Herbe de la Pampa
Cortaderia selloana
Cortaderia selloana (Schult. & Schult.f.) ex Asch. & Graebn. (herbe de la Pampa)
Photo prise le 26/09/05 à Torreilles

On donne le nom d’herbe de la Pampa à l’espèce Cortaderia selloana, de la famille des poacées (ou graminées), très cultivée comme plante ornementale, mais également naturalisée sur les côtes atlantique et méditerranéenne. Originaire d’Amérique du Sud, elle apprécie les lieux à la fois humides et ensoleillés. C’est une grande plante vivace pouvant atteindre quatre mètres de haut. Les feuilles, basales, sont très longues et linéaires, à bords coupants. Les inflorescences apparaissent à la fin de l’été et à l’automne, formant de grands panaches blancs très spectaculaires. C’est une plante dioïque (fleurs mâles et femelles sur des pieds différents). Les “panaches” femelles sont plus larges et plus denses que les mâles.

Comme d’autres espèces introduites, la plante est devenue envahissante et menace la diversité des milieux humides méditerranéens, au même titre que la jussie, la lampourde ou le séneçon en arbre.

La plante est appelée cortadera en Argentine, terme dérivé du verbe cortar (= couper, allusion à ses feuilles coupantes) et qui est à l’origine de son nom générique. Le qualificatif selloana renvoie au botaniste Hermann Ludwig Sello (1800-1876), qui l’aurait découverte.

Noms catalans : gineri, plomes.

Cortaderia selloana (Schult. & Schult.f.) ex Asch. & Graebn. (herbe de la Pampa). Photo prise à Torreilles le 26/09/05.
Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil