Oenanthe
Oenanthe lachenalii C.C.Gmel (oenanthe de Lachenal)
Photo prise le 24/06/06 à Torreilles

Le genre Oenanthe appartient à la famille des apiacées (ou ombellifères). Il regroupe des plantes aquatiques ou croissant dans les lieux humides, à ombelles de fleurs généralement blanches, parfois jaunâtres ou rosées, à pétales échancrés au sommet et terminés par une pointe courbée vers l’intérieur. L’une des principales caractéristiques du genre est le calice à cinq dents s’accroissant après la floraison et persistant au sommet du fruit. Le terme oenanthe signifie en grec “fleur de la vigne”, les minuscules fleurs étant comparées à celles de la vigne.

Espèces du genre Oenanthe en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Oenanthe aquatica (L.) Poir.

Oenanthe crocata L.

Oenanthe fistulosa L.

Oenanthe fluviatilis (Bab.) Coleman

Oenanthe foucaudii Tess.

Oenanthe globulosa L.

Oenanthe lachenalii C.C.Gmel.

Oenanthe peucedanifolia Pollich

Oenanthe pimpinelloides L.

Oenanthe silaifolia M.Bieb.

Espèces décrites ici :

Oenanthe lachenalii C.C.Gmel (oenanthe de Lachenal) : plante vivace pouvant atteindre 1 m, poussant sur les sols salins inondables, parmi les joncs et les roseaux. Tige et rayons de l’ombelle finement cannelés. Les feuilles, peu nombreuses, sont divisées en segments très étroits. Inflorescence en ombelles à rayons assez nombreux (ce qui permet de faire la distinction avec Oenanthe globulosa). Fleurs blanches minuscules. Fruits ovales globuleux (beaucoup moins que chez O. globulosa). Nom catalan : fonoll d’aigua. Photo prise à Torreilles le 24/06/06.

Oenanthe lachenalii C.C.Gmel (oenanthe de Lachenal) : fruits (photo ratée). Photo prise à Torreilles le 06/07/06.

Oenanthe pimpinelloides L. (oenanthe faux boucage) : plante vivace de 30 à 60 cm poussant dans les lieux herbeux humides et les fossés non loin du littoral. La souche est composée de longues fibres grêles terminées par des tubercules ovoïdes. Tige creuse cannelée. Feuilles inférieures semblables à celles des boucages, feuilles moyennes portant quelques segments ovales-oblongs, feuilles supérieures découpées en longues et étroites lanières. Ombelles à 7-12 rayons, ombellules se rapprochant lors de la formation des fruits. Fleurs blanches, les extérieures un peu plus grandes. Fruits cylindriques munis d’un anneau calleux à la base. Ombelles et ombellules sont munies de bractées. Floraison de mai à juillet. Nom catalan : inconnu. Photo prise à Saint-Cyprien le 03/06/10.
Oenanthe pimpinelloides L. (oenanthe faux boucage) : feuilles inférieures. Photo prise à Saint-Cyprien le 03/06/10.
Oenanthe pimpinelloides L. (oenanthe faux boucage) : ombelle et bractées. Photo prise à Saint-Cyprien le 03/06/10.
Oenanthe fistulosa L. (oenanthe fistuleuse): de taille très variable (30 cm à 1 m), cette plante vivace pousse dans les fossés, les marais, les cours d’eau tranquilles. Sa tige est creuse, cylindrique, molle. Les feuilles, assez rares, ont des segments de plus en plus linéaires vers le sommet de la tige. Ombelle à 2-3 rayons courts et épais (involucre absent ou à une seule bractée). Petites fleurs blanches ou rosées, rayonnantes, aux styles très allongés. Les fleurs extérieures, plus grandes sont stériles. L’infrutescence est globuleuse, hérissée par les styles persistants. Floraison de juin à septembre. Nom catalan : felandri fistulós. Photo prise à Saint-Cyprien le 03/06/10.
Oenanthe fistulosa L. (oenanthe fistuleuse) : feuille supérieure. Photo prise à Saint-Cyprien le 03/06/10.
Oenanthe fistulosa L. (oenanthe fistuleuse) : infrutescence. Photo prise à la pointe de Trévignon (29) le 14/08/10.
Oenanthe crocata L. (oenanthe safranée) : plante d’environ 1 mètre, poussant dans les prairies humides et au bord des cours d’eau, présente dans tout l’Ouest et en Corse. Tige robuste, creuse, sillonnée. Les feuilles sont deux ou trois fois divisées, à segments ovales en coin. Ombelle à 15-30 rayons assez grêles. Involucre souvent absent. Involucelles à bractées se détachant après la floraison. Fleurs blanches, parfois rosées. Fruits cylindroïdes. Floraison en juin-juillet. La plante est toxique dans toutes ses parties, notamment les tubercules de la racine, à suc jaune. Photo prise à Paris (Jardin des plantes) le 30/05/08.
Oenanthe crocata L. (oenanthe safranée) : feuilles. Photo prise à Paris (Jardin des plantes) le 30/05/08.
Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil