Érine

Erinus alpinus L. (érine des Alpes, mandeline des Alpes)
Photo prise le 11/06/10 au col d’Ares
Le genre Erinus, de la famille des scrophulariacées, est représenté par une seule espèce, Erinus alpinus L., l’érine des Alpes, ou mandeline des Alpes. L’explication de ce nom est apparemment impossible : le mot erinos a désigné en grec le figuier sauvage, puis il a été utilisé par Dioscorides et Pline pour nommer une plante aquatique à fleurs blanches, à graines noires et à suc laiteux. Bref, aucun rapport avec l’actuel Erinus !

Description d’Erinus alpinus :petite plante vivace de 5 à 15 cm, gazonnante, à tiges nombreuses, poussant sur les rochers et dans les éboulis montagneux calcaires. Les tiges sont velues-hérissées. Les feuilles inférieures forment une rosette, les caulinaires sont alternes, toutes atténuées en pétiole, lancéolées-spatulées ou obovales, crénelées, vertes, glabres ou peu poilues. Les fleurs sont purpurines, petites, en grappes terminales s’allongeant à la fin. Calice velu, à 5 lobes profonds, linéaires-spatulés ; corolle de 5-8 mm., à tube grêle égalant le calice, à limbe oblique, presque plan, à 5 lobes peu inégaux, échancrés, les 2 supérieurs assez nettement séparés des 3 inférieurs. Il y a 4 étamines ; style court, à stigmate bilobé. Le fruit est une capsule ovoïde à 2 loges polyspermes. Floraison de mai à octobre. Nom catalan : erinus.


Erinus alpinus L. (érine des Alpes, mandeline des Alpes) : vue d’ensemble de la plante. Photo prise au col d’Ares le 11/06/10.

Erinus alpinus L. (érine des Alpes, mandeline des Alpes) : feuilles. Photo prise à Batère le 24/06/09.
Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil