Scrofulaire
Scrophularia alpestris
Scrophularia alpestris (scrofulaire de Scopoli, scrofulaire des Alpes) syn. Scrophularia scopolii
Photo prise le 30/06/05 à Eyne

Les scrofulaires, ou scrophulaires (genre Scrophularia, famille des scrophulariacées), doivent leur nom au fait que certaines espèces, notamment Scrophularia nodosa, étaient censées traiter les scrofules, ou écrouelles. Ce sont des plantes à odeur plutôt désagréable, à feuilles opposées et pétiolées, à fleurs groupées en racèmes composés. Calice à cinq divisions souvent arrondies. Corolle à tube large et ventru, à deux lèvres, la supérieure bilobée, l’inférieure trilobée (les lobes latéraux sont dressés). Quatre étamines et un staminode (étamine stérile). Style simple à stigmate entier. Le fruit est une capsule à deux loges et à nombreuses graines.

Espèces du genre Eriophorum en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Scrophularia alpestris J.Gay ex Benth.

Scrophularia auriculata Loefl. ex L.

Scrophularia canina L.

Scrophularia lucida L.

Scrophularia nodosa L.

Scrophularia peregrina L.

Scrophularia pyrenaica Benth.

Scrophularia ramosissima Loisel.

Scrophularia scorodonia L.

Scrophularia trifoliata L.

Scrophularia umbrosa Dumort.

Scrophularia vernalis L.

Espèces décrites ici :

Scrophularia alpestris (scrofulaire de Scopoli, scrofulaire des Alpes) syn. Scrophularia scopolii : la plante ne mérite pas vraiment son qualificatif, puisque c’est dans les Pyrénées qu’elle pousse le plus souvent, de 500 à 2300 m. C’est une plante vivace aimant les lieux humides, boisés ou rocailleux. Tige érigée, quadrangulaire, à poils hérissés. Feuilles à limbe ovale à triangulaire, denté, généralement cordé à la base. Calice glabre à lobes arrondis. Corolle brun rougeâtre, un peu livide. Nom catalan : escrofulària alpestre. Photo prise à Eyne le 30/06/05

Scrophularia auriculata Loefl. ex L. (scrofulaire à oreillettes, scrofulaire aquatique) : plante vivace assez grande, à tige quadrangulaire dont les angles forment presque des ailes. Les feuilles ont presque toujours deux folioles à leur base. Le limbe est denté, à dents plutôt émoussées. Les sépales sont arrondis, à bord large et membraneux. Corolle lie-de-vin. Floraison de juin à septembre (bord des ruisseaux, fossés, lieux humides). Nom catalan : escrofulària aquàtica. Photo prise à Ille-sur-Tet le 09/06/06.

Scrophularia auriculata Loefl. ex L. (scrofulaire à oreillettes, scrofulaire aquatique) : tige et feuilles. Photo prise à Ille-sur-Tet le 09/06/06.

Scrophularia auriculata Loefl. ex L. (scrofulaire à oreillettes, scrofulaire aquatique) : visite d’une fourmi. Photo prise à Ille-sur-Tet le 09/06/06.

Scrophularia canina L. (scrofulaire des chiens) : plante vivace ou bisannuelle de 20 à 60 cm poussant dans les lieux rocailleux, caillouteux ou sablonneux, souvent sur calcaire. Feuilles divisées en lobes eux-mêmes découpés. Inflorescence en panicule non feuillées. Petites fleurs (5 mm environ) pourpres et blanches. La bordure du calice est membraneuse, les étamines sont très saillantes. Floraison de mai à août. Nom catalan : escrofulària de ca. Photo prise à Caudiès-de-Fenouillèdes le 20/05/07.

Scrophularia canina L. (scrofulaire des chiens) : détail des fleurs. Photo prise à Torreilles le 01/05/08.
Scrophularia canina L. (scrofulaire des chiens) : autre détail des fleurs. Photo prise à Torreilles le 01/05/08.
Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil