Géranium

Geranium sanguineum (géranium sanguin)
Photo prise le 20/05/04 à Joncet

On rappellera d’abord que les plantes cultivées en pots ou dans les jardins sous le nom de “géraniums” sont le plus souvent des pélargoniums. Le genre Geranium contient pour sa part des espèces généralement sauvages, parfois considérées comme mauvaises herbes des jardins. Il appartient à la famille des géraniacées, dont fait aussi partie le pélargonium.

Caractéristiques communes aux géraniums : plantes herbacées, très souvent vivaces, avec cependant quelques espèces annuelles ou bisannuelles (par exemple Geranium robertianum). Tige étroite et velue, plus ou moins érigée. Feuilles palmatilobées à 3, 5 ou 7 lobes, eux-mêmes souvent très divisés. Tiges et feuilles ont tendance à rougir dans plusieurs espèces. Fleurs à 5 sépales et 5 pétales, avec 10 étamines portant en principe toutes des anthères (contrairement au genre Erodium). Le fruit, facilement reconnaissable, est composé de 5 carpelles soudés en un bec érigé souvent assez long.

Nom catalan : gerani

Espèces du genre Geranium en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Geranium argenteum L.
Geranium bohemicum L.
Geranium cinereum Cav.
Geranium collinum Steph. ex Willd.
Geranium columbinum L.
Geranium dissectum L.
Geranium divaricatum Ehrh.
Geranium endressii J.Gay
Geranium ibericum Cav.
Geranium lanuginosum Lam.
Geranium lucidum L.
Geranium macrorrhizum L.
Geranium maderense Yeo
Geranium molle L.
Geranium nodosum L.
Geranium palustre L.
Geranium phaeum L.
Geranium pratense L.
Geranium pusillum L.
Geranium pyrenaicum Burm.f.
Geranium rivulare Vill.
Geranium robertianum L.
Geranium rotundifolium L.
Geranium rubescens Yeo
Geranium sanguineum L.
Geranium sibiricum L.
Geranium submolle Steud.
Geranium sylvaticum L.
Geranium tuberosum L.
Geranium versicolor L.

Espèces décrites ici :

Geranium sanguineum (géranium sanguin) : rarement rouge sang, la fleur, solitaire, de ce géranium (2 à 3 cm) est plutôt rouge violet à violet, à cinq pétales légèrement échancrés. Feuilles palmatilobées à cinq lobes assez étroits et très découpés. Plante vivace fleurissant de mai à septembre. Nom catalan : gerani sanguini. photo prise à Casenoves le 30/04/04

Geranium rotundifolium (géranium à feuilles rondes) : herbe très envahissant dans les jardins, ce géranium doit son nom à ses feuilles très arrondies, surtout à la base. Fleurs roses très petites, inférieures à 1 cm, pétales non échancrés. Plante annuelle fleurissant d’avril à septembre. Nom catalan : suassana. photo prise à Ille-sur-Tet le 16/05/04

Geranium molle (géranium mou, géranium à feuilles molles) : plante annuelle de 10 à 30 cm, couverte de longs poils mous étalés, poussant au bord des chemins, dans les champs et les décombres. Comme dans l’espèce précédente, les feuilles sont arrondies, à 5-7 lobes. La distinction entre les deux espèces se fait surtout au niveau des pétales, qui ici sont profondément échancrés. Floraison d’avril à septembre. Nom catalan : suassana blana. Photo prise à Maury le 02/05/10.

Geranium robertianum subsp. robertianum (herbe à Robert, herbe de saint Robert) : plante annuelle ou bisannuelle. L’un des plus courants parmi les géraniums, à odeur plutôt désagréable. Feuilles palmées très découpées, en général à 5 lobes pour les inférieures, à 3 lobes pour les supérieures, chaque lobe ayant un aspect penné. Petite fleur rose, parfois un peu échancrée, avec 2 stries foncées sur chaque pétale. Floraison d’avril à septembre. Nom catalan : herba de Sant Robert. Photo prise à Py le 03/06/04

Geranium robertianum subsp. purpureum (Vill.) Nyman (géranium pourpre, géranium pourpré) : ce petit géranium (10 à 20 cm) était autrefois une espèce à part entière (Geranium purpureum Vill.). Il pousse dans les lieux secs, sablonneux ou rocheux. Les fleurs sont plus petites et d’un rose plus soutenu que dans la sous-espèce précédente. De plus, les anthères et les stigmates sont jaunes. Les feuilles ont souvent moins de lobes. Floraison d’avril à août. Noms catalans : agulles, gerani, güelles salades, herba de Sant Robert, herba roberta, rellotges. Photo prise à Caudiès-de-Fenouillèdes le 26/05/10.
Geranium pratense

Geranium pratense (géranium des prés) : plante vivace très répandue dans les prés des montagnes pyrénéennes, jusqu’à 1600 m., où elle fleurit de juin à août. Feuilles très profondément découpées, parfois jusqu’à la base (5 à 7 segments). Corolle d’un bleu plus ou moins violacé, à cinq grands pétales largement étalés. Nom catalan : gerani de prat. Photo prise au col de la Perche le 29/06/05.

Geranium sylvaticum (géranium des bois) : plante vivace surtout montagnarde rencontrée jusqu’à 2500 m., dans les prairies et les bois où elle forme des touffes souvent denses. Feuilles à limbe polygonal profondément découpé (5 à 7 lobes). Fleurs rose violacé assez grandes (2,5 cm en moyenne). Les pédoncules restent dressés après la floraison, qui a lieu de juin à août. Nom catalan : gerani de bosc. Photo prise à Eyne le 30/06/05.

Geranium dissectum (géranium découpé, géranium à feuilles découpées) : outre ses feuilles profondément découpées, presque jusqu’au pétiole, cette plante bisannuelle se reconnaît facilement à ses petites fleurs rose pourpré (1 cm maximum), solitaires ou par deux, à très court pédoncule. Floraison d’avril à septembre (bord des chemins, champs, terrains vagues, murs). Nom catalan : gerani de fulla retallada. Photo prise à Argelès le 23/04/06.

Geranium columbinum (géranium colombin, pied-de-pigeon) : plante bisannuelle de 10 à 40 cm, à tige souvent couchée, poussant dans les bois et les haies, au bord des chemins ou sur les murs. Comme dans l’espèce précédente, les feuilles sont profondément divisées en segments linéaires. La principale distinction se fait au niveau de la fleur, portée par un très long pédoncule. Les sépales assez larges sont libres, à bord translucide, recourbés en dehors, terminés chacun par une arête dépassant presque la corolle. Pétales rose pourpé assez peu échancrés. Floraison de mars à septembre. Nom catalan : gerani de colom. Photo prise dans la forêt de Boucheville le 06/07/07.

Geranium columbinum (géranium colombin, pied-de-pigeon) : calice entourant le fruit. Photo prise dans la forêt de Boucheville le 06/07/07.

Geranium pyrenaicum (géranium des Pyrénées) : plante vivace poussant de 300 à 1900 m, au bord des chemins, dans les prés, les cultures et les bois clairs. Les feuilles, à contour arrondi, sont divisée en cinq à sept lobes, eux-mêmes crénelés. Fleurs d’environ 1,5 cm. Les pétales, d’un rose violacé, sont assez profondément échancrés. Floraison de mai à octobre. Nom catalan : suassana pirinenca. Photo prise à Planès le 06/07/06.

Geranium pyrenaicum (géranium des Pyrénées) : feuilles. Photo prise à Marcevol le 10/05/06.

Geranium phaeum (géranium brun, géranium sombre) : surtout montagnard (quoique naturalisé dans le nord de la France), ce géranium vivace de 20 à 60 cm est peut-être absent des Pyrénées-Orientales. On le reconnaît facilement à ses fleurs d’un rouge brun violacé, aux pétales étalés, qui on tendance à s’incliner vers le sol. On le rencontre dans les prairies humides, les ravins et à la lisière des bois. Les feuilles sont profondément découpées en 5-7 segments lobés. Floraison de mai à septembre. Nom catalan : gerani obscur. Photo prise à Paris (Jardin des plantes) le 20/04/08.
Geranium cinereum (géranium cendré) : endémique des Pyrénées centrales et occidentales, ce petit géranium (moins de 20 cm) doit son nom à la couleur un peu cendrée de ses feuilles. C’est une plante vivace poussant en altitude (pelouses et rochers, de 1700 à 2400 m), à feuilles presque toujours radicales, découpées en 5-7 segments lobés. Les fleurs, assez grandes, ont des pétales d’un rose pâle veiné de pourpre. Floraison de juin à août. Nom catalan : gerani cineri. Photo prise à Barèges (Jardin botanique du Tourmalet) le 22/08/05.

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil