Parnassie
Parnassia palustris
Parnassia palustris L. (parnassie des marais, hépatique blanche)
Photo prise le 26/07/05 au Callau (col de Jau)

La parnassie des marais (Parnassia palustris L.) est le seul représentant en France du genre Parnassia, lui-même membre de la petite famille des parnassiacées (Parnassiaceae), proche des saxifragacées. La plante tirerait son nom du fait que les Anciens la trouvaient si belle qu’elle devait forcément venir du Parnasse.

C’est une plante vivace qui pousse en montagne, dans les tourbières, les lieux marécageux, au bord des ruisseaux. Elle fleurit de la fin juillet au début de l’automne. Les feuilles sont presque toutes basales, à long pétiole, à limbe cordé un peu charnu. On peut aussi trouver une feuille caulinaire embrassante. La tige, érigée et glabre, mesure entre 5 et 40 cm, et porte une seule fleur. Calice vert, beaucoup plus petit que la corolle, à cinq sépales. Corolle blanche, à cinq pétales à nervures translucides. L’une des particularités de la plante est la présence, à la base de chaque pétale, d’une écaille vert clair (on peut aussi parler de staminode) portant de nombreux cils glanduleux (à peu près une douzaine par écaille). Les cinq étamines sont recourbées sur l’ovaire en début de floraison. Ce dernier, à quatre carpelles, ne porte pas de style, mais seulement quatre stigmates sessiles. Le fruit est une capsule.

Parnassia palustris L. (parnassie des marais, hépatique blanche). Nom catalan : fetgera blanca. Photo prise au Callau (col de Jau) le 26/07/05

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil