Doronic
Doronicum pardalianches L. (doronic à feuilles cordées, herbe aux panthères)
Photo prise le 22/05/06 à Rabouillet

Le genre Doronicum, de la famille des astéracées (ou composées) doit son nom à à un terme arabe qui signifierait “poison de léopard” (ou de panthère), l’espèce Doronicum pardalianches (ou une espèce voisine) étant à tort considérée comme toxique pour cet animal. En fait, aucun doronic n’est toxique.

Ce genre regroupe des plantes vivaces, à feuilles simples et alternes, à fleurs jaunes réunies en capitules le plus souvent solitaires. Le capitule comporte des fleurs ligulées entourant un disque de fleurs tubulées (les stigmates des fleurs tubulées sont surmontés d’une pointe velue). L’involucre est composé de bractées bresque égales entre elles disposées sur deux ou trois rangs. Les fruits sont des akènes à peu près cylindriques portant des côtes longitudinales

Espèces du genre Doronicum en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Doronicum austriacum Jacq.

Doronicum carpetanum Boiss. & Reut. ex Willk.

Doronicum clusii (All.) Tausch

Doronicum corsicum (Loisel.) Poir.

Doronicum grandiflorum Lam.

Doronicum pardalianches L.

Doronicum plantagineum L.

Espèces décrites ici :

Doronicum pardalianches L. (doronic à feuilles cordées, herbe aux panthères) : l’espèce se reconnaît à ses feuilles cordées, à limbe crénelé ou denté, les inférieures assez longuement pétiolées, les supérieures engainant la tige. C’est une plante à tige érigée, de 40 à 80 cm, fleurissant de mai-juin à août dans les bois de moyenne montagne (jusqu’à 1700 m.), avec une préférence pour le calcaire. Nom catalan : dorònic cordat. Photo prise à Rabouillet le 22/05/06.

Doronicum austriacum Jacq. (doronic d’Autriche) : plante vivace de 50 à 120 cm, à tige raide et dressée, légèrement velue, poussant en montagne, dans les bois frais et les prés humides, souvent au bord des ruisseaux. Les feuilles, grossièrement dentées et pubescentes, molles, sont nombreuses, leur forme variant selon leur emplacement sur la tige. Les inférieures, très embrassantes, sont larges et cordées, les moyennes, plus allongées, ont une sorte de pétiole ailé, tandis que les supérieures sont sessiles et très peu embrassantes. Inflorescence en racème de 5-12 capitules. Involucre à bractées lancéolées, étalées à la fin de la floraison. Capitules assez grands (4 à 8 cm), à ligules et à tubes jaunes. Floraison de juin à août. Nom catalan : dorònic austriac. Photo prise dans la forêt de Fanges le 19/06/08.
Doronicum austriacum Jacq. (doronic d’Autriche) : vue un peu plus élargie (à droite, feuilles supérieures). Photo prise dans la forêt de Fanges le 19/06/08.
Doronicum clusii (All.) Tausch (doronic de L’Écluse, doronic hirsute) : plante vivace de 10 à 30 cm, assez rare, poussant dans les lieux rocailleux des montagnes élevées (2000 à 3500 m), surtout dans les Alpes du Sud. Tige dressée, simple, pubescente. Les feuilles basales, pétiolées, sont entières ou légèrement sinuées-dentées, plutôt ovales. Feuilles caulinaires rares, petites, sessiles. Grands capitules toujours solitaires. Involucre hispide, à bractées presque linéaires. Fleurs jaunes. Floraison de juillet à septembre. Nom catalan : inconnu. Photo prise au col de la Lombarde (06/Italie) le 10/08/08.
Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil