Ramondie
Ramonda myconi
Ramonda myconi (L.) Rchb. (ramondie des Pyrénées)
Photo prise en août 2005 à Barèges (65), jardin botanique du Tourmalet

La ramondie des Pyrénées (Ramonda myconi), appelée aussi ramonde, est une plante assez rare qui pousse surtout dans les Pyrénées centrales (France et Espagne, notamment à Gavarnie), mais qu’on peut aussi rencontrer dans les montagnes catalanes. Elle appartient à la familles des gesnériacées, qui regroupe des plantes presque toutes tropicales. Le nom du genre lui a été attribué en l’honneur de Ramond de Carbonnières, le premier des grands pyrénéistes romantiques, lui-même très féru de botanique.

C’est une plante vivace assez petite, qui fleurit de juin à août et qui pousse sur les rochers calcaires ombragés et humides, entre 1200 et 2000 m. Les feuilles, toutes basales, sont brièvement pétiolées, à limbe assez large, épais et rugueux, crénelé, velu au revers et sur les bords. Les pédoncules, à poils glanduleux, brun rougeâtre le plus souvent, portent des fleurs solitaires ou groupées en cymes unipares. Petit calice à cinq divisions. Corolle assez grande (de 2 à 4 cm.), en forme de roue, à cinq lobes violets portant des poils orangés à la gorge. Cinq étamines à anthères jaunes, se rapprochant les unes des autres pendant la floraison. Ovaire supère terminé par un style à un seul stigmate. Le fruit est une capsule à deux valves portant de petits poils courts et contenant de nombreuses graines.

Ramonda myconi (L.) Rchb. (ramondie des Pyrénées). Noms catalans : orella d’ós, borratja de roca. Photo prise à Barèges (65), jardin botanique du Tourmalet, en août 2005.

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil