Séneçon
Senecio vulgaris
Senecio vulgaris (séneçon commun)
Photo prise le 21/02/05 à Ille-sur-Tet

Les séneçons (genre Senecio) sont des plantes de la famille des astéracées (ou composées), famille dans laquelle ce qu’on croit parfois être une fleur est en fait un capitule composé de nombreuses fleurs (ou fleurons), entouré d’un involucre de bractées. Le nom Senecio est un dérivé du latin senex et signifie « vieillard », métaphore due sans doute aux aigrettes blanches surmontant les fruits de Senecio vulgaris, leur donnant l’aspect de têtes de vieillards.

Caractéristiques communes :
Feuilles alternes.
Capitules groupés en corymbes.
Involucre à bractées égales disposées sur un seul rang, souvent à pointe noirâtre, avec généralement à leur base de petites bractées extérieures (on parle parfois de calicule).
Fleurons tous jaunes.
Fleurons de la circonférence femelles, disposés sur un seul rang, parfois absents (Senecio vulgaris).
Fleurons du disque tubulés et hermaphrodites.
Fruits (akènes) presque cylindriques, surmontés d’une aigrette (pappus) à soies très fines disposées sur plusieurs rangs.

Sont également appelées séneçons les espèces du genre Tephroseris, plantes généralement de grande taille, à capitules disposés en ombelles et n’ayant pas de petites bractées extérieures.

Espèces recensées en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Senecio adonidifolius Loisel.
Senecio alpinus (L.) Scop.
Senecio aquaticus Hill
Senecio bayonnensis Boiss.
Senecio cacaliaster Lam.
Senecio cineraria DC.
Senecio doria L.
Senecio doronicum (L.) L.
Senecio erraticus Bertol.
Senecio erucifolius L.
Senecio gallicus Vill. in Chaix
Senecio halleri Dandy
Senecio hercynicus Herborg
Senecio inaequidens DC.
Senecio incanus L.
Senecio jacobaea L.
Senecio leucanthemifolius Poir.
Senecio leucophyllus DC.
Senecio lividus L.
Senecio ovatus (G.Gaertn., B.Mey. & Scherb.) Willd.
Senecio paludosus L.
Senecio persoonii De Not.
Senecio provincialis (L.) Druce
Senecio pyrenaicus L.
Senecio rosinae Gamisans
Senecio ruthenensis Mazuc & Timb.-Lagr.
Senecio sarracenicus L.
Senecio squalidus L.
Senecio sylvaticus L.
Senecio viscosus L.
Senecio vulgaris L.
Tephroseris balbisiana (DC.) Holub
Tephroseris helenitis (L.) B.Nord.
Tephroseris integrifolia (L.) Holub
Tephroseris longifolia (Jacq.) Griseb. & Schenk
Tephroseris palustris (L.) Fourr.

Espèces décrites ici :

Senecio vulgaris (séneçon commun) : le plus commun et le plus connu des séneçons, c’est une plante annuelle de petite taille qui fleurit presque toute l’année, notamment dans les jardins. La tige est molle, simple ou peu ramifiée. Ligules absentes. Noms catalans : lletsó de foc, flor d’onze mesos, xenixell. Photo prise à Ille-sur-Tet le 05/04/05

Senecio jacobaea (séneçon jacobée, séneçon de Jacob) : très courant dans toute la France, c’est une plante vivace de 30 cm à 1 m, à peu près glabre, poussant dans les prés, sur les talus, au bord des chemins et dans les bois clairs. Feuilles caulinaires profondément divisées en segments dentés ou lobés. Capitules jaune doré groupés en corymbes denses. Involucre à bractées étroites et aiguës, les extérieures petites et peu nombreuses. Floraison de mai à septembre. Nom catalan : herba de sant Jaume. Photo prise aux Bouillouses le 12/09/05.

Senecio inaequidens (séneçon du Cap) : faut-il maudire ce séneçon, qui a sans doute été importé à Mazamet dans des balles de laine venues du Cap ? Peut-être pas forcément. Après une période de forte invasion, il semble peu à peu trouver sa place dans notre flore, et possède enfin un prédateur, le puceron noir. C’est une plante à souche ligneuse, facilement reconnaissable à ses feuilles linéaires, souvent un peu enroulées. Floraison presque toute l’année, mais surtout en été. Nom catalan : inconnu. Photo prise à Casenoves le 08/06/04

Senecio adonidifolius (séneçon à feuilles d’adonis) : plante surtout montagnarde reconnaissable à ses feuilles bleutées profondément divisées en lanières étroites. Floraison estivale. Nom catalan : seneci adonidifoli. Photo prise au col de Jau le 26/07/05

Senecio adonidifolius (séneçon à feuilles d’adonis) : feuilles. Photo prise à Eyne le 30/06/05

Senecio lividus (séneçon livide) : plante annuelle surtout méditerranéenne, mesurant de 20 à 70 cm et poussant dans les lieux sablonneux incultes. Feuilles simples, un peu bleuâtres (d’où le nom de l’espèce), à dents régulières et arrondies. Petits capitules groupés en corymbes lâches. Les bractées extérieures sont peu nombreuses et très petites. Comme les bractées intérieures, elles se terminent en pointe rougeâtre. Les ligules du capitule sont très courtes et un peu enroulées. Floraison d’avril à juillet. Nom catalan : seneci lívid. Photo prise à Rodès (Ropidera) le 15/04/06.

Senecio lividus (séneçon livide) : détail des capitules. Photo prise à Rodès (Ropidera) le 15/04/06.

Senecio leucanthemifolius subsp. crassifolius (Willd.) Ball (séneçon à feuilles grasses) : mentionné autrefois uniquement en Provence, ce petit séneçon maritime semble aujourd’hui assez courant chez nous, appréciant le sable des étangs du littoral. On le reconnaît à ses feuilles presque charnues, divisées en segments très irréguliers, eux-mêmes légèrement lobés. Floraison de mars à mai. Nom catalan : inconnu. Photo prise à l’étang de Salses le 19/04/06.

Senecio leucanthemifolius subsp. crassifolius (Willd.) Ball (séneçon à feuilles grasses) : vue plus rapprochée. Photo prise à l’étang de Salses le 19/04/06.

Senecio gallicus Vill. (séneçon de France): plante annuelle glabrescente poussant dans les régions méridionales, sur sols sablonneux ou caillouteux (vignes, champs, bords des chemins). Feuilles étroites, sessiles, à nervure centrale bien marquée, à lobes irréguliers. Présence de quelques feuilles écailleuses sur le pédoncule. Bractées de l’involucre étroites, à bordure blanche, se renversant après la floraison. Une ou deux bractées basales maximum. Capitules peu nombreux, d’environ 1 cm. Floraison à partir d’avril. Nom catalan : seneci gàl·lic. Photo prise à Casenoves le 06/04/08.
Senecio doronicum (L.) L. (séneçon doronic) : plante vivace de 25 à 50 cm, à tige dressée, poussant dans les prairies et les pâturages de montagne. Les feuilles sont épaisses, plus ou moins velues, généralement dentées, parfois entières. Les inférieures se rétrécissent en un long pétiole ailé, les supérieures sont sessiles, demi-embrassantes. Capitules grands, assez semblables à ceux de l’arnica, solitaires ou par 2-3. Les bractées du calicule, presque linéaires, égalent ou dépassent celles de l’involucre. Les fleurs sont jaune orangé le plus souvent. Les ligules sont nombreuses (15 à 22). Floraison de juin à septembre. Nom catalan : seneci dorònic. Photo prise dans les Alpes (province de Cuneo) le 07/08/08.
Senecio doronicum (L.) L. (séneçon doronic) : capitules et bractées. Photo prise dans les Alpes (province de Cuneo) le 07/08/08.
Senecio pyrenaicus L. (séneçon des Pyrénées, séneçon de Tournefort) : attention, sur la photo, les capitules ne sont pas encore épanouis. C’est une plante vivace de 20 à 60 cm, dressée, glabre, poussant dans les lieux rocheux des montagnes pyrénéennes. L’espèce est facilement reconnaissable à ses feuilles dressées et dentées (fines dents cartilagineuses), un peu coriaces, disposées sur toute la hauteur de la tige. Capitules jaunes à 12-16 ligules, groupés en corymbe assez lâche. Floraison en juillet-août. Nom catalan : seneci pirinenc. Photo prise à Err le 02/07/11.
Senecio cineraria DC. (séneçon cinéraire, cinéraire maritime) : plante vivace de 30 à 70 cm poussant sur les rochers et dans les lieux sablonneux du littoral. Les tiges, blanchâtres, sont dressées, un peu ligneuses à la base. Feuilles très cotonneuses en dessous, un peu plus vertes au-dessus, profondément divisées en lobes à peu près égaux, eux-mêmes divisés ou dentés. Bractées blanchâtres. Capitules d’une jaune doré, à nombreuses fleurs centrales et à ligules peu allongées. Floraison de mai-juin à juillet. Noms catalans : cinerària, donzell de mar. Photo prise à Palamós le 09/05/09.
Senecio cineraria DC. (séneçon cinéraire, cinéraire maritime) : capitules. Photo prise à Palamós le 09/05/09.
Senecio incanus L. (séneçon blanchâtre) : plante vivace de 5 à 25 cm poussant dans les lieux rocheux des Alpes, à plus de 2 000 mètres (l’équivalent chez nous est Senecio leucophyllus). Tiges et feuilles blanchâtres, ces dernières très divisées. Capitules variables selon les sous-espèces, généralement jaune orangé, à ligules peu nombreuses. Photo prise en Italie (sources du Po) le 08/08/08.
Senecio ovatus (P.Gaertn., B.Mey. & Scherb.) Willd. (séneçon de Fuchs, séneçon ovale) : grande plante de 50 cm à 1,50 m, poussant dans les bois, les lieux humides, de 300 à 1700 m, dans la moitié est de la France. Feuilles d’un vert sombre et un peu gris, brièvement pétiolées, ovales, entièrement dentées, à contour régulier. Capitules jaunes, à ligules peu nombreuses et espacées. Floraison de juillet à septembre. Nom catalan : inconnu. Photo prise en Italie (parc des Alpes-Maritimes) le 06/08/08.
Senecio doria L. (séneçon doria) : cette grande plante vivace peut atteindre jusqu’à 1,50 m. de haut. Elle pousse dans les régions méridionales, près des cours d’eau et dans les lieux humides, mais ne semble pas connue dans les P-O. Les feuilles sont ovales-oblongues, denticulées, les inférieures grandes et pétiolées, le supérieures plus petites et embrassantes. Petits capitules jaunes en corymbe dense. Ligules peu nombreuses. Nom catalan : allop. Photo prise à Paris (jardin des Plantes) le 30/05/08.
Senecio doria L. (séneçon doria) : capitules. Photo prise à Paris (jardin des Plantes) le 30/05/08.
Senecio petasitis (Sims) DC. (séneçon à feuilles de pétasite) : grande plante vivace originaire du Mexique, subspontanée dans le Var et les Alpes-Maritimes. Elle atteint facilement 1,50 m à 2 m et se reconnaît à ses grandes feuilles veloutées, à larges dents émoussées, ressemblant à celles des pétasites. Capitules jaunes à ligules étroites et peu nombreuses. Floraison en hiver ou au début du printemps. Photo prise à Calella (jardin botanique) le 09/05/09.
Tephroseris helenitis (L.) B.Nord. (séneçon spatulé, séneçon à feuilles spatulées) : il existe de nombreuses formes de cette plante, la principale à poils blanchâtres. Celle décrite ici n’est pas très velue, et ses feuilles ne sont pas vraiment spatulées. C’est une assez grande plante à tige robuste et striée, presque cannelée, poussant dans les prés humides. Les feuilles inférieures, simples et alternes, sessiles, ont un limbe à bord légèrement denté ou ondulé. Feuilles supérieures rares, petites et étroites. Inflorescence en ombelle à rayons à peu près horizontaux. Bractées étroites portant des poils blanchâtres. Capitules d’environ 2 cm, à ligules jaunes et à tubes jaune orangé. Floraison en mai-juin. Nom catalan : inconnu. Photo prise au col de Jau le 16/06/08.
Tephroseris helenitis (séneçon spatulé, séneçon à feuilles spatulées) : tige et feuilles inférieures. Photo prise au col de Jau le 16/06/08.
Tephroseris balbisiana (DC.) Holub (séneçon de Balbis) : plante vivace pubescente de 30 à 90 cm, poussant au bord des torrents et des ruisseaux dans les montagnes des Alpes-Maritimes (protégée régionalement) et du Piémont. Tige robuste, striée, anguleuse. Feuilles ovales dentées, les inférieures très longuement pétiolées, les supérieures semi-embrassantes. Nombreux capitules jaunes en corymbe terminal. Les akènes glabres sont à peu près aussi longs que l’aigrette. Floraison de juin à août. Photo prise en Italie (parc des Alpes-Maritimes) le 06/08/08.
Tephroseris balbisiana (DC.) Holub (séneçon de Balbis) : infrutescences. Photo prise en Italie (parc des Alpes-Maritimes) le 06/08/08.
Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil