Calla
Zantedeschia aethiopica (L.) Spreng. (calla, richarde)
Photo prise le 02/05/05 à Ille-sur-Tet

On donne le nom de callas aux plantes du genre Calla (Calla palustris L.), mais aussi à celles du genre Zantedeschia, représenté chez nous par l’espèce Zantedeschia aethiopica (L.) Spreng. Il s’agit de plantes monocotylédones de la famille des aracées, à laquelle appartiennent aussi les arums. La principale caractéristique de ces plantes est leurs fleurs : elles sont composées d’un épi charnu en forme de colonne, appelé aussi spadice, qui porte de minuscules fleurs parfois hermaphrodites, le plus souvent mâles ou femelles. Cet épi est lui-même entouré d’une grande bractée, souvent en forme de cornet, portant le nom de spathe. Les fruits, remplaçant les fleurs le long du spadice, sont des capsules globuleuses indéhiscentes.

L’étymologie du mot calla est incertaine. Il pourrait correspondre au grec kallos (= beauté). Quant au genre Zantedeschia, son nom lui a été attribué par le botaniste allemand Sprengel en l’honneur de Giovanni Zantedeschi (1773-1846), botaniste et médecin italien originaire de Vérone.

Zantedeschia aethiopica (L.) Spreng. (calla, richarde) : plante vivace par son rhizome, aimant les lieux humides, fréquemment cultivée dans les jardins, parfois subspontanée, ce qui est le cas pour l’exemplaire ci-contre. Grandes feuilles sagittées d’un vert vif et luisant, à bord ondulé. Spadice jaune doré. Spathe blanche. Nom catalan : lliri d’aigua. Photo prise à Ille-sur-Tet le 02/05/05 (digue de ruisseau).
Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil