Cymbalaire
Cymbalaria muralis
Cymbalaria muralis (cymbalaire des murs)
Photo prise le 20/03/05 à Camélas

Le genre Cymbalaria (les cymbalaires), de la famille des scrophulariacées, regroupe quelques plantes proches des linaires, présentant comme elles une corolle à gorge fermée par un renflement, avec deux macules colorées à la base de la lèvre inférieure. L’espèce la plus répandue est Cymbalaria muralis G.Gaertn., B.Mey. & Scherb., la cymbalaire des murs, parfois appelée ruine-de-Rome du fait de son abondance parmi les ruines de la Rome antique.

Description de Cymbalaria muralis :

Plante vivace poussant sur les vieux murs ou les rochers, qu’elle tapisse de touffes aux tiges retombantes ramifiées dès la base. Feuilles glabres presque toutes alternes, à long pétiole, à limbe arrondi en forme de coeur renversé, généralement à cinq lobes, souvent marqué de rouge sur le pourtour et au revers. Fleurs solitaires à l’aisselle des feuilles, portées par un long pédoncule. Calice violet à cinq dents. Corolle violacée à deux lèvres, la supérieure bilobée, l’inférieure trilobée avec deux macules jaunes. Présence d’un éperon nectarifère.

Nom catalan : picardia

Cymbalaria muralis (cymbalaire des murs) : vue d’ensemble de la plante. Photo prise à Camélas le 20/03/05

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil