Sorbier, alisier

Sorbus aria (alisier blanc, alisier de Bourgogne, alouchier, sorbier des Alpes)
Photo prise le 12/09/07 à Las Illas

Les sorbiers (certaines espèces étant plutôt appelées “alisiers” ou encore “alouchiers”) appartiennent au genre Sorbus et à la famille des rosacées. Ce sont des arbres ou des arbrisseaux à bois dur, dont les feuilles peuvent être composées (imparipennées) ou simples, feuilles ou folioles étant toujours dentées ou lobées, au moins en partie. Les fleurs sont blanches, plus rarement roses, groupées en corymbes. Leur calice est formé de cinq petits lobes entiers, persistants au sommet du fruit. La corolle comporte cinq pétales. Nombreuses étamines. L’ovaire est surmonté de deux à cinq styles. Le fruit est charnu, globuleux, ovoïde ou en forme de poire, de couleurs variant du brun plus ou moins jaunâtre au rouge et à l’orange.

L’étymologie du genre est obscure. Il n’y a sans doute aucun lien avec le verbe latin sorbere (= avaler, boire), hypothèse avancée par divers botanistes sous prétexte que le fruit, astringent, donnerait soif, ou encore qu’on confectionne une boisson alcoolisée à partir de Sorbus domestica.

Espèces recensées en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Sorbus aria (L.) Crantz
Sorbus aucuparia L.
Sorbus chamaemespilus (L.) Crantz
Sorbus domestica L.
Sorbus graeca (Spach) Lodd. ex S.Schauer
Sorbus hybrida L.
Sorbus intermedia (Ehrh.) Pers.
Sorbus latifolia (Lam.) Pers.
Sorbus mougeotii Soy.-Will. & Godr.
Sorbus semiincisa (Borbás) Borbás
Sorbus torminalis (L.) Crantz

Espèces présentées ici :


Sorbus aria (alisier blanc, alisier de Bourgogne, alouchier, sorbier des Alpes) : arbuste ou arbre pouvant atteindre 15 mètres, parfois plus, assez courant dans l’est de la France, poussant chez nous en zone montagneuse. Feuilles simples, pétiolées, dentées sur tout le pourtour du limbe, à revers argenté ou grisâtre. Fleurs blanches à calice cotonneux. Ovaire à deux styles libres. Fruits rouges, ovoïdes ou globuleux. Floraison en mai-juin. Nom catalan : moixera vera. Photo prise à Las Illas le 12/09/07.


Sorbus torminalis (alisier des bois, alisier torminal, sorbier torminal) : arbre atteignant fréquemment 15 mètres, voire plus, poussant dans les haies et les bois, sur sol siliceux. Feuilles simples, à long pétiole, glabres, à 5-7 lobes aigus plus ou moins triangulaires. Fleurs blanches, à pétales arrondis et étalés. Ovaire à deux styles soudés. Fruits bruns, ovoïdes, couverts de nombreuses lenticelles verruqueuses. Floraison en mai-juin. Nom catalan : moixera de pastor. Photo prise à Conat en mai 2004.


Sorbus aucuparia (sorbier des oiseaux, sorbier des oiseleurs) : arbuste ou arbre pouvant atteindre 10 à 15 mètres, poussant dans les bois, de préférence sur calcaire, fréquemment planté pour son aspect décoratif. Feuilles imparipennées à nombreuses folioles (11 à 17). Ces folioles sont oblongues, elliptiques, à limbe denté sur le pourtour mais pas à la base. Fleurs blanches. Les dents du calice sont renversées après la floraison. Ovaire à trois styles en général. Les fruits, d’un rouge orangé, sont globuleux, plus petits que dans les précédentes espèces. Légèrement toxiques pour l’homme, ils sont très appéciés des oiseaux. Nom catalan : moixera de guilla. Photo prise à Abbeville (80) en août 2004.

Sorbus domestica L. (sorbier domestique, cormier) : arbuste ou arbre pouvant atteindre 15 m, à écorce un peu orangée, poussant à l’orée des bois ou dans les haies, de préférence sur calcaire. Feuilles à 11-17 folioles oblongues, dentées sauf à la base. Inflorescence en cyme de petites fleurs blanches. Fruits ovales à pyriformes, roussâtres à maturité, comestibles. Floraison d’avril à juillet. Noms catalans : servera, moixera. Photo prise près de Figueres le 08/05/09.
Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil