Anacycle
Anacyclus valentinus
Anacyclus valentinus L. (anacycle de Valence)
Photo prise le 09/05/05 à Torreilles

Le genre Anacyclus (les anacycles, famille des astéracées, ou composées) regroupe quelques espèces méditerranéennes à capitules composés en principe de fleurs extérieures ligulées et de fleurs intérieures tubulées. La principale particularité du genre est la présence d’ailes aplaties entourant les fruits et faisant penser à des paires d’oreilles. Ce sont des plantes annuelles, à feuilles alternes embrassantes, profondément divisées. La tige portant le capitule s’épaissit en dessous de celui-ci. L’involucre est formé de bractées inégales, se recouvrant en partie, ne portant pas d’appendice terminal. Présence d’écailles entre les fleurs.

Principales espèces du genre Anacyclus en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Anacyclus clavatus (Desf.) ex Pers.
Anacyclus radiatus Loisel.
Anacyclus valentinus L.
Anacyclus valentinus L. (anacycle de Valence) : espèce qui, en France, ne se rencontre semble-t-il qu’en Roussillon, où elle pousse dans les lieux incultes et sablonneux. Tige érigée, généralement velue. Les feuilles sont bipennatiséquées. Les fleurs ne dépassent pratiquement pas l’involucre. Celui-ci est composé de bractées en partie membraneuses, velues au sommet. Les fleurs sont toutes tubulées (du moins sur les exemplaires observés). Nom catalan : panigroc valencià. Photo prise à Torreilles le 09/05/05

Anacyclus clavatus (Desf.) ex Pers. (anacycle en massue, anacycle tomenteux) : plante méditerranéenne poussant dans les champs, les terrains vagues, au bord des chemins (floraison d’avril à juin). Tige velue, surtout à proximité du capitule, généralement assez ramifiée. Bractées plus ou moins triangulaires ne s’élargissant pas à leur sommet. Fleurs ligulées blanches, fleurs tubulées jaunes. Noms catalans : panigroc, camamil·la loca. Photo prise à Ille-sur-Tet le 16/04/06.

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil