Crépis
Crepis sancta subsp. nemausensis (Vill.) Babc. (crépis de Nîmes)
Photo prise le 25/02/06 à Castelnou

Les crépis (ou crépides) sont des plantes herbacées appartenant à la famille des astéracées, ou composées, plantes dont les fleurs sont regroupées en un capitule entouré d’un involucre de bractées. Dans le genre Crepis, les fleurs sont toutes ligulées, de couleur jaune, plus rarement orangées. Les bractées extérieures de l’involucre, plus courtes que les autres, forment souvent une sorte de calicule. Les fruits sont des akènes allongés, rétrécis à leur sommet, parfois terminés par un petit bec (ex genre Barckhausia), avec une aigrette blanche formée de poils denticulés.

Espèces recensées en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Crepis albida Vill.

Crepis alpestris (Jacq.) Tausch

Crepis aurea (L.) Tausch

Crepis bellidifolia Loisel.

Crepis biennis L.

Crepis bocconi P.D.Sell

Crepis bursifolia L.

Crepis capillaris (L.) Wallr.

Crepis conyzifolia (Gouan) A.Kern.

Crepis dioscoridis L.

Crepis foetida L.

Crepis lampsanoides (Gouan) Tausch

Crepis leontodontoides All.

Crepis microtaraxaconoides P.Fourn.

Crepis mollis (Jacq.) Asch.

Crepis nicaeensis Balb.

Crepis paludosa (L.) Moench

Crepis praemorsa (L.) Walther

Crepis pulchra L.

Crepis pygmaea L.

Crepis pyrenaica (L.) Greuter

Crepis rhaetica Hegetschw.

Crepis sancta (L.) Bornm.

Crepis setosa Haller f.

Crepis suffreniana (DC.) J.Lloyd

Crepis tectorum L.

Crepis vesicaria L.

Crepis zacintha (L.) Loisel.

Espèces décrites ici :

Crepis sancta subsp. nemausensis (Vill.) Babc. (crépis de Nîmes) : plante annuelle assez petite (5 à 50 cm) poussant surtout en région méditerranéenne, dans les lieux arides ou les cultures non irriguées (préférence pour le calcaire). Tige pubescente souvent rougeâtre. Feuilles à limbe pennatifide, toutes en rosette. Les capitules, de 2 à 3 cm, sont groupés en petits racèmes. Bractées bordées de blanc, portant quelques poils hérissés, les extérieures beaucoup plus courtes que les autres. Floraison au début du printemps. Nom catalan : inconnu. Photo prise à Castelnou le 25/02/06.

Crepis biennis L. (crépis bisannuel, crépis des prés) : plante bisannuelle mesurant de 30 cm à 1 mètre, poussant dans les prés et les lieux humides, à tige dressée, cannelée et ramifiée, plus ou moins velue, surtout à la base. Feuilles profondément découpées, les caulinaires sessiles à oreillettes dentées. Inflorescence en corymbe à capitules jaunes assez nombreux. Bractées linéaires portant quelques poils noirs, les extérieures étalées. Les akènes jaunâtres et lisses ont 13 côtes longitudinales. Floraison de mai à juillet. Nom catalan : crepis bienne. Photo prise à Bolquère le 30/06/11.
Crepis biennis L. (crépis bisannuel, crépis des prés) : la photo un peu confuse montre la tige cannelée et le revers de quelques feuilles caulinaires. Photo prise à Bolquère le 30/06/11.

Crepis capillaris (L.) Wallr. (crépis capillaire, crépis verdâtre) : plante annuelle très commune dans les jardins et les lieux herbeux. De taille variable (10 à 80 cm), elle est généralement assez grêle, à tige striée. Les feuilles basales sont très découpées. Les feuilles caulinaires embrassent la tige par deux lobes aigus. Inflorescence ramifiée, à petits capitules (1 cm en moyenne). Bractées extérieures étroites, peu nombreuses. Bractées intérieures s’allongeant sur les ligules. Ligules jaunes, à revers teinté de rouge. Floraison de juin à septembre. Nom catalan : crepis capil·lar. Photo prise à Ille-sur-Tet le 16/06/07.

Crepis capillaris (L.) Wallr. (crépis capillaire, crépis verdâtre) : infrutescence. À la fin de la floraison, l’involucre se renfle à la base, et ce renflement s’accentue ensuite. Les fruits (des akènes) sont brunâtres, allongés, à dix côtes longitudinales. L’aigrette blanche est un peu plus longue que le reste du fruit. Photo prise à Ille-sur-Tet le 16/06/07.

Crepis setosa Haller f. (crépis hérissé) : plante annuelle de 20 à 70 cm, assez proche de la précédente, mais à poils hérissés, que ce soit sur la tige, sur les feuilles caulinaires et surtout sur les bractées. Elle pousse dans les champs, les lieux incultes, ainsi que dans les jardins (adventice fréquente). Feuilles basales très découpées. Feuilles caulinaires de plus en plus étroites vers le haut, embrassant la tige par des lobes aigus. Capitules de 1,5 cm environ à ligules entièrement jaunes. Nom catalan : inconnu. Photo prise à Ille-sur-Tet le 16/06/07.

Crepis setosa Haller f. (crépis hérissé) : tige et feuille caulinaire. Photo prise à Ille-sur-Tet le 16/06/07.

Crepis vesicaria subsp. taraxacifolia (Thuill.) Thell. ex Schinz & R.Keller (crépis à feuilles de pissenlit) : plante bisanuelle de 30 à 70 cm, à tige rameuse, poussant dans les lieux herbeux, au bord des champs et dans les lieux incultes. Les feuilles, oblongues et pennatipartites, ressemblent à celles des pissenlits. Elles sont presque toutes en rosette basale, à l’exception de quelques feuilles caulinaires à oreillettes embrassant la tige. Les capitules sont portés par d’assez longs pédoncules. Les ligules sont jaunes, les extérieures à revers généralement rougeâtre. Floraison de mars à juillet. Nom catalan : cap roig. Photo prise à Ille-sur-Tet le 11/04/10.
Crepis vesicaria subsp. taraxacifolia (Thuill.) Thell. ex Schinz & R.Keller (crépis à feuilles de pissenlit) : feuilles. Photo prise à Ille-sur-Tet le 11/04/10.
Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil