Cotonnière
Pseudognaphalium luteoalbum
Pseudognaphalium luteoalbum (L. ) Hilliard & Burtt (cotonnière blanc jaunâtre, gnaphale blanc jaunâtre)
Photo prise le 22/05/05 à Ille-sur-Tet

On donne le nom de « cotonnières » à divers genres appartenant à la famille des astéracées (ou composées), en particulier Filago, Pseudognaphalium, Gnaphalium, Logfia, Antennaria, Gamochaeta et Bombycilaena. Ce sont des plantes annuelles, cotonneuses, à feuilles alternes et entières. Leurs petits capitules sont groupés en bouquets axillaires ou terminaux. Les fleurs sont toutes tubulées, les périphériques souvent femelles, les centrales hermaphrodites. Les fruits sont des akènes à aigrette plus ou moins développée. La plupart de ces genres étaient autrefois regroupés dans un genre unique, Gnaphalium, qui ne conserve aujourd’hui que l’espèce Ganphalium uliginosum L.

Espèces décrites ici :

Pseudognaphalium luteoalbum (L. ) Hilliard & Burtt (cotonnière blanc jaunâtre, gnaphale blanc jaunâtre) : Plante petite à moyenne à poils blancs cotonneux, à tiges érigées. Feuilles oblongues à linéaires, cotonneuses sur les deux faces, à bord légèrement enroulé. Inflorescence en groupe de petits capitules ovoïdes comportant chacun de nombreuses fleurs minuscules (jusqu’à 40 fleurs par capitule). Involucre de bractées membraneuses, blanches ou jaunâtres. Fleurs jaunes (les fleurs périphériques sont souvent rouges). Floraison de mai à septembre (sols sablonneux, plutôt humides). Nom catalan : gnafali groguenc. Photo prise à Ille-sur-Tet le 22/05/05.

Gnaphalium uliginosum L. (cotonnière des fanges, gnaphale des marais) : plante très petite (5 à 20 cm), ramifiée, poussant dans les lieux humides, où elle fleurit de juin à octobre. Tige cotonneuse, tout comme les feuilles, au moins sur leur face inférieure. Ces dernières sont oblongues, plus ou moins ondulées. Nombreux capitules très petits, jaunes à bruns, ovoïdes, groupés à la base des feuilles supérieures, surtout visibles par leurs bractées brunâtres. Les fruits mûrs sont bruns, couverts de petits poils raides. Nom catalan : gnafali uliginós. Photo prise au lac de Vinça le 14/10/06.

Gnaphalium uliginosum L. (cotonnière des fanges, gnaphale des marais) : détail des minuscules capitules. Photo prise au lac de Vinça le 14/10/06.

Omalotheca sylvatica (L.) Sch.Bip. & F.W.Schultz (gnaphale des bois, gnaphale des forêts, perlière des bois) : plante vivace de 10 à 50 cm, à tige tomenteuse, dressée ou ascendante, poussant le plus souvent en montagne, dans les bois clairs, les pâturages ou les pelouses. Feuilles entières, alternes, étroites, d’un vert terne, blanchâtres au revers, les inférieures spatulées et rétrécies en pétiole, les supérieures sessiles et presque linéaires. Nombreux petits capitules (3 à 5 mm) à fleurs jaunâtres, uniquement tubulées. Les bractées sont scarieuses, bordées de brun. Floraison de juin à septembre. Nom catalan : gnafali silvàtic. Photo prise en Italie (parc des Alpes-Maritimes) le 06/08/08.
Omalotheca sylvatica (L.) Sch.Bip. & F.W.Schultz (gnaphale des bois, gnaphale des forêts, perlière des bois) : détail des capitules. Photo prise en Italie (parc des Alpes-Maritimes) le 06/08/08.
Logfia gallica (L.) Coss. & Germ. (cotonnière de France) : plante annuelle peu soyeuse, blanche ou verdâtre, poussant dans les lieux sablonneux. Tige dressée (5 à 20 cm), grêle, rameuse, à rameaux partant souvent de la base, dressés-étalés ou divergents ; feuilles dressées, linéaires, très aiguës, blanches-soyeuses ou presque vertes ; involucre à bractées concaves, lancéolées-linéaires, obtuses, velues sur le dos, scarieuses et glabres au sommet ; capitules ovoïdes-coniques, à 5 angles saillants et obtus, sessiles, réunis par 2-7 en petits glomérules entourés par les feuilles terminales. Floraison de juin à septembre. Nom catalan : filago gàl·lica. Photo prise à Casenoves le 13/06/09.
Logfia gallica (L.) Coss. & Germ. (cotonnière de France) : capitules. Photo prise à Casenoves le 13/06/09.

Filago pyramidata L. (cotonnière pyramidale, cotonnière spatulée) : petite plante couverte de grands poils soyeux, à tiges soit érigées, soit rampantes. Feuilles à extrémité arrondie, parfois spatulées. Fleurs jaunes, groupées en glomérules de capitules pyramidaux. Floraison du printemps à l’été, de préférence sur calcaire. Noms catalans : herba cotonera, herba de borm. Photo prise à Castelnou le 08/06/05.

Bombycilaena erecta (L.) Smoljan (cotonnière dressée) : plante annuelle de 6 à 20 cm, à tige dressée (ou à plusieurs tiges latérales ascendantes), couverte de poils blancs, poussant dans les lieux arides et caillouteux, le plus souvent sur calcaire. Feuilles alternes, sessiles, à bord plus ou moins ondulé. Capitules groupés par 2-3, avec des bractées intérieures laineuses formant une sorte de casque qui enveloppe les fleurs, ne laissant passer que le style des fleurs femelles. Floraison d’avril à août. Nom catalan : inconnu. Photo prise à Calce le 23/05/07.

Antennaria dioica (L.) Gaertner (pied-de-chat, antennaire dioïque, cotonnière-immortelle) : petite plante poussant surtout en montagne, dans les prés secs, les pâturages, les bois clairs. Les feuilles basales, réunies en rosette, spatulées, sont vertes à l’avers et cotonneuses au revers. La tige, elle aussi cotonneuse, porte des feuilles étroites, souvent appliquées. La plante est dioïque (fleurs mâles et femelles sur des pieds différents). Les capitules sont entourés de bractées ovoïdes, en général blanches pour les fleurs mâles, roses pour les femelles. Les fleurs sont toutes tubulées. Floraison de mai à août. Nom catalan : peu de gat. Photo prise à Mantet le 26/06/06.

Antennaria dioica (L.) Gaertner (pied-de-chat, antennaire dioïque, cotonnière-immortelle) : feuilles basales. Photo prise à Mantet le 26/06/06.

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil