Houx
Ilex aquifolium (houx)
Photo prise le 14/11/06 à Vernet-les-Bains (arbuste cultivé)

Le genre Ilex appartient à la famille des Aquifoliaceae (aquifoliacées). Il n’est représenté en Europe que par une espèce, Ilex aquifolium (le houx), mais on en trouve de nombreuses autres espèces dans le monde, par exemple Ilex paraguariensis, le maté, ou thé des jésuites, thé du Paraguay. Le nom ilex désignait en latin le chêne vert, dont les jeunes feuilles sont assez semblables à celles du houx. Quant à aquifolium, c’est une probable déformation de acrifolium (= feuille piquante), les deux termes ayant été utilisés en latin pour désigner le houx. Le mot houx est d’origine germanique (francique *hulis), à rapprocher de l’anglais holly.

Le houx est un arbrisseau, parfois un petit arbre pouvant atteindre jusqu’à 20 mètres, à feuillage persistant, poussant dans les lieux plutôt ombragés (lisières des bois, haies, sous-bois). Les feuilles, simples, alternes, coriaces et luisantes, portent des dents épineuses plus ou moins nombreuses. Le houx est polygame (portant sur le même pied des fleurs hermaphrodites et unisexuées) : en fait, sur certains pieds les ovaires sont avortés (les fleurs ne donnent donc pas de fruits), tandis que sur d’autres ce sont les étamines qui sont avortées. Les fleurs sont petites, blanches, généralement à 4 sépales, 4 pétales, 4 étamines, 4 stigmates (le style n’est pas développé). Floraison d’avril à juillet. Les fruits sont des drupes rouges globuleuses, décoratives mais toxiques.

Ilex aquifolium (houx) : plante sauvage. Nom catalan : grèvol. Photo prise à Vernet-les-Bains le 14/11/06.

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil