Euphorbe

Euphorbia segetalis (euphorbe des moissons), inflorescences.
Photo prise le 05/05/04 à Ille-sur-Tet

Les euphorbes apartiennent au genre Euphorbia et sont les principaux représentants de la famille des euphorbiacées, à laquelle appartient aussi la mercuriale. Il existe environ 2300 espèces d’euphorbes dans le monde, certaines tropicales et très différentes des euphorbes européennes par leur aspect général (quelques-unes ont même la forme de cactus). Leur principal point commun est leur latex, liquide blanc qui apparaît à la cassure et qui est très toxique en raison de l’euphorbone qu’il contient. Il provoque des irritations de la peau et est dangereux pour les yeux. La toxicité est également valable pour les graines, utilisées autrefois comme purgatif.

Caractéristiques communes : outre le latex, les euphorbes se caractérisent par une floraison en ombelles portant de très nombreuses inflorescences, les cyathes, également appelées “pseudofleurs” par certains auteurs. Ces inflorescences sont le plus souvent vert jaunâtre, ne possédant ni sépales ni pétales. Chaque inflorescence contient une fleur femelle à trois styles entourée de fleurs mâles à une anthère, le tout dans une coupe formée par une bractée ressemblant à un calice et portant quatre ou cinq glandes à nectar souvent cornues (pollinisation par les fourmis). Le fruit, pédonculé, est une capsule généralement très arrondie.

Noms catalans : eufòrbia, lletera, lletetresa (lleteresa), lletrera.

Espèces décrites ici

Euphorbia segetalis L. (euphorbe des moissons) : euphorbe très buissonnante, fréquente en pays méditerranéen. Glandes jaune doré très cornues. Nom catalan : lleteresa de camp. Photo prise à Ille-sur-Tet le 05/05/04.

Euphorbia helioscopia L. (euphorbe réveille-matin) : cette euphorbe doit son nom à son ombelle qui se déploie tôt le matin, face au soleil. Cette ombelle porte cinq rayons, généralement divisés eux-mêmes en trois. La tige rougit très vite (c’est le cas de nombreuses euphorbes). Nom catalan : eufòrbia gira-sol. Photo prise à Corbère le 15/04/04.

Euphorbia lathyris L. (épurge) : grande euphorbe facilement reconnaissable à ses feuilles vert bleuté lancéolées parcourues par une ligne médiane blanche. Ce n’est pas vraiment une espèce méditerranéenne et elle est assez rare. Utilisée autrefois comme purgatif pour le bétail, elle est souvent plantée dans les jardins pour éloigner les taupes. Nom catalan : cagamuja. Photo prise à Ille-sur-Tet le 05/05/04.

Euphorbia villosa Waldst. & Kit. ex Willd. (euphorbe poilue) : malgé son nom, cette euphorbe n’est pas toujours très poilue, elle peut même être presque glabre. C’est une plante vivace robuste, érigée, poussant dans les lieux humides, les haies ou à l’orée des bois. Feuilles molles, rapprochées, atténuées à la base, oblongues-lancéolées à extrémité aiguë, entières ou denticulées. Ombelle jaune à la floraison. Glandes entières. Capsule de 4-6 mm., subglobuleuse à sillons superficiels, poilue ou glabre, lisse ou un peu tuberculeuse. Floraison d’avril à juin. Nom catalan : lleteresa pilosa. Photo prise à Paris (Jardin des plantes) le 20/04/08.

Euphorbia cyparissias L. (euphorbe petit-cyprès) : espèce de petite taille, à feuilles linéaires assez nombreuses. Bractées jaune verdâtre. Petites glandes cornues jaunes. Nom catalan : lleteresa de fulla estreta. Photo prise à Fillols le 15/05/04.

Euphorbia characias L. (euphorbe characias, euphorbe des garrigues), inflorescences : grande euphorbe caractéristique des régions méditerranéennes. Feuilles souvent persistantes, denses, inversement lancéolées. Glandes de couleur brune. Capsule velue. Nom catalan : lletrera vesquera. Photo prise à Casenoves le 15/04/04.

Euphorbia amygdaloides L. (euphorbe des bois, euphorbe à feuilles d’amandier) : plante vivace de 30 à 80 cm commune dans les bois, les lieux frais et ombragés. Les feuilles sont oblongues ou obovales en coin, entières, les inférieures en rosette, épaisses, persistantes, les supérieures rares, molles, caduques. Les bractées sont soudées en un disque un peu concave. Les glandes sont jaunes et cornues, à cornes le plus souvent très conniventes. La capsule est glabre. Floraison d’avril à juin. Nom catalan : lleteresa de bosc. Photo prise à Taurinya le 28/04/10.
Euphorbia amygdaloides L. (euphorbe des bois, euphorbe à feuilles d’amandier) : la photo n’est pas très bonne, mais elle montre bien la particularité des glandes. Photo prise à Taurinya le 28/04/10.

Euphorbia hyberna L. (euphorbe d’Irlande), inflorescences : malgré son nom, cette euphorbe est très fréquente dans les bois et les clairières des Pyrénées. Deux moyens pour la reconnaître : les feuilles et les bractées, oblongues, ont une nervure centrale blanche fortement marquée (les feuilles prennent une belle couleur rouge à la fin de l’été) ; la capsule est très verruqueuse. Nom catalan : lleteresa hibèrnica. Photo prise au col de Jau le 21/06/04.

Euphorbia paralias L. (euphorbe maritime, euphorbe des sables) : plante abondante sur le littoral sablonneux. Nombreuses feuilles ovales et épaisses à extrémité pointue, se chevauchant plus ou moins. Glandes orangées très cornues, capsule un peu granuleuse. Noms catalans : lleteresa de platja, lleteresa marina. Photo prise à Sainte-Marie le 01/07/04.

Euphorbia peplis L. (euphorbe péplis) : également présente sur le littoral sablonneux, mais beaucoup moins abondante que la précédente (elle est protégée nationalement), c’est une petite plante annuelle à tiges rougeâtres, couchées, formant souvent un cercle autour de la racine. Les feuilles, charnues, d’un vert glauque, pétiolulées, sont opposées, avec un limbe dissymétrique (la base est auriculée sur un seul côté). Les fleurs sont solitaires à l’aisselle des feuilles. Glandes entières, capsule trigone assez grosse par rapport à la plante, lisse. Nom catalan : lleterola de platja. Photo prise à Torreilles le 03/09/08.
Euphorbia terracina L. (euphorbe de Terracine) : autre euphorbe poussant sur le littoral (sables et coteaux), protégée régionalement. Très polymorphe, ses tiges peuvent être dressées ou couchées. Hauteur : 10 à 50 cm. Nombreuses feuilles généralement ovales-oblongues, entières, mucronées. Ombelle à 2-5 rayons bifurqués. Les bractées vertes sont souvent denticulées au sommet. Glandes verdâtres à jaunes à longues cornes effilées. Capsule trigone, glabre et lisse. Floraison de mars à septembre. Nom catalan : lleteresa terracina. Photo prise à La Franqui le 12/09/10.
Euphorbia maculata L. (euphorbe maculée, euphorbe tachetée, euphorbe de Jovet) : plante souvent très petite (5 à 15 cm), velue, à tige couchée, originaire d’Amérique du Nord, naturalisée dans plusieurs régions de France, où elle pousse dans les lieux sablonneux, les terrains vagues, les jardins. On la reconnaît facilement à ses feuilles ovales opposées, à petites dents aiguës, maculées de pourpre dans leur partie centrale. Les bractées sont rosées, les glandes jaunes. Les fruits, d’un brun rougeâtre, sont recouverts de poils appliqués. Floraison de mai à octobre. Nom catalan : lleterola maculada. Photo prise à La Franqui le 12/09/10.
Euphorbia maculata L. (euphorbe maculée, euphorbe tachetée, euphorbe de Jovet) : inflorescences et fruits. Photo prise à La Franqui le 12/09/10.

Euphorbia nicaeensis All. (euphorbe de Nice) : euphorbe méditerranéenne appréciant surtout les sols calcaires, qui fleurit à la fin du printemps et au début de l’été. Feuilles nombreuses à la base de la tige où elles forment des rosettes, plus rares ensuite, de couleur glauque, coriaces et plus ou moins succulentes. Glandes jaunâtres ou orangées parfois cornues. Capsule glabre, un peu rugueuse en se desséchant. Noms catalans : lleterola de bosc, llerca. Photo prise à Pézilla-de-Conflent le 27/06/04.

Euphorbia serrata L. (euphorbe dentée, euphorbe à feuilles dentées en scie) : plante méditerranéenne fleurissant d’avril à juillet (bord des chemins, champs), facilement reconnaissable à ses feuilles et à ses bractées triangulaires finement dentées. Glandes d’abord verdâtres, puis jaune plus ou moins orangé. Capsule lisse. Nom catalan : lleteresa serrada. Photo prise à Cases-de-Pène le 05/04/06.

Euphorbia seguieriana Neck. (euphorbe de Séguier) : plante vivace de 20 à 60 cm, à souche épaisse, dont partent de nombreuses tiges. Elle pousse dans les lieux secs, les pelouses, les friches, et est commune dans le Midi. Nombreuses feuilles caulinaires glauques, dressées, étroites, rigides et généralement acuminées. Feuilles de l’inflorescence plus larges et tirant sur le jaune. L’ombelle comporte de 8 à 15 rayons. Glandes entières. Capsule lisse, parfois légèrement rugueuse. Floraison d’avril à juillet. Nom catalan : inconnu. Photo prise à Montalba-le-Château le 29/04/08.
Euphorbia seguieriana Neck. (euphorbe de Séguier) : tiges. Photo prise à Montalba-le-Château le 29/04/08.

Euphorbia peplus L. (euphorbe des jardins) : très répandue dans toute la France, cette petite euphorbe (10 à 30 cm) pousse dans les cultures et les décombres (floraison d’avril à octobre). Feuilles ovales fluettes. Les glandes portent des cornes très allongées. Le fruit, globuleux, a des ailes verruqueuses. Nom catalan : lleteresa peplus. Photo prise à Estagel le 03/04/06.

Euphorbia dulcis L. (euphorbe douce) : petite plante vivace de 20 à 50 cm, à peu près glabre, poussant dans les bois, les lieux frais et ombragés. Feuilles molles, ovales-oblongues, entières ou denticulées. Ombelle verte à 5 rayons grêles. Bractées ovales-triangulaires. Les glandes sont entières, d’un rouge pourpré. La capsule est parsemée de tubercules cylindriques. Floraison d’avril à juin. Nom catalan : lleteresa dolça. Photo prise à Toulouse (jardin botanique) le 09/05/10.
Euphorbia sulcata Lens ex Loisel. (euphorbe sillonnée) : minuscule plante annuelle grêle et glabre, poussant dans les lieux secs, sablonneux ou rocailleux. Feuilles rapprochées, petites, sessiles, linéaires à extrémité tronquée. Bractées lancéolées-linéaires. Glandes rouges en croissant. Capsule glabre ou légèrement rugueuse, à sillons très ouverts. Détermination incertaine : confusion possible avec Euphorbia exigua, le seul critère certain étant l’observation des graines (celles d’E. exigua sont couvertes de tubercules). Floraison au printemps. Nom catalan : lleterola solcada. Photo prise à Maury le 02/05/10.
Euphorbia flavicoma DC. (euphorbe à têtes jaune d’or) : petite plante vivace de 10 à 30 cm poussant dans les lieux pierreux du Midi, de préférence sur calcaire. Souche ligneuse, tiges en partie ligneuses, couchées ou ascendantes le plus souvent. Feuilles ovales ou lancéolées, entières ou denticulées. L’ombelle, à rayons très courts, devient peu à peu jaune doré. Glandes entières, ovales, d’un jaune vif. La capsule, au moins dans la sous-espèce flavicoma ici représentée, est couverte de petits tubercules peu saillants. Floraison d’avril à juin. Nom catalan : lleteresa verrucosa. Photo prise à Maury le 02/05/10.
Euphorbia flavicoma DC. (euphorbe à têtes jaune d’or) : inflorescence. Photo prise à Maury le 02/05/10.
Euphorbia spinosa L. (euphorbe épineuse) : cette euphorbe doit son nom au fait que les anciens rameaux ont souvent un aspect épineux. C’est un sous-arbrisseau de petite taille (20 cm environ), buissonnant, très rameux, poussant dans les lieux secs et pierreux du Midi (Provence, Côte-d’Azur, signalé aussi en Roussillon, mais sans doute à tort). Feuilles caulinaires entières, lancéolées ou presque linéaires. Ombelle à 1-3 rayons portant chacun une seule fleur. Glandes entières. Capsule lisse surmontée de tubercules cylindriques saillants. Nom catalan : lleteresa espinosa. Photo prise à Paris (Jardin des plantes) le 21/04/08.
Euphorbia palustris L. (euphorbe des marais) : autre euphorbe signalée sans doute à tort en Roussillon au XIXe siècle. Comme son nom l’indique, cette grande plante vivace, à tige érigée, pousse dans les marais et les lieux humides. Les feuilles, à nervure centrale blanche, sont un peu molles, oblongues-lancéolées, entières ou à peine denticulées. Bractées arrondies. Glandes entières, capsules verruqueuses. Floraison d’avril à juillet. Nom catalan : lleteresa palustre. Photo prise à Paris (Jardin des plantes) le 20/04/08.
Euphorbia candelabrum Trémaux ex Krotschy (euphorbe candélabre) : pour le plaisir, cette grande euphorbe arborescente à allure de cactée. Elle est originaire d’Afrique du Sud, où elle peut atteindre jusqu’à 20 m. Dans nos jardins exotiques, elle ne dépasse pas 2 ou 3 m, ce qui est déjà assez impressionnant. Nom catalan : euphorbia canelobre. Photo prise à Calella le 09/05/09.
Euphorbia milii Des Moul. (couronne du Christ, couronne d’épines, épine du Christ) : toujours pour le plaisir, cette euphorbe très épineuse orginaire de Madagascar. C’est un arbrisseau dont les rameaux sont entièrement recouverts d’épines acérées. À l’extrémité de ces rameaux, naissent au printemps quelques feuilles ovales, puis des cyathes rouges circulaires. Glandes rouges. Photo prise à Toulouse (jardin botanique) le 09/05/10.

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil