Pulicaire
Pulicaria dysenterica (pulicaire dysentérique)
Photo prise le 16/07/07 à Rabouillet

Les pulicaires (genre Pulicaria) sont des plantes de la famille des astéracées (ou composées) assez proches des inules. Le nom du genre est un dérivé du latin pulex, pulicis (= puce), certaines espèces ayant été utilisées comme insecticides. Comme pour toutes les astéracées, les fleurs sont groupées en capitules. On distingue deux types de fleurs : les extérieures, rayonnantes et ligulées, entourent un disque central de fleurs tubulées. La principale différence avec les inules se situe au niveau des fruits (akènes), qui portent à la base de l’aigrette une petite couronne d’écailles. En outre, la plupart des espèces ne sont pas glanduleuses, ou très peu.

Espèces du genre Pulicaria en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Pulicaria dysenterica (L.) Bernh.

Pulicaria odora (L.) Rchb.

Pulicaria sicula (L.) Moris

Pulicaria vulgaris Gaertn.

Espèces décrites ici :

Pulicaria dysenterica (pulicaire dysentérique) : plante vivace velue poussant dans les lieux humides, en particulier dans les fossés au bord des routes ou des chemins. La tige, en principe très ramifiée, peut atteindre jusqu’à 80 cm. Feuilles entières ou légèrement dentées, molles, lancéolées, ondulées, les caulinaires embrassant la tige. Capitules jaune d’or d’environ 2 cm à ligules assez allongées. Involucre très velu. Floraison de juillet à septembre. La plante était censée combattre la dysenterie, d’où son qualificatif. Noms catalans : herba de sant Roc, herba disentèrica. Photo prise aux environs de Nantes le 15/08/07.

Pulicaria dysenterica (pulicaire dysentérique) : détail d’un capitule. Photo prise aux environs de Nantes le 15/08/07.

Pulicaria vulgaris (pulicaire commune) : plante annuelle pubescente à odeur fétide, très rare (espèce protégée) et rencontrée chez nous dans les mares temporaires. Plus ou moins velue, la tige, très ramifiée, mesure de 10 à 45 cm. Feuilles entières, ondulées, les inférieures pétiolées, les supérieures sessiles et légèrement embrassantes. Les capitules, plus petits que dans l’espèce précédente (1 cm environ), ont des ligules très peu développées et souvent dressées. Floraison d’août à septembre. Nom catalan : inconnu. Photo prise à Nantes (jardin botanique) le 16/08/07.

Pulicaria vulgaris (pulicaire commune) : détail d’un capitule. Photo prise à Nantes (jardin botanique) le 16/08/07.

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil