Angélique

Angelica sylvestris (angélique des bois, angélique sauvage)
Photo prise le 16/07/05 au col de Jau

Les angéliques (genre Angelica) appartiennent à la famille des apiacées (ou ombellifères). Ce sont de grandes plantes robustes à fleurs blanches le plus souvent, parfois jaunâtres ou rosées. L’ombelle ne porte pas d’involucre (ou alors celui-ci se réduit à 1 à 5 folioles peu développées). Les fleurs ont des pétales entiers, à pointe dressée ou courbée en dedans. Les fruits présentent chacun 10 côtes, dont 4 développées en ailes.

L’espèce utilisée en confiserie est Angelica archangelica, très rare à l’état sauvage, sinon dans le Nord et en Belgique. L’espèce la plus répandue est Angelica sylvestris. Le nom générique est un dérivé du latin angelus (= ange), allusion aux propriétés presque miraculeuses attribuées autrefois à la racine des angéliques.

Espèces du genre Angelica en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Angelica archangelica L.

Angelica heterocarpa J.Lloyd

Angelica razulii Gouan

Angelica sylvestris L.

Angelica sylvestris (angélique des bois, angélique sauvage) : fruits. Plante très courante, poussant dans les bois frais, les fossés, les lieux humides. De grande taille, elle dépasse fréquemment 1 m, et se reconnaît facilement à son odeur caractéristique quand on coupe sa tige creuse. Cette tige est glauque ou violacée, striée. Feuilles composées, à folioles ovales lancéolées, à dents aiguës. Grande ombelle à 20-30 rayons. Involucre le plus souvent absent, involucelles à bractées étroites. Fleurs blanches ou légèrement rosées (floraison en été). Fruits à ailes membraneuses ondulées. Noms catalans : angèlica borda, tornassa. Photo prise à Ille-sur-Tet (fossé) le 12/07/06.

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil