Nielle des blés
Agrostemma githago L. (nielle des blés)
Photo prise le 22/05/06 à Trévillach

Le genre Agrostemma, de la famille des caryophyllacées, n’est représenté que par une espèce, Agrostemma githago, la nielle des blés, ou encore nielle des champs, ou tout simplement nielle. Autrefois adventice des champs de céréales, elle en a aujourd’hui à peu près disparu, ce qui a d’ailleurs entraîné la disparition presque totale de l’espèce dans plusieurs régions.

C’est une plante herbacée annuelle très velue, mesurant de 30 cm à plus d’un mètre selon les lieux où elle pousse. Les feuilles sont opposées, étroites et aiguës. La fleur, solitaire au sommet du pédoncule, a un diamètre de 2 à 4 cm. Le calice, à tube renflé, se termine par cinq longues dents pointues dépassant nettement la corolle. Cette dernière est formée de cinq pétales rouge violacé (parfois blancs) striés et à peine échancrés. Le fruit est une capsule contenant des graines toxiques (qui étaient très difficiles à séparer des grains de blé). Floraison de mai à août (champs, terrains vagues, bord des chemins).

Le nom du genre signifie en grec “couronne des champs”. Quant à “nielle”, c’est un doublet de “nigelle“, terme correspondant au latin nigellus (= noirâtre), et évoquant la couleur des graines.

Agrostemma githago L. (nielle des blés). Noms catalans : clavell de blat, niella. Photo prise à Trévillach le 22/05/06.

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil