Mélèze

Larix decidua Mill. (mélèze commun, mélèze d’Europe)
Photo prise le 20/06/07 à Mantet

Les mélèzes sont des conifères appartenant au genre Larix et à la famille des pinacées (Pinaceae). Il en existe diverses espèces dans le monde, la plus répandue en France et la seule qui y soit spontanée étant le mélèze commun, ou mélèze d’Europe (Larix decidua), très fréquent dans les Alpes, qui s’est ensuite naturalisé dans les autres montagnes françaises. Le mot larix, d’origine grecque, désignait déjà le même arbre chez les Romains. Quant à mélèze, d’origine francoprovençale (sans doute dauphinois), c’est un terme formé sur une racine gauloise mel-, de sens obscur.

C’est un arbre pouvant atteindre 35 mètres de haut et pousser jusqu’à 2 500 mètres. Sa principale caractéristique est sans doute son feuillage caduc (sens de l’adjectif latin decidua), qui le distingue des pins, sapins et conifères voisins. Le tronc, rectiligne, à écorce grise, porte des branches principales étalées puis ascendantes, d’où pendent de nombreux rameaux effilés. Les feuilles aciculaires, molles, d’un vert vif, sont groupées pour la plupart en fascicules denses (15-40 aiguilles). L’arbre est monoïque, avec des fleurs mâles et femelles sur le même individu. Les cônes mâles, jaunâtres, sont très petits, globuleux et pendants. Les cônes femelles, pourpre violacé, plus grands, sont érigés. Chaque écaille recouvre en général deux graines ailées. Floraison d’avril à juin. Nom catalan : làrix.


Larix decidua Mill. (mélèze commun, mélèze d’Europe) : vue d’ensemble de l’arbre. Photo prise à Mantet le 12/06/07.


Larix decidua Mill. (mélèze commun, mélèze d’Europe) : cône femelle. Photo prise à Mantet le 20/06/07.

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil