Molène
Verbascum boerhavii (molène de mai)
Photo prise le 09/05/04 à Tarerach

Les molènes sont des plantes appartenant au genre Verbascum et à la famille des scrofulariacées. Certaines d’entre elles sont connues pour leurs propriétés médicinales et portent le nom de “bouillon-blanc”.

Caractéristiques communes du genre Verbascum : plantes herbacées parfois vivaces, mais le plus souvent bisannuelles, avec de grandes rosettes de feuilles basales. Les feuilles caulinaires (feuilles de la tige) sont alternes, généralement dentées. Dans beaucoup d’espèces, tige et feuilles sont recouvertes d’un épais duvet blanc. Les fleurs, jaunes dans presque toutes les espèces (exceptions : V. phoeniceum à fleurs pourpres et V. lychnitis à fleurs `parfois blanches), forment des grappes ou des épis, parfois des panicules (V. sinuatum). Leur aspect général est souvent farineux, surtout au début de la floraison. Chaque fleur possède un calice et une corolle à 5 lobes chacun, le plus souvent avec 5 étamines. Le fruit est une capsule globuleuse.

Nom catalan : trepó.

Espèces recensées en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Verbascum arcturus L.
Verbascum banaticum Schrad.
Verbascum blattaria L.
Verbascum boerhavii L.
Verbascum bombyciferum Boiss.
Verbascum chaixii Vill.
Verbascum conocarpum Moris
Verbascum creticum (L.) Kuntze
Verbascum densiflorum Bertol.
Verbascum levanticum I.K.Ferguson
Verbascum lychnitis L.
Verbascum nigrum L.
Verbascum orientale (L.) All.
Verbascum phlomoides L.
Verbascum phoeniceum L.
Verbascum pulverulentum Vill.
Verbascum rotundifolium Ten.
Verbascum sinuatum L.
Verbascum thapsus L.
Verbascum virgatum Stokes

+ nombreux hybrides

Espèces décrites ici :

Verbascum boerhavii (molène de mai) : comme son nom l’indique, cette plante bisannuelle méditerranéenne fleurit surtout en mai (les autres molènes sont plus tardives). Feuilles et inflorescence sont recouvertes d’un duvet farineux caduc. Fleurs groupées par 2 ou 5 à l’aisselle de petites bractées. Corolle jaune à gorge violette, étamines violettes. Lieux secs et ensoleillés. Noms catalans : blenera, trepó magenc. Photo prise à Bélesta-de-la-Frontière le 22/04/04.

Verbascum sinuatum (molène sinuée) : autre molène surtout méditerranéenne qui fleurit en juin (très fréquente dans la plaine du Roussillon). L’inflorescence est une grande panicule aux allures de chandelier, portant de très nombreuses fleurs en épis lâches. Le duvet cotonneux tombe très vite. Corolle jaune à étamines violettes. À noter les feuilles très ondulées, gondolées, surtout celles de la rosette basale. Noms catalans : trepó femella, trepó ploraner. Photo prise à Perpignan le 19/06/04.

Verbascum lychnitis (molène lychnite) : très commune dans toute la France, cette plante bisannuelle ou pluriannuelle pousse chez nous en moyenne montagne, de 800 à 1500 m. environ, le plus souvent sur les coteaux ensoleillés, au bord des routes et des chemins. Elle peut mesurer de 50 cm à 2 m. Les fleurs sont soit blanches, soit jaunes, les étamines étant dans les deux cas munies de longs poils blanchâtres (floraison de juin à septembre). Les feuilles ont un limbe ovale et finement denté, à extrémité aiguë, très cotonneux au revers, plutôt vert grisâtre à l’avers. Nom catalan : trepó candeler. Photo prise à Mosset le 21/06/04.

Verbascum lychnitis (molène lychnite) : fleurs jaunes. Photo prise à Mosset le 23/06/05.

Verbascum thapsus (molène bouillon-blanc) : la plus célèbre des molènes, à la fois pour son inflorescence formant un long candélabre et pour ses vertus médicinales (plante adoucissante et antitussive). On la distingue facilement de l’espèce précédente par ses feuilles caulinaires, surtout les supérieures, dont le limbe se prolonge sur la tige par sa base. Le calice est très cotonneux. La corolle, assez grande, est jaune pâle (floraison de juin à novembre-décembre). Trois étamines courtes à poils blancs, deux étamines longues à peu près glabres. Nom catalan : trepó joanal. Photo prise à Saint-Pierre-dels-Forcats le 06/07/06.

Verbascum thapsus (molène bouillon-blanc) : fleurs. Photo prise à Saint-Pierre-dels-Forcats le 06/07/06.

Verbascum pulverulentum (molène floconneuse, molène pulvérulente) : d’une taille aussi imposante que le bouillon-blanc (jusqu’à 2 m.), elle s’en distingue d’abord par son inflorescence ramifiée (panicule). Elle est courante dans les lieux incultes de toute la France. Feuilles duveteuses sur les deux faces, entières ou légèrement dentées, les inférieures grandes, obovales et brièvement pétiolées, les supérieures sessiles et plus petites. Petit calice à dents linéaires. Corolle jaune. Étamines orange à filets hérissés de poils blancs, à anthères insérées en travers. Floraison de juin à août. Nom catalan : trepó pulverulent. Photo prise à Casenoves le 13/06/09.
Verbascum pulverulentum (molène floconneuse, molène pulvérulente) : fleurs. Photo prise à Casenoves le 13/06/09.

Verbascum nigrum (molène noire, bouillon-noir) : cette molène se distingue des précédentes notamment par ses feuilles, plus larges et d’un vert sombre. La tige est généralement rougeâtre. Calice à divisions étroites et aiguës. Pétales jaunes marqués de pourpre à leur base. Étamines à poils pourpres ou violets. C’est une plante vivace qui fleurit de juillet à septembre-octobre. Absente du littoral méditerranéen, on peut la rencontrer chez nous en montagne, mais elle est assez rare. Nom catalan : inconnu. Photo prise à Bouillon (50) le 19/08/06.

Verbascum nigrum (molène noire, bouillon-noir) : fleurs. Photo prise à Bouillon (50) le 19/08/06.

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil