Ortie
Urtica pilulifera (ortie à pilules, ortie algérienne)
Photo prise le 27/06/04 à Marcevol
Les orties (genre Urtica) sont les principaux représentants en France de la famille des urticacées, à laquelle appartient aussi la pariétaire.

Description

Ce sont des plantes herbacées unisexuées (fleurs mâles et femelles différentes), parfois dioïques (fleurs mâles et femelles ne poussant pas sur la même plante). Les feuilles, dentées, pétiolées et opposées, possèdent de nombreux poils effilés qui, au toucher, se brisent, la pointe s’enfonçant dans la peau et laissant échapper un liquide urticant riche en acide formique, qui donne une sensation de démangeaison et de brûlure. Les poils urticants sont aussi présents sur la tige.

Espèces recensées en France :

Urtica atrovirens Req. ex Loisel.
Urtica dioica L.
Urtica incisa Poir.
Urtica membranacea Poir.
Urtica pilulifera L.
Urtica urens L.

Nom catalan : ortiga

Espèces décrites ici :

Urtica dioica (grande ortie, ortie dioïque). La plus grande des orties, c’est une plante vivace à tige carrée, plus ou moins ligneuse. Elle est dioïque (voir plus haut), à fleurs très petites et verdâtres. Les fleurs mâles forment des chatons pendants, semblables à des épis, les fleurs femelles se présentent en petites grapppes. Noms catalans : ortiga gran, ortiga grossa. Photo prise à Casenoves le 28/05/04.

Urtica pilulifera (ortie à pilules, ortie algérienne). Plus petite que la précédente espèce, mais tout aussi urticante, l’ortie à pilules doit son nom à ses fleurs femelles à têtes arrondies, tandis que les fleurs mâles forment des petits épis. Fleurs mâles et femelles poussent sur la même plante. Noms catalans : ortiga balera, ortiga de pilotes, ortiga de bolletes, ortiga maleita. Photo prise à Marcevol le 31/05/04.

Urtica urens (ortie brûlante, ortie grièche, petite ortie) : plante annuelle de 20 à 60 cm poussant dans les décombres et les lieux cultivés. Tige dressée, souvent ramifiée dès la base. Feuilles à pétiole plus court ou aussi long que le limbe, ce dernier étant ovale, arrondi à la base, profondément denté. Fleurs mâles et femelles sur le même pied, mêlées, les femelles beaucoup plus nombreuses que les mâles, formant des grappes assez compactes. Floraison du printemps à l’été. Nom catalan : ortiga petita. Photo prise à Ille-sur-Tet le 18/04/11.
Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil