Violettes et pensées
Violette, détermination incertaine (sans doute Viola riviniana)
Photo prise le 21/06/04 à Mosset (col de Jau)

Les violettes et les pensées sont classées dans le même genre botanique, Viola, appartenant à la famille des Violacées. Ce sont des plantes herbacées, vivaces pour la plupart, de petite taille, à feuilles alternes et pétiolées. Les fleurs sont solitaires. Elles possèdent cinq sépales libres prolongés par un appendice persistant, ainsi que cinq pétales libres avec un éperon arrière et cinq étamines entourant le gynécée. Le fruit est une capsule à trois valves. La différence entre violettes et pensées se fait au niveau de la disposition des pétales :

Violette : deux pétales dressés et trois pétales tournés vers le bas.
Pensée : quatre pétales dressés, le cinquième, plus grand que les autres, étant tourné vers le bas.

Espèces recensées en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Espèces décrites ici :

Viola tricolor L. (pensée sauvage) : Plante annuelle ou vivace généralement très basse. Feuilles ovales à dents émoussées, à base en coeur. Stipules pennatilobées. Fleurs de couleur très variable (les fleurs tricolores ne sont qu’une des possibilités). Confusion possible avec Viola arvensis (la pensée des champs), d’autant que les deux espèces s’hybrident facilement. Nom catalan : pensament ver. Photo prise à Mosset (col de Jau) le 27/08/04.

Viola biflora

Viola biflora L. (pensée à deux fleurs, violette à deux fleurs, violette jaune) : cette pensée (quatre pétales érigés) se rencontre en montagne jusqu’à 3000 m., souvent dans le creux des rochers. C’est une plante vivace basse, à feuilles réniformes légèrement dentées. Fleurs solitaires ou par deux à pétales jaune vif, le pétale inférieur strié de rouge sombre. Floraison de mai à août. Nom catalan : viola groga. Photo prise à Eyne le 30/06/05.

Viola cornuta L. (pensée à cornes, pensée cornue) : petite plante vivace, endémique des Pyrénées et des Corbières, où elle pousse en altitude (700 à 2500 m.), le plus souvent dans les pâturages. Feuilles basales arrondies et petites, feuilles caulinaires ovales. La fleur, de couleur lilas, se distingue par son long éperon. Les quatre pétales supérieurs sont beaucoup plus longs que larges. Floraison en juin à l’étage collinéen, en juillet-août à plus haute altitude. Nom catalan : pensament pirinenc. Photo prise au col du Tourmalet (65) en août 2005.

Viola kitaibeliana Schult. (pensée de Kitaibel, penée naine) : détermination incertaine (confusion possible avec Viola arvensis). Il s’agit en tout cas d’une toute petite pensée (corolle de 5 à 6 mm) poussant dans les lieux ensoleillés, souvent arides. Feuilles un peu velues, arrondies à la base de la plante, oblongues dans la partie supérieure, plus ou moins crénelées. Calice à sépales aigus, égalant ou dépassant la corolle. Floraison d’avril à juin. Nom catalan : pensament menut. Photo prise à Rodès (Ropidera) le 03/05/06.

Viola kitaibeliana Schult. (pensée de Kitaibel, penée naine) : détail de la corolle. Photo prise à Bélesta-de-la-Frontière le 03/04/06.

Viola suavis M.Bieb. (violette suave) : la plus fréquente chez nous des violettes très parfumées. Elle se distingue notamment de Viola odorata L. par ses feuilles plus longues que larges, terminées en pointe. On peut la rencontrer dès février dans les lieux ombragés ou humides. Les fleurs sont violettes à gorge blanche, parfois blanches. Nom catalan : viola suau. Photo prise à Casenoves le 16/03/06.

Viola suavis M.Bieb. (violette suave) : fleurs blanches. Détermination incertaine. Confusion possible avec Viola alba Besser, mais l’éperon est ici violet, alors qu’en principe il est blanc verdâtre chez Viola alba. Photo prise à Taillet le 01/04/06.


Viola cenisia L. (pensée du mont Cenis) : petite plante vivace de 5 à 15 cm poussant dans le rocailles et les éboulis des Alpes et du mont Ventoux. Signalée autrefois à tort dans les P.-O., elle est cependant présente dans les Pyrénées espagnoles, notamment en Aragon. Les feuilles sont petites, ovales-elliptiques, les stipules sont généralement entières, foliacées. Assez grandes fleurs violettes, en principe à gorge jaune. Éperon grêle et arqué. Floraison de fin-mai à spetembre, selon les lieux et les altitudes. Noms catalans : pensament alpí, viola de muntanya, viola de pedrusca. Photo prise au mont Ventoux le 09/06/11.
Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil