Lupin
Lupinus angustifolius (lupin à feuilles étroites, à folioles étroites)
Photo prise en avril 2004 à Casenoves

La plupart des lupins (genre Lupinus) sont cultivés soit comme plantes ornementales, soit comme plantes fourragères. Il en existe cependant quelques espèces sauvages, comme Lupinus angustifolius, et d’autres subspontanées (échappées des jardins ou des cultures). Les lupins appartiennent à la vaste famille des fabacées (ou légumineuses).

Caractéristiques communes du genre Lupinus : plantes herbacées annuelles ou vivaces. Les feuilles, à long pétiole, sont digitées (divisées en lobes profonds divergeant dès la base, ressemblant un peu aux doigts d’une main). Les fleurs forment des grappes souvent très denses. Calice à deux lèvres. Carène de la corolle terminée en bec. Le fruit est une gousse dont les graines fraîches sont toxiques.

Nom catalan : llobí.

Espèces recensées en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Lupinus albus L.
Lupinus angustifolius L.
Lupinus arboreus Sims
Lupinus cosentinii Guss.
Lupinus gussoneanus C.Agardh
Lupinus luteus L.
Lupinus perennis L.
Lupinus polyphyllus Lindl.
Lupinus x regalis Bergmans

Espèces décrites ici :

Lupinus angustifolius (lupin à feuilles étroites, à folioles étroites), fruits : plante annuelle appréciant les terrains sablonneux ensoleillés. Tige dressée et pubescente. Feuilles à 5 ou 7 lobes très étroits (linéaires). Fleurs bleu violacé. Les fruits sont des petites gousses velues. Nom catalan : llobí bord. Photo prise à Casenoves le 17/05/04.

Lupinus polyphyllus (lupin des jardins) : ce lupin, le plus fréquent dans les jardins, doit son nom scientifique au nombre important de ses folioles (ou lobes), de 9 à 17. Les fleurs ont des coloris variés. Sa présence au col de Jau montre qu’il s’acclimate dans des lieux montagneux. Photo prise au col de Jau le 21/06/04.

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil