Consoude
Symphytum officinale
Symphytum officinale (grande consoude, consoude officinale)
Photo prise le 30/06/05 à Eyne
NB : l’espèce photographiée ici pourrait être Symphytum x uplandicum, les feuilles étant très peu décurrentes.

Les consoudes (genre Symphytum, famille des Boraginaceae) sont des plantes vivaces herbacées poussant le plus souvent dans les lieux humides (bords de cours d’eau). Les feuilles sont simples et alternes, plutôt rugueuses et cassantes. Les fleurs, disposées en cymes scorpioïdes, ont une corolle tubulée en cloche à cinq lobes courts. La gorge de la corolle porte des écailles alternant avec les étamines. Style dépassant la corolle. Les fruits sont des petits akènes, ou nucules.

L’espèce la plus connue est la grande consoude (Symphytum officinale), connue depuis l’Antiquité pour ses vertus cicatrisantes et pour ses effets dans la réduction des fractures (d’où son nom vernaculaire, à rapprocher des verbes souder et consolider) : on confectionnait des cataplasmes ou des sortes de plâtres à base de consoude. Un article du site évoque cette propriété.

Espèces du genre Symphytum en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Symphytum asperum Lepech.

Symphytum bulbosum K.F.Schimp.

Symphytum floribundum Shuttlew.

Symphytum officinale L.

Symphytum orientale L.

Symphytum tuberosum L.

+ divers hybrides naturels

Espèces décrites ici :

Symphytum officinale

Symphytum officinale (grande consoude, consoude officinale) : plante poussant chez nous plutôt en altitude (jusqu’à 1600 mètres), surtout au bord des ruisseaux où elle peut former des touffes imposantes. Tiges érigées. feuilles entières, ovales à lancéolées, plus ou moins décurrentes. Petit calice velu à cinq dents. Corolle de couleur variable (du blanc rosé au violet), à tube trois ou quatre fois plus grand que le calice, terminé par cinq petits lobes triangulaires à pointe retournée. Nom catalan : consolda major. Photo prise à Eyne le 30/06/05

Symphytum tuberosum (consoude tubéreuse, consoude à tubercules) : espèce très proche de la précédente, dont la souche forme un tubercule. Les fleurs sont toujours blanc jaunâtre, les petits lobes à l’extrémité de la corolle étant très peu développés. La plante mesure de 20 à 60 cm. Les feuilles ne sont quasiment pas décurrentes. Floraison de mars à juin, au bord des cours d’eau et dans les bois frais. Nom catalan : consolda petita. Photo prise à Casenoves le 05/05/07.

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil