Callistemon (rince-bouteilles)

Callistemon x laevis (rince-bouteilles)
Photo prise le 25/05/04 à Ponteilla (jardin exotique)

Le genre botanique Callistemon est composé d’une bonne trentaine d’espèces, pour la plupart originaires d’Australie. Bien qu’ils ne soient pas naturalisés chez nous, ces arbrisseaux sont si fréquemment plantés par les jardiniers des villes et des villages qu’ils font partie de notre environnement et sont parfois subspontanés. On les reconnaît facilement à leurs étonnantes fleurs, rouges le plus souvent, qui font invariablement penser à des rince-bouteilles (ou des écouvillons, pour employer un terme plus savant). Ce sont des plantes de la famille des myrtacées (famille du myrte et de l’eucalyptus), dont les fleurs portent de très nombreuses étamines. Or, ici, ce sont précisément les longues étamines qui donnent aux fleurs leur aspect d’écouvillons.

Pour le reste, on précisera qu’il s’agit d’arbrisseaux à feuilles persistantes, le plus souvent à feuilles alternes, entières, coriaces, lancéolées. Ils peuvent atteindre 5 à 7 mètres en Australie, mais en Europe leur taille est beaucoup plus modeste. Les fleurs sont groupées en longs épis. Petit périanthe tubulé s’ouvrant en cinq lobes arrondis jaunâtres ou brunâtres. Les longues étamines, généralement à anthères jaunes, entourent un seul style à un seul stigmate. Les fruits sont des capsules. L’espèce la plus courante est Callistemon citrinus (Curtis) Skeels, mais il existe de nombreux cultivars, le plus souvent hybrides.


Callistemon x laevis (rince-bouteilles) : inflorescence. Photo prise à Ponteilla (jardin exotique le 25/05/04)



Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil