Grassette
Pinguicula vulgaris L. (grassette commune)
Photo prise le 10/06/06 à Valmanya

Le genre Pinguicula (les grassettes) appartient à la famille des lentibulariacées, dont font aussi partie les utriculaires, une famille de plantes considérées comme carnivores. Concernant les grassettes, cette propriété (parfois contestée) est liée à leurs feuilles émettant une substance grasse (d’où leur nom populaire mais aussi scientifique : latin pinguis = gras) qui sert de piège à insectes.

Les grassettes sont des plantes de petite taille, poussant dans les lieux humides. Les feuilles sont entières, sessiles, disposées en rosette basale. De couleur généralement vert-jaunâtre, elles sont un peu charnues, grasses au toucher, à bords plus ou moins recourbés vers l’intérieur. Les fleurs sont solitaires à l’extrémité d’une tige assez grêle. Le calice, à cinq divisions, forme plus ou moins deux lèvres. La corolle est nettement bilabiée : la lèvre supérieure est bilobée, l’inférieure trilobée et prolongée par un éperon. Le fruit est une capsule s’ouvrant par deux valves et contenant de nombreuses petites graines.

Espèces du genre Pinguicula en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Pinguicula alpina L.

Pinguicula arvetii Genty

Pinguicula corsica Bernard & Gren.

Pinguicula crystallina Sibth. & Sm.

Pinguicula grandiflora Lam.

Pinguicula leptoceras Rchb.

Pinguicula longifolia Ramond ex DC.

Pinguicula lusitanica L.

Pinguicula vulgaris L.

Espèces décrites ici :

Pinguicula vulgaris L. (grassette commune) : plante vivace de 8 à 15 cm, poussant sur les rochers suintants, dans les prairies marécageuses ou les pâturages humides. Feuilles vert-jaunâtre en rosette basales. Calice glanduleux à dents arrondies. Corolle violette (2 cm environ) marquée de blanc en son centre. La langue inférieure est profondément divisée en trois lobes non contigus, les extérieurs divergents. Floraison de mai à août. Nom catalan : viola d’aigua. Photo prise à Valmanya le 10/06/06.

Pinguicula grandiflora Lam. (grassette à grandes fleurs) : même dimensions et même habitat que l’espèce précédente (mais pousse plus en altitude). La principale différence se situe au niveau des lobes inférieurs de la corolle, presque aussi larges que longs et non divergents, se chevauchant souvent. Floraison de mai à août. Noms catalans : pingüícula grandiflora, viola d’aigua. Photo prise au col de Jau le 16/06/08.
Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil