Scorsonère
Scorzonera laciniata (scorsonère à feuilles laciniées, scorsonère en lanières, scorsonère à feuilles de chausse-trape)
Photo prise le 16/04/06 à Bélesta

Les scorsonères (genre Scorzonera) sont des plantes herbacées vivaces ou bisannuelles de la famille des astéracées (ou composées), dont le nom est emprunté au catalan escorçonera, lui-même dérivé du mot escorçó (ou escurçó), qui désigne une vipère. On croyait en effet que la scorsonère était efficace contre les morsures de vipère. Le mot a donné le castillan escorzonera et l’italien scorzonera. L’espèce la plus connue est Scorzonera hispanica, cultivée sous le nom de salsifis noir, dont la racine, comestible, est bien meilleure au goût que celle du vrai salsifis, qui n’est d’ailleurs pratiquement plus cultivé.

Outre ses racines épaisses, le genre se reconnaît à ses feuilles beaucoup plus longues que larges, généralement entières (exception notable : Scorzonera laciniata). L’involucre est composé de bractées de dimensions inégales disposées sur plusieurs rangées. Les fleurs, toutes ligulées, sont jaunes dans la plupart des espèces (exception : Scorzonera purpurea). Les fruits sont des akènes plus ou moins cylindriques, à aigrette de poils plumeux.

La plupart des scorsonères sont des plantes méditerranéennes, certaines espèces ne se rencontrant que dans l’Aude et les Pyrénées-Orientales (Scorzonera crispatula).

Espèces du genre Scorzonera en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Scorzonera aristata Ramond ex DC.

Scorzonera austriaca Willd.

Scorzonera brevicaulis Vahl

Scorzonera crispatula (Boiss.) Boiss.

Scorzonera hirsuta L.

Scorzonera hispanica L.

Scorzonera humilis L.

Scorzonera laciniata L.

Scorzonera parviflora Jacq.

Scorzonera purpurea L.

Espèces décrites ici :

Scorzonera laciniata (scorsonère à feuilles laciniées, scorsonère en lanières, scorsonère à feuilles de chausse-trape) : plante bisannuelle de 10 à 45 cm, poussant dans les lieux incultes ou les cultures non irriguées. D’un vert un peu blanchâtre, on la reconnaît d’abord à ses feuilles, qui, dans la principale variété, sont composées, avec des folioles comparables à des lanières. Les bractées externes de l’involucre, légèrement poilues, présentent une saillie cornée. Fleurs jaune pâle. Floraison d’avril à juillet. Nom catalan : barball. Photo prise à Bélesta le 16/04/06.

Scorzonera crispatula (scorsonère à feuilles crispées) : l’espèce se reconnaît facilement à ses feuilles, presque toutes basales, très allongées, à limbe ondulé et crispé sur les bords, se terminant en longue pointe, à nervure centrale blanchâtre. Elle pousse sur les sols arides, caillouteux ou sablonneux, en principe sur le calcaire. Floraison d’avril-mai à juillet. Nom catalan : inconnu. Photo prise à Estagel le 20/04/06

Scorzonera crispatula (scorsonère à feuilles crispées) : feuilles. Photo prise à Estagel le 20/04/06

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil