Orge

Hordeum murinum (orge des rats, orge des souris)
Photo prise le 09/06/08 à Tarerach

Les orges sont des plantes de la famille des poacées (graminées) appartenant au genre Hordeum. Ce sont des plantes herbacées à feuilles plates avec ligule en forme de languette beaucoup plus large que longue. Les épillets sont généralement réunis par trois sur l’axe de l’épi. Chaque épillet ne contient qu’une fleur (plus une seconde fleur avortée). Les fleurs sont soit hermaphrodites, soit androdioïques (fleurs hermaphrodites dans l’épillet central + fleurs mâles dans les deux épillets latéraux). Les glumes sont coriaces, étroites, prolongées en arête et disposées côte à côte dans chaque groupe de trois épillets. Les glumelles sont à peu près égales, l’inférieure lancéolée, arrondie sur le dos et terminée par une arête. Le fruit, généralement soudé aux glumelles, est ovale-oblong, velu au sommet.

L’espèce généralement cultivée est Hordeum vulgare. La plus répandue dans la nature est Hordeum murinum.

Espèces du genre Hordeum en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Hordeum bulbosum L.
Hordeum distichon L.
Hordeum jubatum L.
Hordeum marinum Huds.
Hordeum murinum L.
Hordeum secalinum Schreb.
Hordeum vulgare L.

Espèces décrites ici :


Hordeum murinum (orge des rats, orge des souris) : plante annuelle de 10 à 40 cm, poussant en touffes, très répandue au bord des chemins, dans les terrains vagues, les pâtures, au pied des murs ou parmi les décombres. Les feuilles, à bords rudes, sont molles et plus ou moins velues. L’épi est assez gros, presque cylindrique. Épillets androdioïques (voir plus haut). Le fruit est petit, quatre fois plus long que large. Noms catalans : blat de gos, blat de sant Joan, cua d’euga, margall bord, ordi salvatge, rompsac. Photo prise à Ille-sur-Tet le 05/05/07.

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil