Romarin
Rosmarinus officinalis L. (romarin)
Photo prise le 23/02/05 à Corbère-les-Cabanes

Le romarin, Rosmarinus officinalis, est un arbrisseau de la famille des lamiacées (ou labiées), poussant à l’état sauvage sur le pourtour méditerranéen, en particulier sur sol calcaire (garrigue). On peut aussi le cultiver dans les jardins. Il possède de nombreuses vertus phytothérapiques, mais c’est aussi une herbe condimentaire et une plante mellifère (le miel de romarin est très réputé), ainsi qu’un produit fréquemment utilisé en parfumerie. Son nom signifie mot à mot en latin ”rosée de mer”.

Description

Le romarin peut atteindre jusqu’à 1,50 m de hauteur. Il est facilement reconnaissable en toute saison à ses feuilles persistantes sans pétiole, coriaces, beaucoup plus longues que larges, aux bords légèrement enroulés, vert sombre luisant sur le dessus, blanchâtres en dessous. Leur odeur, très camphrée, évoque aussi l’encens. La floraison commence dès le mois de février (parfois en décembre) et se poursuit jusqu’en avril-mai. La couleur des fleurs, qui se présentent en grappes, varie du bleu pâle au violet (on trouve plus rarement des fleurs blanches). Leur calice est velu, à dents bordées de blanc. Elles portent deux étamines ayant une petite dent vers leur base. La lèvre de la corolle est profondément divisée. Comme pour la plupart des lamiacées, le fruit est un tétrakène (de couleur brune). Nom catalan : romaní.

Rosmarinus officinalis L. (romarin) : variété à fleurs blanches. Photo prise à Calce le 18/03/09.
Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil