Renouée

Polygonum bistorta L. (renouée bistorte)
Photo prise le 21/06/04, route du col de Jau

Les renouées correspondent au genre Polygonum (famille des polygonacées), dont on recense de nombreuses espèces en France. Ce sont des plantes herbacées aux feuilles souvent assez minces, à fleurs roses ou blanches dans la plupart des cas avec 5 sépales pétaloïdes. Les fruits sont des nucules (petits fruits secs indéhiscents). L’une des caractéristiques des renouées est la présence à la base des pétioles d’une gaine membraneuse appelée ochréa (très visible notamment sur Polygonum maritimum).

On donne également le nom de “renouées” à diverses espèces appartenant à des genres voisins, notamment Fallopia, Reynoutria et Fagopyrum.

Espèces décrites ici

Polygonum bistorta L. (renouée bistorte) : plante annuelle poussant en montagne dans les prés humides. Tige érigée, mince, portant peu de feuilles. Les feuilles sont triangulaires, plus larges à la base que le long de la tige. L’inflorescence est constituée par un épi terminal très dense de petites fleurs roses à 5 sépales pétaloïdes et en principe à 8 étamines. Chaque épi fait environ 5 cm de haut pour 2 cm de large. Autres noms : bistorte, serpentaire. Nom catalan : bistorta. Photo prise vers le col de Jau le 23/06/05.

Polygonum persicaria L. (persicaire, renouée persicaire) : plante annuelle qui doit son nom à la ressemblance de ses feuilles avec celles du pêcher. Souvent, les feuilles portent des taches noirâtres. Tige rougeâtre. Fleurs en épis généralement roses. La plante pousse dans les lieux humides, mais on la recontre parfois aussi parmi les décombres. Nom catalan : herba presseguera. Photo prise vers Ayguatébia le 19/09/04

Polygonum aviculare L. (renouée des oiseaux) : plante annuelle de 10 à 60 cm, commune dans les jardins, les champs et les lieux incultes, où elle forme des tapis très denses. Tige en partie couchée, très ramifiée. Feuilles d’un vert légèrement glauque, à court pétiole, à limbe ovale et allongé. Fleurs solitaires ou par groupes de 2-4 à l’aisselle des feuilles. Très petites (2 à 3 mm), elles sont d’abord rougeâtres, puis blanches, à 7 étamines et à 3 styles. Les graines sont appréciées des petits oiseaux. Floraison de juin à octobre. Noms catalans : centinòdia, corretjola, herba de cent nussos, passacamins, trava-bous. Photo prise dans le Tarn le 12/07/07.

Polygonum aviculare L. (renouée des oiseaux) : détail d’une fleur. Photo prise dans le Tarn le 12/07/07.

Polygonum maritimum L. (renouée maritime). : plante vivace à souche ligneuse rencontrée sur les sables du littoral. Feuilles glauques à limbe ovale, à bords enroulés. Les gaines (ochréa) sont parcourues par 12 nervures. Petites fleurs généralement blanches en petits épis à l’aisselle des feuilles. Nom catalan : passacamins marí. Photo prise à Torreilles le 16/05/05

Polygonum alpinum All. (renouée des Alpes) : cette plante pousse dans les Alpes, mais elle est aussi très fréquente dans les montagnes catalanes, en particulier dans la vallée d’Eyne. Ses inflorescences blanc crème évoquent de loin les fleurs de filipendule, mais les feuilles simples, étroites, ressemblant à celles du pêcher, sont bien celles d’une renouée. C’est une plante assez robuste rencontrée dans les prés et à l’orée des bois. À noter que l’ochréa est rapidement caduque. Noms catalans : fajol alpí, presseguera alpina. Photo prise à Eyne le 30/06/05.

Fallopia aubertii (L.Henry) Holub (renouée d’Aubert, renouée de Chine, renouée de Boukhara) : plante ligneuse grimpante originaire d’Asie centrale (ouest de la Chine notamment), souvent plantée pour sa rapidité à “habiller” murs et pergolas, également subspontanée (vieux murs, haies etc.). Feuilles pétiolées, à limbe lancéolé, en forme de coeur à la base. Fleurs blanches en racèmes de cymes bipares. Le fruit est un akène noir. Nom catalan : inconnu. Photo prise en Normandie en août 2004 (plante également observée à Vernet-les-Bains).

Fallopia convolvulus (L.) Á.Löve (renouée faux liseron, renouée-liseron) : plante annuelle pouvant atteindre 1 mètre, poussant au bord des chemins, dans les cultures et les friches, à nombreuses tiges grêles, couchées ou volubiles. Feuilles alternes à long pétiole, à limbe plus ou moins sagitté, triangulaire-ovale, terminé en pointe. Fleurs verdâtres, parfois teintées de rose, en racème de cymes bipares. Floraison de juin à octobre. Nom catalan : fajol bord. Photo prise à Ille-sur-Tet le 10/09/07.
Reynoutria japonica Houtt. (renouée du Japon) : grande plante vivace appréciant les lieux humides, les bords de rivière et les terrains vagues, à très grandes feuilles alternes, pétiolées, largement ovales ou triangulaires, terminées en pointe. Inflorescence en épis de cymes à trois fleurs. Les fleurs sont très petites, blanches (floraison à la fin de l’été ou au début de l’automne). Nom catalan : inconnu. Photo prise à Las Illas le 12/09/07.

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil