Crapaudine
Sideritis hirsuta L. (crapaudine hirsute)
Photo prise le 25/05/06 à Trévillach

Les crapaudines sont des plantes appartenant à la famille des lamiacées (ou labiées) et au genre Sideritis. Ce genre regroupe des plantes surtout méditerranéennes, assez aromatiques, herbacées ou à tige ligneuse à la base. Les fleurs sont groupées en pseudo-verticilles, en fait des glomérules (4 fleurs ou plus par glomérule) se succédant le long de la tige. Elles se reconnaissent d’abord à leur calice à 10 nervures, à cinq dents à peu près égales terminées en pointe épineuse. La corolle comporte une lèvre supérieure dressée (entière ou échancrée en deux petits lobes) et une lèvre inférieure à trois lobes étalés. les quatre étamines et le style à deux stigmates sont assez courts. Les fleurs peuvent être blanches, jaunâtres, jaunes, parfois rosées. Le fruit est un tétrakène.

Le genre doit son nom scientifique (dérivé du grec sideros = fer) sans doute aux dents de son calice en forme de fer de lance. Le mot “crapaudine” est quant à lui lié au crapaud, mais je ne sais pas pourquoi. La plupart des espèces peuvent être utilisées en tisane.

Espèces du genre Sideritis en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Sideritis aranensis (Font Quer) D.Rivera & Obón

Sideritis bubanii Font Quer

Sideritis endressii Willk.

Sideritis fruticulosa Pourr.

Sideritis hirsuta L.

Sideritis hyssopifolia L.

Sideritis montana L.

Sideritis peyrei Timb.-Lagr.

Sideritis romana L.

Espèces décrites ici :

Sideritis hirsuta L. (crapaudine hirsute) : petite plante méditerranéenne très odorante, à tige ligneuse à la base, d’aspect vert grisâtre, couverte de longs poils blanchâtres. Les feuilles sont dentées, à limbe à peu près ovale. Celles qui accompagnent les fleurs se terminent par des épines ne piquant pas vraiment. Les fleurs sont groupées par 6, parfois plus. La lèvre supérieure de la corolle est blanche, généralement échancrée. La lèvre inférieure est jaunâtre ou franchement jaune. Floraison de mai à septembre (prés secs, lieux arides, en principe sur calcaire). Nom catalan : herba de la feridura. Photo prise à Trévillach le 25/05/06.

Sideritis hirsuta L. (crapaudine hirsute) : fleur. Photo prise à Trévillach le 06/06/06.

Sideritis fruticulosa Pourr. (crapaudine faux-scordium), syn. Sideritis scordioides : sous-arbrisseau méditerranéen de 10 à 40 cm poussant dans les lieux rocailleux calcaires. Les rameaux sont blanchâtres, à poils appliqués. Feuilles vert cendré, étroites, fortement dentées. Les deux langues de la corolle ont la même couleur jaunâtre. Le calice, à dents inégales, est largement étalé à la fin de la floraison. Floraison de mai à juillet. Nom catalan : esparbonella. Photo prise à Calce le 23/05/07.

Sideritis fruticulosa Pourr. (crapaudine faux-scordium), syn. Sideritis scordioides : vue plus détaillée. Photo prise à Calce le 23/05/07.

Sideritis hyssopifolia L. (crapaudine à feuilles d’hysope) : comme les précédentes, cette espèce apprécie les lieux secs et pierreux, mais en montagne. C’est un sous-arbrisseau de 10 à 40 cm, pubescent et très rameux. Les feuilles, ovales-oblongues, sont presque entières, avec seulement deux ou trois dents çà et là. Les fleurs concolores blanc-jaunâtre sont groupées en un épi compact. Larges bractées, calice à dents épineuses presque égales. Floraison de juin à août. Nom catalan : herba del bàlsam. Photo prise à Batère le 24/06/09.
Sideritis hyssopifolia L. (crapaudine à feuilles d’hysope) : tige et feuilles supérieures. Il existe plusieurs variétés et sous-espèces de la plante, notamment chez nous la crapaudine d’Eyne (subsp. eynensis), qui est peut-être représentée ici (feuilles supérieures plus courtes que l’entre-noeuds). Photo prise à Batère le 24/06/09.
Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil