Frankénie

Frankenia hirsuta L. (frankénie hirsute)
Photo prise le 18/04/10 au Barcarès

Le genre Frankenia est le seul représentant en France de la famille des Frankeniaceae, proche des Caryophyllaceae. Le nom du genre (puis de la famille) est dédié à Johann Franke (Frankenius), botaniste suédois, professeur à Upsal (1590-1661).

Les frankénies poussent dans les régions littorales. Ce sont des plantes à tiges couchées, très rameuses, à feuilles opposées tellement serrées qu’elles donnent parfois l’impression d’être verticillées. Le calice, soudé en tube à la base, se termine par 4 à 6 lobes. Les pétales, au nombre de 4 ou 5, sont roses, violets, pourprés ou blanchâtres. Il y a de 4 à 6 étamines dont les filets, élargis, persistent autour du fruit. Les style se divise à son sommet en 3 branches stigmatiques. Les fruit est une capsule s’ouvrant par 4 ou 5 valves.

Espèces du genre Frankenia en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Frankenia hirsuta L.
Frankenia laevis L.
Frankenia pulverulenta L.

Espèces décrites ici :

Frankenia hirsuta L. (frankénie hirsute) : plante vivace à souche épaisse, à tiges couchées plus ou moins ligneuses, tapissant les sables du littoral, en particulier dans le secteur Torreilles-Le Barcarès. La tige porte de très courts poils. Les feuilles sont linéaires, incurvées et un peu charnues. Les fleurs, disposées en fascicules terminaux, sont assez petites, roses, blanchâtres ou violacées, à pétales plus ou moins denticulés à leur extrémité. Le tube du calice porte de longs cils blancs. Floraison de fin avril jusqu’au milieu de l’été. Nom catalan : franquènia intermèdia. Photo prise au Barcarès le 18/04/10.


Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil