Stéhéline
Staehelina dubia L. (stéhéline, stéhéline douteuse)
Photo prise le 29/08/07 à Mayronnes(11)

Le genre Staehelina appartient à la famille des astéracées (ou composées), dans laquelle les fleurs sont groupées en capitules entourés d’un involucre de bractées. Il est représenté en France par une seule espèce, Staehelina dubia, la stéhéline, ou stéhéline douteuse.

Le genre a été dédié par Linné à Staehelin, botaniste suisse, professeur à Bâle (1724-1796). Il regroupe quelques espèces de plantes méditerranéennes (sous-arbrisseaux) caractérisées par un involucre beaucoup plus long que large, à bractées appliquées, ovales, aiguës, sans appendice au sommet. Les fleurs sont toutes hermaphrodites et tubulées. Fruits allongés et étroits, à aigrette formée d’une seule rangée de poils lisses soudés par leur base en plusieurs faisceaux.

Description de Staehelina dubia : sous-arbrisseau de 20 à 40 cm très ramifié, poussant sur les coteaux secs et pierreux du Midi, le plus souvent sur sol calcaire. Tiges feutrées de blanc. Feuilles alternes, étroites, un peu enroulées, feutrées de blanc au revers. Bractées plus ou moins rougeâtres ou tachées de pourpre, les intérieures plus allongées et étroites que les extérieures, toutes étant terminées par une pointe très courte. Fleurs purpurines, groupées en une sorte de pinceau (d’où le nom catalan de la plante). Floraison en juin-juillet. Nom catalan : pinzell.

Staehelina dubia L. (stéhéline, stéhéline douteuse) : vue d’ensemble après la floraison. Photo prise à Mayronnes (11) le 29/08/07.

Staehelina dubia L. (stéhéline, stéhéline douteuse) : fleurs. Photo prise à Marcevol le 15/07/09.
Staehelina dubia L. (stéhéline, stéhéline douteuse) : vue d’ensemble. Photo prise à Trévillach le 17/06/11.
Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil