Scille
Scilla lilio-hyacinthus
Scilla lilio-hyacinthus (jacinthe des Pyrénées)
Photo prise le 20/04/05 dans la forêt de Boucheville, où elle forme d’importantes colonies

Les scilles (genre Scilla) sont des plantes monocotylédones à bulbe autrefois classées dans la famille des liliacées, puis dans celle des hyacinthacées (aujourd’hui incluse dans les asparagacées). Les fleurs, groupées en racèmes, sont bleues, dans des teintes allant du lilas au violet. Elles ont six tépales (sépales et pétales identiques) et six étamines. Le fruit est une capsule.

Espèces du genre Scilla recensées en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Scilla amoena L.

Scilla autumnalis L.

Scilla bifolia L.

Scilla hyacinthoides L.

Scilla lilio-hyacinthus L.

Scilla obtusifolia Poir.

Scilla peruviana L.

Scilla siberica Haw.

Scilla verna Huds.

Espèces décrites ici :

Scilla lilio-hyacinthus (jacinthe des Pyrénées) : plante surtout pyrénéenne à gros bulbe écailleux, poussant dans les bois et les lieux humides jusqu’à 2000 m., surtout sur sol calcaire. Nombreuses feuilles basales luisantes lancéolées. L’inflorescence est un racème formé de nombreuses fleurs, porté par une hampe qui s’allonge tout au long de la floraison. Les fleurs (1 à 2 cm), de couleur bleu violacé ou lilas, sont entourées de petites bractées membraneuses étroites. Nom catalan : joliu. Photo prise dans la forêt de Boucheville le 20/04/05.

Scilla autumnalis (scille d’automne) : petite plante dépassant rarement une vingtaine de centimètres et fleurissant d’août à octobre, sur sol plutôt aride. Fréquente en Normandie, elle est assez rare chez nous. Les feuilles, linéaires, poussent en général après la floraison. Fleurs en grappes lâches, à tépales oblongs, portées par de longs pédicelles. Étamines à anthères pourpre noirâtre. Nom catalan : escil·la tardonal. Photo prise à Castelnou le 29/09/05.

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil