Mercuriale
Mercurialis annua L. (mercuriale annuelle)
Photo prise le 25/02/06 à Corbère

Les mercuriales (genre Mercurialis) appartiennent à la famille des euphorbiacées, mais, contrairement aux euphorbes, leur suc n’est pas laiteux. Ce sont des plantes à fleurs mâles et femelles séparées, le plus souvent dioïques (fleurs mâles et femelles sur des pieds différents). Annuelles ou vivaces, elles ont des feuilles opposées et de petites stipules membraneuses. Les fleurs ont un pseudo-calice verdâtre à trois lobes (cyathes). Les mâles sont groupées en épis grêles, elles portent de 8 à 15 étamines ; les femelles sont solitaires ou par deux à l’aisselle des feuilles, l’ovaire étant surmonté de deux stigmates. Les fruits sont des capsules.

Le nom du genre est lié à Mercure, censé avoir découvert les vertus curatives de la plante (on confectionne avec le suc de Mercurialis annua un breuvage laxatif appelé « miel de mercuriale »).

Espèces du genre Mercurialis en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Mercurialis annua L.

Mercurialis corsica Coss.

Mercurialis perennis L.

Mercurialis tomentosa L.

Espèces décrites ici :

Mercurialis annua L. (mercuriale annuelle), plante mâle : petite plante annuelle abondante dans les champs, les vignes et les jardins, ou encore au bord des chemins et des routes. Floraison presque toute l’année. Feuilles pétiolées, molles, ovales, à bords crénelés et ciliés. Fleurs mâles groupées en glomérules formant des épis. Fleurs femelles isolées à l’aisselle des feuilles et presque sessiles. Le fruit est une capsule couverte de poils blancs. Noms catalans : melcoratge comú, ruda de paret. Photo prise en Normandie le 08/08/05

Mercurialis annua L. (mercuriale annuelle), plante femelle. Photo prise à Casenoves le 03/03/06.

Mercurialis tomentosa L. (mercuriale tomenteuse) : plante vivace recouverte d’un épais feutrage blanc, qu’on rencontre presque uniquement dans les Pyrénées-Orientales, l’Aude et l’Hérault, ainsi que dans la péninsule Ibérique (floraison d’avril à juillet). Nette préférence pour les sols arides et incultes. Tige érigée (30 à 50 cm), feuilles simples, généralement entières, allongées et ovales, à très court pétiole. La description des fleurs est à peu près la même que pour l’espèce précédente. Les fruits sont gros, cotonneux comme le reste de la plante. Nom catalan : mercurial tomentós. Photo prise à Bélesta (Llebrès) le 24/03/06.

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil