Laitue

Lactuca serriola (laitue sauvage, laitue scariole)
Photo prise le 10/07/04 à Casenoves

La laitue (genre Lactuca) doit son nom au fait que toute la plante contient un suc blanc (ou latex). Il sera question dans cette page des laitues sauvages, et non de la laitue cultivée (Lactuca sativa), même si celle-ci a les mêmes caractéristiques. Les laitues sont des plantes de la famille des astéracées (ou composées), dans laquelle ce qu’on appelle “fleur” est en fait un capitule de fleurons reposant sur un involucre de bractées. Les capitules des laitues sont jaunes, bleus ou violets selon les espèces, tous les fleurons étant ligulés (chaque fleuron est une languette à 5 dents, les 5 dents représentant les pétales soudés du fleuron).

Espèces du genre Lactuca en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Lactuca perennis L.
Lactuca quercina L.
Lactuca saligna L.
Lactuca sativa L.
Lactuca serriola L.
Lactuca tenerrima Pourr.
Lactuca viminea (L.) J.Presl & C.Presl
Lactuca virosa L.

On donne également le nom de “laitues” aux espèces du genre voisin Cicerbita, représenté par la laitue de Plumier (Cicerbita plumieri) et la laitue des Alpes (Cicerbita alpina). Autre “laitue” très fréquente, la laitue des murailles (Mycelis muralis).

Espèces décrites ici :

Lactuca serriola (laitue sauvage, laitue scariole) : grande plante annuelle ou bisannuelle vert grisâtre pouvant atteindre près de 2 m de haut. Très commune dans le Midi, c’est l’une des mauvaises herbes les moins agréables car, outre sa taille, elle a des feuilles très piquantes, et la tige, au contact des doigts, donne un latex gluant à l’odeur plutôt fétide. Les feuilles, assez fortement lobées, engainant la tige, sont épineuses à la fois sur le bord et le long de la nervure médiane. Inflorescence en panicule souvent pyramidale, à petits capitules jaune pâle. Nom catalan : enciam bord. Photo prise à Casenoves le 10/07/04.

Lactuca serriola (laitue sauvage, laitue scariole) : infrutescence. Photo prise à Marcevol le 16/07/07.

Lactuca viminea (laitue des vignes, laitue effilée) : plante bisannuelle surtout méditerranéenne, plutôt petite, ayant souvent l’aspect d’un buisson. Tige ligneuse à la base. Feuilles basales divisées, à lobes linéaires, feuilles supérieures entières et linéaires. Capitules jaune vif à 4 ou 5 fleurons selon les sous-espèces. La plante représentée ici est L. viminea subsp. ramosissima. Le contact avec les doigts est aussi désagréable que pour l’espèce précédente. Nom catalan inconnu. Photo prise à Casenoves le 30/06/04.

Lactuca perennis (laitue vivace) : plante vivace moyenne ou grande, glabre, à tiges érigées ramifiées vers le haut. Feuilles basales en rosette pennatilobées à court pétiole. Feuilles caulinaires sessiles, assez rares. Inflorescences en panicules lâches. Capitules bleu pâle ou lilas, plus rarement blancs, de 3 à 4 cm de diamètre. Floraison du printemps à l’été, le plus souvent sur sol calcaire et rocheux. Nom catalan : xicoira gran. Photo prise à Corneilla-de-Conflent le 10/06/04.

Lactuca perennis (laitue vivace) : plante à fleurs blanches. Photo prise à Lapalme (11) le 13/05/07.

Cicerbita plumieri

Cicerbita plumieri (L.) Kirschl. (laitue de Plumier), syn. Sonchus acanthifolius : grande plante herbacée vivace glabre, érigée, ramifiée vers le haut, pouvant atteindre 1,30 m, présente en montagne jusqu’à 1800 m., dans les bois, au bord des chemins ou sur les rochers. Les feuilles basales sont grandes, profondément lobées, à lobes dentés, le terminal plus grand que les autres. Les feuilles caulinaires sont rares, entières, petites et étroites. Toutes les feuilles sont embrassantes. Inflorescence en coryme de capitules larges, mauves ou bleu pâle. Nom catalan : lletuga de muntanya. Photo prise au col de Jau le 23/06/05.

Mycelis muralis (L.) Dumort. (laitue des murailles, laitue des murs) : plante annuelle ou bisannuelle glabre, à tige grêle dressée (20 à 90 cm), très commune dans les bois, les décombres ou sur les vieux murs. De forme très variable, les feuilles ont un large pétiole ailé embrassant la tige par deux lobes. Les inférieures sont beaucoup plus divisées que les supérieures. Capitules groupés en panicules lâches. Chaque capitule, assz petit (< 1 cm), ne possède que cinq fleurs. Floraison de juin-juillet à septembre. Nom catalan : lletuga de bosc. Photo prise dans la forêt de Boucheville le 16/07/07.

Mycelis muralis (L.) Dumort. (laitue des murailles, laitue des murs) : feuilles inférieures. Photo prise dans la forêt de Boucheville le 16/07/07.

Mycelis muralis (L.) Dumort. (laitue des murailles, laitue des murs) : feuilles supérieures. Photo prise dans la forêt de Boucheville le 06/07/07.

Mycelis muralis (L.) Dumort. (laitue des murailles, laitue des murs) : capitule.Photo prise dans la forêt de Boucheville le 16/07/07.

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil