Eucalyptus

Eucalyptus camaldulensis (gommier rouge)
Photo prise le 24/04/04 à Deltebre (Espagne)

Les eucalyptus sont des arbres de la famille des myrtacées (genre Eucalyptus), indigènes en Australie et en Tasmanie, et dont certaines espèces, notamment E. globulus et E. camaldulensis, ont été introduites en Europe, où elles se sont très bien acclimatées sur les rivages méditerranéens et au Portugal, pays dans lequel d’immenses forêts d’eucalyptus ont été plantées pour la production de pâte à papier.

Description : Dans leur pays d’origine, certaines espèces peuvent atteindre une hauteur d’environ 100 mètres. En Europe, il n’est pas rare de voir les eucalyptus dépasser les 30 mètres. Le tronc, souvent rouge, est recouvert d’une écorce lisse et grisâtre. Les feuilles, bleutées pour Eucalyptus globulus (gommier bleu), ont une curieuse caractéristique : sur les jeunes arbres, elles sont opposées, sessiles et ovales, mais par la suite elles deviennent alternes, pétiolées, très allongées, un peu courbées comme des lames de faux. Les deux types de feuillage cohabitent dans les mêmes forêts, donnant l’impression qu’on n’a pas affaire aux mêmes arbres.

Les fleurs se forment au printemps à l’aisselle des feuilles. Elles sont blanchâtres, émergeant d’un calice en forme de toupie, protégées avant leur éclosion par un opercule qui a sans doute donné son nom à l’arbre (grec eukalyptos = bien couvert). Très dur, le fruit a la même forme de toupie anguleuse.

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil