Tamier
Tamus communis L. (tamier commun, herbe aux femmes battues)
Photo prise le 17/05/07 à Taurinya

Le genre Tamus ne contient qu’une espèce en France, Tamus communis L., le tamier commun. C’est une plante monocotylédone appartenant à la famille des dioscoréacées, famille dont fait aussi partie la dioscorée des Pyrénées (Borderea pyrenaica) et qui regroupe par ailleurs de nombreuses espèces tropicales ou subtropicales, dont les ignames (genre Dioscorea).

Le tamier commun est une plante grimpante à tige volubile qui pousse dans les bois, les haies et les buissons (floraison de mars à mai). Ses tiges grêles peuvent atteindre 3 mètres de long. Les feuilles sont alternes, luisantes, à long pétiole et à limbe en forme de coeur, rétréci en pointe aiguë au sommet. C’est une plante dioïque (fleurs mâles et femelles sur des pieds différents). Les fleurs (3 à 6 mm) sont verdâtres, en forme de clochettes, à 6 divisions identiques. Elles sont groupées en grappes assez longues pour les fleurs mâles (à 6 étamines), en grappes plus courtes pour les fleurs femelles (ovaire à 3 loges surmonté de 3 styles soudés en tube). Les fruits sont des baies rouges à maturité, toxiques.

Le gros rhizome de la plante a souvent été utilisé, une fois râpé, en application sur les contusions. D’où le nom d’herbe aux femmes battues qui lui a communément été donné, à une époque où battre sa femme comme plâtre faisait partie des habitudes masculines.

Noms catalans : corriola de cavall, gatmaimó.

Tamus communis L. (tamier commun, herbe aux femmes battues) : vue d’ensemble d’une plante mâle. Photo prise à Taurinya le 17/05/07.

Tamus communis L. (tamier commun, herbe aux femmes battues) : plante femelle, formation des fruits. Photo prise à Rennes (jardin botanique) le 16/06/06.

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil