Galéopsis
Galeopsis angustifolia
Galeopsis angustifolia (galéopsis à feuilles étroites)
Photo prise le 12/07/05 à Clara

Les galéopsis (genre Galeopsis) sont des plantes de la famille des lamiacées (ou labiées), famille reconnaissable entre autres à ses fleurs dont la corolle forme en principe deux lèvres. Dans le genre Galeopsis, la lèvre supérieure ressemble à un casque, d’où son nom (latin galea = casque).

Les plantes de ce genre ont des fleurs groupées en glomérules (sortes de verticilles à fleurs sessiles). Le calice en cloche porte cinq dents plutôt inégales, chaque dent étant terminée par une épine. Le tube de la corolle est plus long que le calice et présente deux renflements coniques qui font saillie à la base du lobe médian de la lèvre inférieure. La lèvre supérieure est entière, en forme de casque, plus ou moins velue à l’extérieur. La lèvre inférieure est trilobée, le lobe central étant beaucoup plus grand que les deux autres. Les quatre étamines, à filets parallèles sont placées sous la lèvre supérieure. Le fruit est un tétrakène.

Ce sont des plantes annuelles à feuilles pétiolées, le plus souvent dentées ou crénelées. À noter que l’espèce Galeopsis pyrenaica est endémique des montagnes catalanes.

Espèces du genre Galeopsis recensées en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Galeopsis angustifolia Ehrh. ex Hoffm.

Galeopsis bifida Boenn.

Galeopsis ladanum L.

Galeopsis pubescens Besser

Galeopsis pyrenaica Bartl.

Galeopsis reuteri Rchb.f.

Galeopsis segetum Neck.

Galeopsis speciosa Mill.

Galeopsis tetrahit L.

Espèces décrites ici :

Galeopsis angustifolia (galéopsis à feuilles étroites) : plante annuelle poussant dans les champs ou le long des chemins, souvent dans les bois clairs en altitude. De taille moyenne à grande, elle est assez ramifiée. Feuilles étroites, à nervures peu profondes, à dents rares ou quasiment inexistantes. Le lobe central de la lèvre inférieure porte à la gorge des macules blanches parfois cerclées de jaune. Floraison en été. Nom catalan : galeopsis vermella. Photo prise à Taurinya le 08/07/05

Galeopsis tetrahit

Galeopsis tetrahit (galéopsis tétrahit, ortie royale) : plante annuelle, plus rarement bisannuelle, pouvant s’élever jusqu’à 2000 m. et rencontrée dans des lieux variés (champs, haies, bord des chemins…). La tige, renflée sous les noeuds, porte de nombreux poils hérissés plus ou moins renversés. Feuilles à limbe ovale à lancéolé, régulièrement denté et portant quelques poils. Calice à dents très épineuses. La corolle, assez petite, est rose ou blanche, à macules jaunes. Nom catalan : tetrahit. Photo prise au Callau (col de Jau) le 26/07/05.

Galeopsis tetrahit

Galeopsis tetrahit (galéopsis tétrahit, ortie royale) : fleurs blanches. Plante rencontrée juste à côté de la précédente, plus petite, à calice à dents vertes et non rouges. Ces caractères pourraient rapprocher la plante de Galeopsis bifida, mais le lobe central de la lèvre inférieure n’est pas bifide (Galeopsis bifida semble de toute façon inconnu chez nous). Photo prise au Callau (col de Jau) le 26/07/05.

Galeopsis pyrenaica (galéopsis des Pyrénées) : endémique des montagnes catalanes, l’espèce se distingue des autres par les profondes nervures de ses feuilles. Elle pousse dans les lieux sablonneux ou graveleux jusqu’à 2200 mètres. C’est une plante annuelle assez petite, à poils glanduleux sur la tige. Les feuilles sont ovales à triangulaires, assez petites, courtement pétiolées, crénelées. Fleurs purpurines, le lobe central de la lèvre inférieure portant des traînées blanches. Floraison de juillet à septembre. Nom catalan : inconnu. Photo prise au sud de Coustouges le 02/07/09.
Galeopsis pyrenaica (galéopsis des Pyrénées) : fleurs. Photo prise au sud de Coustouges le 02/07/09.
Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil