Armoise

Artemisia absinthium L. (absinthe)
Photo prise le 11/07/06 à Marcevol (plante cultivée)

Les armoises (genre Artemisia) sont des plantes de la famille des astéracées, à feuilles alternes très divisées, dont les capitules, généralement nombreux, en grappes formant souvent des panicules, sont très petits, ne dépassant pas 7 mm de long. Les fleurs sont toutes tubulées. Les extérieures sont femelles, avec une corolle à trois dents. Les autres sont hermaphrodites, parfois stériles, avec une corolle à cinq dents. Elles sont souvent jaunes. L’involucre est composé de bractées disposées sur deux à quatre rangs. Les fruits sont des akènes sans aigrette.

Le nom du genre, déjà utilisé dans l’Antiquité, renvoie sans doute à la déesse grecque Artémis, mais on a parfois aussi envisagé, comme le faisait déjà Pline, Artémise, femme du roi Mausole. Les explications fournies ne sont pas toujours les mêmes. Cependant, on estime le plus souvent que le nom est lié aux propriétés abortives de la plante (en particulier Artemisia vulgaris). Certaines espèces, notamment l’absinthe (Artemisia absinthium) et le génépi (Artemisia genipi), sont utilisées pour la confection de liqueurs.

Espèces recensées en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Artemisia abrotanum L.

Artemisia absinthium L.

Artemisia alba Turra

Artemisia annua L.

Artemisia arborescens L.

Artemisia atrata Lam.

Artemisia austriaca Jacq.

Artemisia biennis Willd.

Artemisia caerulescens L.

Artemisia campestris L.

Artemisia chamaemelifolia Vill.

Artemisia dracunculus L.

Artemisia eriantha Ten.

Artemisia genipi Weber

Artemisia glacialis L.

Artemisia herba-alba Asso

Artemisia insipida Vill.

Artemisia ludoviciana Nutt.

Artemisia maritima L.

Artemisia molinieri Quézel, M.Barbero & R.J.Loisel

Artemisia umbelliformis Lam.

Artemisia vallesiaca All.

Artemisia verlotiorum Lamotte

Artemisia vulgaris L.

Espèces décrites ici

Artemisia absinthium L. (absinthe) : plante herbacée vivace, très odorante, spontanée ou naturalisée, poussant dans les lieux incultes, pierreux, souvent en montagne. Feuilles d’aspect soyeux, vert blanchâtre, divisées en lobes oblongs. Petits capitules jaunes globuleux (4 mm environ), à involucre blanchâtre, souvent inclinés au moment de la floraison. Cette dernière a lieu de juillet à septembre. La liqueur d’absinthe était déjà consommée au XVIe siècle. Elle a été interdite en 1915. Nom catalan : donzell mascle. Photo prise à Marcevol le 11/07/06.

Artemisia vulgaris L. (armoise commune, armoise citronnelle) : grande plante vivace odorante dépassant souvent 1 m, très répandue, abondante dans les lieux incultes. Tige érigée, striée, souvent colorée de rouge. Les feuilles, à segments irréguliers terminés en pointe, sont d’un vert plutôt sombre au-dessus, blanchâtres au revers. Nombreux capitules en panicule feuillée. Les bractées sont cotonneuses, à bande verte. Les capitules, ovoïdes, ont des fleurs jaunâtres devenant vite rougeâtres. Floraison de juillet à octobre. Nom catalan : altamira vera. Photo prise à Casenoves le 24/07/05

Artemisia vulgaris L. (armoise commune, armoise citronnelle) : inflorescence. Photo prise à Ayguatebia le 19/09/04.

Artemisia verlotiorum Lamotte (armoise des frères Verlot) : très proche de l’espèce précédente mais moins courante, cette armoise s’en distingue par ses feuilles à segments plus allongés et étroits, d’un vert plus clair (elles sont blanchâtres au revers). L’inflorescence est moins fournie (capitules assez espacés). Les bractées perdent peu à peu leurs poils. Les fleurs sont rougeâtres. Nom catalan : altamira borda. Photo prise à Ille-sur-Tet le 07/11/06.

Artemisia verlotiorum Lamotte (armoise des frères Verlot) : capitules. Photo prise à Ille-sur-Tet le 07/11/06.

Artemisia campestris L. (armoise des champs) : très commune, surtout sur sol siliceux, cette plante vivace à tige couchée ou ascendante, striée, souvent rouge, fleurit de juillet-août à octobre. On la reconnaît notamment à ses feuilles à segments très étroits, formant des sortes de lanières. L’involucre est luisant, glabre ou à poils très vite caducs. Les capitules, ovoïdes, ont des fleurs jaunâtres ou rougeâtres dépassant à peine l’involucre. Nom catalan : botja llemenosa. Photo prise à Casenoves le 01/12/06.

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil