campaneta. Photo prise dans la forêt de Boucheville le 03/07/04.

Campanula glomerata L. (campanule agglomérée) : autre vue des fleurs. Photo prise au col de Jau le 19/07/08.

Campanula cochleariifolia Lam. (campanule à feuilles de cochléaire, campanule à feuilles de cranson, campanule fluette) : petite plante (de 5 à 30 cm) poussant en montagne, dans les pâturages et sur les rochers, de préférence sur calcaire. Rosette basale de feuilles arrondies, feuilles caulinaires ovales. Pédoncule incliné avant la floraison. Fleurs bleu pâle à violacé. Nom catalan : campànula nana. Photo prise au col du Tourmalet (65) le 22/08/05.

Campanula scheuchzeri Vill. (campanule de Scheuchzer) : petite plante vivace, gazonnante (10 à 20 cm), poussant dans les pâturages et surtout les rochers de haute montagne (entre 1500 et 3000 m. environ). Les feuilles basales, pétiolées, sont absentes au moment de la floraison. Les feuilles caulinaires sont étroites, presque linéaires, et sessiles. Les fleurs en boutons sont penchées. Calice à lobes étroits. Corolle (1,5 à 2,5 cm) d’un bleu violacé vif à cinq larges lobes peu profonds, terminés chacun par une petite pointe. Floraison de juin à août. Nom catalan : campaneta alpina. Photo prise au-dessus du col de Mantet (2000 m. environ) le 26/06/06.

Campanula alpestris All. (campanule alpestre, campanule d’Allioni) : autre plante montagneuse, cette campanule ne pousse que dans les Alpes franco-piémontaises et les éboulis du sommet du Ventoux. C’est une plante vivace de 3 à 10 cm, à souche rampante, à nombreuses feuilles basales oblongues, entières ou ondulées, plus ou moins velues. Grandes fleurs bleues solitaires au sommet de la tige, légèrement penchées. Les lobes du calice, velus, sont séparés par 5 petits appendices rabattus. La corolle est glabre. Floraison de juin à septembre selon les lieux et les altitudes. Photo prise au mont Ventoux le 09/06/11.

Campanula rapunculus L. (campanule raiponce) : plante bisannuelle très répandue, poussant au bord des chemins, dans les prés secs, les broussailles et les vignes, les bois clairs, souvent sur calcaire. Feuilles alternes, entières, les inférieures généralement ondulées ou légèrement crénelées. Fleurs bleues ou lilacées, en longue grappe, parfois en panicule. Calice à dents linéaires. Corolle à lobes lancéolés. Floraison de mai à août. Nom catalan : repunxó. Photo prise à Rabouillet le 22/05/06.

Campanula rapunculoides L. (campanule fausse raiponce) : plante vivace à tige érigée, de hauteur très variable (25 cm à 1,5 m). Feuilles alternes, les inférieures pétiolées, les supérieures sessiles, à limbe denté, lancéolé, portant de petits poils raides et appliqués. Fleurs bleu-violacé en grappe unilatérale lâche, à corolle inclinée et légèrement poilue. Les dents du calice sont retournées vers l’arrière. Floraison de juin à août, dans les bois et les champs, au bord des chemins, de préférence sur calcaire. Nom catalan : inconnu. Photo prise à Taurinya le 04/06/06.

Campanula rapunculoides L. (campanule fausse raiponce) : feuilles. Photo prise à Taurinya le 04/06/06.

Campanula speciosa Pourr. (campanule à belles fleurs, campanule des Corbières) : cette campanule se distingue d’abord par son calice, dont les sépales sont séparés par des appendices renversés contre le tube (sépales et appendices bordés de poils hispides). C’est une plante vivace poussant en altitude, dans les rochers et les éboulis, notamment dans les Corbières. Les feuilles sont sessiles, à bords velus. Grandes fleurs (3 à 5 cm) en grappes, d’une bleu violacé, plutôt redressées, légèrement poilues, à limbes peu profonds. Le pédoncule s’incline lors de la fructification. Floraison de fin avril à juillet. Noms catalans : campaneta gran, campanula gran. Photo prise à Barèges (65), jardin botanique du Tourmalet, le 22/08/05.

Campanula speciosa Pourr. (campanule à belles fleurs, campanule des Corbières) : la plante dans son milieu naturel. Photo prise à Saint-Paul-de-Fenouillet le 08/05/08.

Campanula hispanica Willk. subsp. catalanica Podlech (campanule de Catalogne) : considérée comme endémique du Roussillon, proche de C. rotundifolia, cette plante à tiges très grêles apprécie surtout les rochers siliceux (çà et là, des Albères au Conflent). Feuilles basales ovales, dentées, longuement pétiolées. Feuilles caulinaires très étroites. Nombreuses tiges fleuries. Fleurs inclinées (sauf en boutons), assez petites (1 cm, rarement plus). Nom catalan : inconnu. Photo prise à Barèges (65), jardin botanique du Tourmalet, le 22/08/05.

Campanula erinus L. (campanule à petites fleurs, campanule érinus) : pas facile de reconnaître une campanule dans cette plante aux fleurs minuscules. C’est une plante annuelle de 10 à 30 cm, qui pousse dans les lieux pierreux ensoleillés. Tiges grêles, ramifiées, légèrement ligneuses, velues-hérissées. Feuilles opposées, sessiles ou subsessiles, grossièrement dentées. Fleurs ne dépassant pas 5 mm. Calice accrescent, étoilé en fin de floraison. Corolle lilacée, tubulée, à 5 petits lobes. La plante doit son qualificatif à la ressemblance de ses feuilles avec celles de l’érine. Floraison d’avril à août. Nom catalan : inconnu. Photo prise à Marcevol le 24/05/11.
Campanula erinus L. (campanule à petites fleurs, campanule érinus) : une vue un peu plus précise. Plante récoltée à Marcevol le 24/05/11.
Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil