Chèvrefeuille
Lonicera implexa (chèvrefeuille des Baléares)
Photo prise le 24/05/04 à Vinça (chemin de Marcevol)

Les chèvrefeuilles sont des arbrisseaux ou des plantes grimpantes appartenant à la famille des caprifoliacées et au genre Lonicera, riche d’environ 180 espèces.

Caractéristiques communes : les feuilles, caduques ou persistantes, sont entières et opposées. Les fleurs, souvent très parfumées, se présentent soit par paires latérales, soit en têtes terminales. Le calice, minuscule, comporte cinq lobes. La corolle se compose d’un long tube terminé par cinq pétales formant le plus souvent deux lèvres : la lèvre supérieure porte quatre lobes, la lèvre inférieure est étroite et assez allongée (certaines espèces, comme Lonicera pyrenaica, ont cependant cinq lobes à peu près égaux). Cinq étamines soudées au tube de la corolle. Style allongé. Les fruits sont des petites baies rondes plus ou moins toxiques (vomitives notamment).

Le genre doit son nom scientifique (Lonicera) au botaniste allemand Lonitzer (1528-1586), à qui Linné l’a dédié. Quant à “chèvrefeuille” (bas-latin caprifolium = feuillage de chèvre), l’explication est plus malaisée. Ménage pensait au XVIIe siècle que l’image était liée au fait que le chèvrefeuille pouvait grimper partout, à la manière des chèvres. Il semble cependant que la plante doive son nom au fait que son feuillage est apprécié des chèvres.

Espèces décrites ici

Lonicera implexa Aiton (chèvrefeuille des Baléares) : plante commune en région méditerranéenne, très proche du chèvrefeuille des jardins (Lonicera caprifolium), mais aux fleurs un peu moins parfumées. Feuilles opposées, persistantes. Les dernières feuilles se soudent, portant en leur milieu un groupe de fleurs sessiles à tubes rouges, à lèvres blanches ou crème, parfois jaunâtres, à longues étamines à anthères jaunes. Les fruits sont des baies vermillon. Nom catalan : lligabosc. Photo prise le 24/05/04 à Vinça (chemin de Marcevol)

Lonicera etrusca Santi (chèvrefeuille d’Étrurie) : peu de différences avec l’espèce précédente. La principale distinction se fait au niveau du “capitule” floral : alors qu’il est sessile chez L. implexa, ici il est porté par un pédoncule de 3 à 4 cm. En outre, le style est glabre alors que celui de L. implexa porte des poils hérissés. Espèce très odorante le soir. Floraison en mai-juin. Nom catalan : lligabosc etrusc. Photo prise le 30/05/06 à Marcevol.

Lonicera periclymenum L. (chèvrefeuille des bois) : autre espèce à fleurs verticillées en têtes terminales. C’est un sous-arbrisseau volubile poussant dans les haies et les bois. Les feuilles sont entières, ovales, le plus souvent terminées en pointe. Contrairement aux deux espèces précédentes, les feuilles supérieures ne sont pas soudées. Fleurs odorantes d’un blanc jaunâtre ou rosé, à corolle pubescente. Style glabre. Fruits rouges. Floraison de juin à septembre. Nom catalan : lligabosc atlàntic. Photo prise à Rabouillet le 03/07/07.
Lonicera japonica Thunb. ex Murray (chèvrefeuille du Japon) : la couleur des fleurs est la même que dans l’espèce précédente, mais cette-fois elles sont groupées par deux à l’aisselle des feuilles supérieures. Originaire d’Extrême-Orient, la plante est subspontanée ou naturalisée dans le Midi. Elle est volubile et se plaît dans les lieux ombragés ou un peu humides. Fleurs odorantes. Les fruits sont noirs. Floraison de mai à septembre. Nom catalan : lligabosc japonès. Photo prise à Saint-Cyprien le 03/06/10.

Lonicera xylosteum L. (chèvrefeuille des haies, chèvrefeuille à balais) : arbrisseau ou sous-arbrisseau pouvant atteindre près de deux mètres, qui pousse dans les haies et les bois. Les feuilles, toutes pétiolées, sont ovales, pubescentes au revers et sur les bords. Les fleurs géminées, non odorantes, sont portées par un pédoncule axillaire dressé à courts poils hérissés. Elles sont d’abord d’un blanc pur, puis très vite jaunâtres. Les fruits sont des baies rouges à maturité. Floraison en mai-juin. Nom catalan : xuclamel santjoaner. Photo prise à Bugarach le 26/05/10.

Lonicera pyrenaica L. (camérisier des Pyrénées, chèvrefeuille des Pyrénées) : arbrisseau ou sous-arbrisseau poussant dans les Pyrénées et les Corbières, souvent sur les rochers calcaires. Feuilles un peu glauques et coriaces, à court pétiole et à limbe ovale s’amincissant vers la base. Fleurs groupées par deux, corolle blanc jaunâtre ou blanc rosâtre à cinq lobes à peu près identiques. Les fruits, à peine soudés entre eux (comme les fleurs), sont rouge vif à maturité. Floraison de mai à juillet. Nom catalan : xuclamel de roca. Photo prise à Caudiès-de-Fenouillèdes le 20/05/07.

Lonicera pyrenaica L. (camérisier des Pyrénées, chèvrefeuille des Pyrénées) : feuilles et fleurs. Photo prise à Caudiès-de-Fenouillèdes le 26/05/10.
Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil