Cuscute
Cuscuta europaea L. (cuscute d’Europe, grande cuscute)
Photo prise en août 2005 à Barèges (65), près du Tourmalet

Les cuscutes (genre Cuscuta, famille des convolvulacées, à laquelle appartiennent aussi les liserons) sont des plantes annuelles volubiles, presque sans chlorophylle, qui parasitent les plantes autour desquelles elles s’enroulent grâce à de nombreux petits suçoirs. Un peu comme pour les orobanches, on peut distinguer les espèces par les plantes qu’elles parasitent : ainsi, Cuscuta epithymum s’en prend surtout aux fabacées, au thym et aux autres plantes de garrigue, tandis que Cuscuta europaea s’attaque en priorité aux orties et au houblon. Ce sont des plantes sans feuilles apparentes (elles sont réduites à des écailles), à tige rouge ou jaunâtre, à très petites fleurs groupées en glomérules. Les fleurs peuvent être blanchâtres, jaunâtres ou rosées, avec une corolle persistante en forme de clochette, généralement à cinq lobes. Les fruits sont des capsules à deux loges contenant chacune deux graines.

Le nom cuscute vient de l’arabe kushut, lui-même emprunté au grec kasutas qui désignait une plante volubile, sans qu’on sache s’il s’agit vraiment de la cuscute.

Noms catalans : cabells, cabellets, cabells de la Mare de Déu, cabells d’angel.

Espèces du genre Cuscuta en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Cuscuta approximata Bab.

Cuscuta campestris Yunck.

Cuscuta epilinum Weihe

Cuscuta epithymum (L.) L.

Cuscuta europaea L.

Cuscuta gronovii Willd. ex Schult.

Cuscuta monogyna Vahl

Cuscuta palaestina Boiss.

Cuscuta planiflora Ten.

Cuscuta scandens Brot.

Cuscuta suaveolens Ser.


Espèces décrites ici :

Cuscuta europaea L. (cuscute d’Europe, grande cuscute) parasitant une ortie : dans nos régions, cette plante pousse en montagne. On la trouve assez facilement en recherchant les orties qui ont poussé dans les anciens enclos pastoraux. La tige est soit rouge, soit jaune verdâtre. Floraison de juin à septembre. Nom catalan : voir plus haut. Photo prise à Barèges (65) près du Tourmalet en août 2005.


Cuscuta epithymum (L.) L. (cuscute du thym, petite cuscute) : comme son nom l’indique, la plante aime beaucoup le thym, au point de le recouvrir de tout un réseau de tiges rouges très grêles faisant penser à des cheveux ou à du fil de fer, à chacun sa métaphore. Elle s’intéresse aussi aux autres plantes de garrigue. La corolle, blanche, rosée ou violacée, s’ouvre en 5 lobes triangulaires. Floraison de juin à septembre. Noms catalans : barba de caputxí, cabells de tem, epìtim. Photo prise à Maury le 02/05/10, avant la floraison.
Cuscuta epithymum (L.) L. (cuscute du thym, petite cuscute) : la plante ne s’attaque pas qu’au thym. On la voit ici emprisonner un pied de Dorycnium pentaphyllum. Photo prise à Maury le 16/06/10.
Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil