Aconit
Aconitum napellus (aconit napel)
Photo prise le 27/08/04 au col de Jau

Les aconits (genre Aconitum) sont des plantes vivaces herbacées appartenant à la famille des renonculacées. Leurs feuilles sont palmées avec des divisions lobées. Les fleurs forment des grappes érigées. Le périanthe est formé de 5 pièces pétaloïdes, la supérieure en forme de casque abritant des nectaires destinés à attirer les insectes pollinisateurs (abeilles, bourdons). Nombreuses étamines. Le fruit est formé de 5 follicules. Toutes les espèces d’aconit sont fortement toxiques en raison de la présence d’aconitine, poison mortel pour l’homme, et d’autres alcaloïdes également dangereux.

Espèces du genre Aconitum en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Aconitum anthora L.
Aconitum burnatii Gáyer
Aconitum lycoctonum L.
Aconitum napellus L.
Aconitum variegatum L.

Espèces décrites ici :

Aconitum napellus (aconit napel) : espèce poussant en montagne, généralement au-dessus de 1500 mètres. Feuilles palmatiséquées (3 à 5 lobes) à segments pennatifides. Fleurs bleu violacé ou violettes en grappes serrées. Noms catalans : tora blava, escanyallops, matallops. Photo prise au col de Jau le 27/08/04.

Aconitum lycoctonum (aconit tue-loup) : souvent rencontré auprès d’Aconitum napellus mais plus rare, c’est une grande plante à fleurs jaune pâle formant de longues grappes minces. Le “casque” est beaucoup plus allongé que celui d’A. napellus. Noms catalans : tora blanca, matallops groc. Photo prise au col de Jau le 27/08/04.

Aconitum lycoctonum (aconit tue-loup) : vue d’ensemble de la plante. Photo prise dans la vallée d’Eyne le 30/06/05.

Aconitum anthora (anthore, aconit anthore, aconit vénéneux) : autre espèce montagneuse rencontrée jusqu’à 2200 mètres (pelouses sèches, lieux rocheux, généralement sur calcaire). Ressemble beaucoup à l’aconit napel, mais ses fleurs sont jaune pâle. Feuilles découpées en lanières très étroites. La plante doit son qualificatif (anthora) au fait qu’on la considérait à tort comme un antidote au suc de Ranunculus thora, qui servait à empoisonner les flèches. Nom catalan : tora groga. Photo prise à Gavarnie (65) le 24/08/05.

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil